Accéder au contenu principal

Victoire amplement méritée de l'OCK contre les Algériens de Sétif

Source : Liberation Ma

Samedi, matin, les boulevards de la capitale du phosphate étaient bien animés. On y voyait partout des supporters khouribguis drapés de grands drapeaux aux couleurs de leur club fanion. Un seul langage: le match OCK-Entente Sportive Sétif d'Algérie, une seule direction: le complexe OCP. Le déferlement était tel qu'on se demandait s'il restait des places pour les retardataires. Dépireux et ses poulains sont entrés sur l'aire de jeu sous les applaudissements des spectateurs. Les visiteurs ont été touchés par l'accueil chaleureux qui leur a été réservé.

OCK

Et c'est devant quelque 5000 spectateurs que les phosphatiers ont affronté la formation de l'ESS d'Algérie en match aller de la Ligue des Champions d'Afrique de football dans une rencontre qui s'annonçait difficile.


Ce derby maghrébin a tenu ses promesses et s'est soldé par la victoire de l'OCK par deux buts à zéro.


Le match débuta sur les chapeaux de roue. L'Olympique très encouragé prit les devants tout au long de la première partie imposant son style et son football raffiné, mais ratant par excès de précipitation plusieurs occasions, notamment, par Nejmi et Treiki (18'et 22'). A la 25', des supporters jetèrent des fumigènes sur l'aire de jeu, l'arbitre Burkinabais, Ilboudo Serges se dirigea vers le 4ème arbitre, Achik Radouane et faillit arrêter le match. Les coéquipiers de Bezghoudi dominaient littéralement leurs adversaires cantonnés en défense. Ainsi, consécutif à un corner botté par Baqlal, Amzil, auteur d'un très bon match, dont la frappe de tête heurta violemment le poteau droit de Hadjaoui (30') manqua de chance. Bien que dominé, les Algériens ne laissèrent aucune occasion pour menacer les buts de Boudlal par le biais de Serey (34') et Badache (43'). Les Khouribguis héritèrent d'une frappe de balle arrêtée, Ouarrad le capitaine centra dans la surface de réparation, un cafouillage, Mdarhri profita d'un flottement de la défense et logea le cuir au fond des filets de Hadjaoui (45'). Ce but libéra les supporters et provoqua le délire dans le stade.


Après la pause, on s'attendait à un réveil des visiteurs, malheureusement, les amis de Adiko se cantonnaient toujours en défense et leur seul attaquant Ziaya était esseulé.


Le jeu continuait avec un seul dominateur. Les locaux survoltés, accélérèrent le rythme en faisant exploser littéralement leur adversaire. Les phosphatiers pressés de porter le coup de grâce aux Sétifiens ratèrent lamentablement des opportunités franches de but à l'image de Souari et Largou 70' et 78'. Les Stéfiens essayaient par tous les moyens pour revenir au score, face à une défense locale bien soudée autour du puissant Mdarhri. La 80' vit le canon tir de Treiki rebondir sur le poteau gauche de Hadjaoui.


Sept minutes après, l'ESS riposta par le biais de Maiza qui faillit tromper la vigilance de Boudlal. Suite à une frappe de balle arrêtée, bien bottée par le capitaine Ouarrad, Amzil sauta plus haut que les défenseurs algériens et doubla la mise pour les siens (90'). Les hommes de Dépireux préservèrent leurs filets vierges jusqu'au sifflet final. Certes, un résultat satisfaisant, mais qui ne met pas l'OCK à l'abri des surprises du match retour à Sétif. Le prochain déplacement du onze khouribgui en Algérie ne se fera pas sans embûches pour de multiples raisons ; le gazon artificiel de troisième génération, une équipe accrocheuse et le 12ème joueur, le public sétifien. D'où la nécessité pour les phosphatiers de comprendre l'importance de l'enjeu et de l'évaluer à sa juste valeur.Henri Dépireux:


“Rencontre tactique”


«Avant le match, j'ai dit que la partie se jouerait sur de petits détails. La rencontre était très tactique, il était préférable pour nous que l'adversaire sorte de sa réserve. On a créé de nombreuses occasions franches, mais on n'a pas concrétisé. Nous étions les meilleurs sur les balles arrêtées. On a pu inscrire deux buts, deux tirs au poteau et un but refusé sur un hors-jeu discutable. On a battu l'une des meilleures équipes de l'Afrique. Je remercie mes joueurs de leur prestation, c'était mon meilleur match depuis mon arrivée à l'OCK. Bien que le match retour soit difficile, nous le négocierons avec confiance. Ce qui me tracasse trop, c'est l'effectif, je n'ai pas la formation des FAR, du Raja ou du WAC, les blessures, les sanctions et le gazon synthétique. »

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le