Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2004

José Luis Llodra : « Zairi, Hajji et Mokhtari à Gijon et à Osasuna »

Source : L'opinion C’est officiel. Zairi, Hajji et Mokhtari les trois héros de la dernière Coupe d’Afrique, quitteront leur club à destination de l’Espagne pour évoluer au meilleur championnat du monde : la Liga pour des millions d’euros. L’auteur de cette opération n’est autre que le célèbre manager José Luis Llodra qui a fait fortune dans le transfert des joueurs étrangers aux clubs espagnols. Dans son grand bureau de la rue Espina de Malaga, au 10ème étage de l’immeuble « Ronda », tout juste en face du centre commercial « Corte Inglès », il nous a reçu, très aimablement « Assalam alaikoum ! nous a-t-il dit dans un accent du Nord marocain. Je suis à votre disposition. Q : Selon la presse espagnole, vous venez de rentrer de Tunisie. Quel est le secret de votre voyage ? R : A vrai dire, il n’existe aucun secret. Je suis un passionné du football que je suis à travers la planète. En Tunisie, j’ai suivi en direct toutes les rencontres de la sélection marocaine dont je suis un fidèl

Figo : « Je préfère que la Coupe du Monde 2010 soit organisée au Maroc »

Source : Maroc 2010 Dans une interview au journal sportif émirati « Ainawi », le joueur du Real Madrid Luis Figo a déclaré qu’il « préférait voir le Maroc organiser la Coupe du Monde de football 2010. » Figo a affirmé que les comités de candidature marocains et sud africains lui ont demandé de s’engager activement auprès de leurs candidatures respectives mais il a préféré s’abstenir pour des raisons de calendrier. « Nos emplois du temps de joueurs professionnels ne nous laissent même pas assez de temps pour profiter pleinement de nos familles » Interrogé sur le pays où il préférait voir organiser la Coupe du Monde 2010, Figo a répondu : « Je préfère que ce soit le Maroc qui organise la Coupe du Monde, ne serait-ce que parce qu’il est plus proche de l’Europe ». Figo a ensuite rappelé l’importance de la proximité géographique pour ce genre d’évènements, notamment sur les performances des joueurs : « Au cours de la dernière coupe du Monde, nous avons été épuisés par les longues heures de

Mondial 2010 : Kettani expose les avancées de la candidature marocaine

Source : Le Matin Le président de l'Association Maroc-2010, Saad Kettani a fait dernièrement un exposé sur les avancées de la candidature marocaine pour l'organisation du Mondial 2010 de football, sur invitation des responsables de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Au cours de son exposé, Kettani a mis en exergue les différentes étapes franchies depuis le 30 septembre 2003, date du dépôt du dossier technique de la candidature du Royaume à l'organisation de la Coupe du monde 2010 de football. Après avoir rappelé l'étape cruciale de la visite d'inspection de la Commission technique de la Fédération internationale de football (FIFA), M. Kettani a mis l'accent sur la campagne de sensibilisation et de promotion nationale qui se poursuivra jusqu'au jour «J», fixé au 15 mai prochain à Zurich, date à laquelle le comité exécutif de la FIFA désignera officiellement le pays hôte. De son côté, le président de la CGEM, M. Hassan Chami a réitér

La Chambre de commerce et d’industrie de Tanger en Espagne pour le soutien de la candidature

Source : L'opinion En Espagne avec la Chambre de commerce et d’industrie de Tanger pour le soutien de la candidature Cette semaine, le port de Tanger était en fête. Il y avait des « missionnaires » qui partaient en délégation officielle au sud de l’Espagne à la recherche de l’inconnu. Réussite ou échec de la mission, les sentiments étaient partagés par-ci, par-là. Sous l’égide de la Chambre de commerce et d’industrie, d’éminentes personnalités du secteur économique accompagnées d’une dizaine de journalistes de la presse écrite, filmée et parlée se préparaient dans une foule enthousiaste à quitter le quai n° 7 à destination de Tarifa. Plusieurs objectifs étaient à l’ordre du jour : échanges culturels, touristiques, agricoles, industriels, mais avec un dossier de marque : le soutien de la candidature de Morocco 2010 pour l’organisation de la Coupe du Monde. Un événement de niveau international qui pourrait être la solution aux maux dont souffre l’économie marocaine. La délégation m

Mondial-2010 de football: Scolari soutient la candidature du Maroc

Source : AFP L'entraîneur brésilien de la sélection portugaise Luiz Felipe Scolari, qui a conduit le Brésil à la victoire lors de la Coupe du monde de football en 2002, soutient la candidature du Maroc pour l'organisation du Mondial 2010. "Ce serait un bon choix. Les pays européens devraient soutenir cette candidature parce que c'est une nation proche de l'Europe qui n'a pas de conflits sociaux majeurs", a-t-il déclaré au quotidien sportif portugais Record. Scolari, qui se trouve au Maroc à l'invitation de la sélection marocaine, s'est déclaré "impressionné" par ce qu'il avait vu lors d'une visite des installations sportives marocaines. L'entraîneur brésilien a pris en janvier 2003 la tête de la sélection du Portugal, qui organise du 12 juin au 4 juillet le Championnat d'Europe des nations de football. La Fédération internationale de football (FIFA) a assuré que la Coupe du monde se tiendrait en Afrique en 2010. La candida

Le sacre africain de la CAN : Un point fort pour Morocco 2010

Source : L'opinion Si l’exploit des Lions de l’Atlas a hissé le football national au plus haut rang du podium africain, la Coupe d’Afrique des Nations brillement disputée par les coéquipiers de Naybet aura, sans nul doute, un effet stimulateur des plus forts sur le dossier de candidature du Maroc à l’organisation des phases finales de la Coupe du Monde 2010. En effet, par leur parcours sans faute, leur performance , l’art et la manière qui ont forcé l’estime de l’ensemble des spécialistes et connaisseurs du ballon rond, les jeunes de l’équipe nationale ont prouvé, une nouvelle fois, que le Maroc reste et demeurera une grande nation sportive. Les manifestations de joie, les scènes de liesse populaires ayant accompagné et suivi tous les résultats du Onze national, aussi bien à l’intérieur du Royaume qu’à l’étranger par les nombreuses colonies marocaines établies partout dans le monde, témoignent également de l’engouement populaire en faveur du sport roi, et du soutien sans faille

Maroc 2010 : le soutien de la presse européenne

Source : Menara Une délégation de 14 journalistes européens effectue actuellement une tournée dans les différents sites du Maroc qui abriteront le Mondial 2010. Ce média tour, destiné à promouvoir, la candidature du dossier marocain est d’ores et déjà un succès comme en témoignent ces commentaires Une délégation de 14 journalistes européens effectue actuellement une tournée dans les différents sites du Maroc qui abriteront le Mondial 2010. Ce média tour, destiné à promouvoir, la candidature du dossier marocain est d’ores et déjà un succès comme en témoignent ces commentaires recueillis par Menara. Une forte délégation de journalistes belges est également ce week-end au Maroc pour participer à ce media tour. Nul doute que le comité de soutien à Maroc 2010 saura convaincre ces représentants de la presse belge du bien fondé de notre candidature. Ziad Raad, AFP Moyen-Orient : « J’aimais ce pays avant de le connaître et là vraiment je suis sur un nuage. Franchement, l’accueil était tr

GNF-1 : les FAR battus par la RSS

Source : MAP La Renaissance sportive de Settat (RSS) s'est imposée devant les premiers du championnat de première division du Groupement National de Football (GNF-1), les FAR (2-0), lors d'un match en retard comptant pour la 16-ème journée. Les deux buts de la RSS ont été signés par Karoumi (15è) et Belkheyat (27è). En dépit de leur défaite, les FAR se maintiennent toujours en tête du classement avec un total de 33 points, tandis que la Renaissance de Settat s'est hissée à la douzième position avec 15 points. De son côté, le Raja de Casablanca, 5-ème, avec deux matches en moins, est attendu mardi prochain à Laâyoune pour jouer contre la Jeunesse Massira, dans le cadre d'un match en retard comptant pour la 14-ème journée. Ci-après le nouveau classement : Pts J G N P Bp Bc 1. FAR : 33T17 9 6T2T18 7 2. Wydad Casablanca : 31T17 8 7T2T14 3 3. CODM Meknès : 30T17 8 6 3T17T12 4. Olympique Khouribga : 30T17 9 3 5T21T10 5. Raja Casablanca : 29T

Et maintenant 2010 ?

Source : Le journal Séduction. La gouvernance du foot mondial a ses règles propres. La bataille pour remporter l'organisation d'une Coupe du monde est tout sauf sportive. Elle se joue sur le terrain politique, économique et diplomatique. Les récents résultats des Lions de l'Atlas en Tunisie auront eu l'immense avantage de montrer que le Maroc est un pays de football. C'est donc là une grand point que le Royaume vient de marquer en termes d'image. La Coupe d'Afrique des Nations aura au moins eu un avantage : montrer au reste du monde que le Maroc est un pays de football. En termes d'image, le Royaume vient là de marquer un but de taille contre l'Afrique du Sud. Car la bataille pour remporter la Coupe du monde en 2010 se nourrit avant tout d'images. La liesse populaire à Casablanca, Rabat et Marrakech a montré que la foule savait se tenir et qu'au Maroc, les rues pouvaient être sûres. Les débordements de violence dans les rues du Caire, le 2

Mondial 2010 : une délégation de journalistes européens visite la ville de Marrakech

Source : Le Matin Une délégation de journalistes européens, accompagnée de l’entraîneur du Portugal, le Brésilien Luiz Felip Scolari, a effectué samedi une visite à Marrakech au cours de laquelle elle s’est rendue au site du nouveau stade de football de la Cité Ocre. Ce groupe de journalistes représentant différents supports de la presse internationale (Italie, Espagne, Allemagne, Turquie, Chypre, Grande-Bretagne, Belgique et Suisse), est le troisième et avant-dernier programmé dans le cadre de l’opération «Media Tour», organisée par l’association «Maroc-2010». Dans une déclaration à la MAP, le chef du desk sport (arabe) de l’agence France presse (AFP), M. Ziad Raad a exprimé son admiration pour la qualité des infrastructures sportives et les potentialités touristiques dont dispose le Royaume, mettant en exergue le travail élaboré par l’équipe marocaine composée de professionnels et soutenue par des experts étrangers de renom. Après avoir souligné les points forts de la candidature

Le Maroc surclasse l'Ouganda (5-0)

Source : MAP Rabat, 22/02/04 - L'équipe nationale olympique marocaine de football a écrasé son homologue ougandaise par 5 buts à 0 (mi-temps : 2-0), lors de la 4-ème journée des éliminatoires de la zone Afrique (groupe C) des Jeux Olympiques d'Athènes-2004 (13-29 août), samedi soir au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Les hommes de Mustapha Madih ont dominé toute la partie, notamment les combats en milieu de terrain, alors que les Ougandais sont tombés dans la toile tissée par les Lionceaux de l'Atlas et qui consiste à mettre la pression sur les adversaires et bâtir à partir de l'entrejeu. La formation nationale restait sur la même cadence en continuant sa domination sur les péripéties du jeu ratant toutefois, par excès de précipitation, plusieurs occasions d'ouvrir la marque, notamment par le biais de Yazid Kaîssi et Jamal Allioui. Lancé en face du gardien ougandais Kalyesudula, Yazid Kaîssi se retrouve décalé sur la ligne du corner mais son centr

Maroc-Ouganda : pour confirmer !

Source : Menara L'équipe nationale olympique de football, qui affrontera samedi prochain au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat son homologue ougandaise, est déterminée à confirmer son statut à l'échelon africain à l'occasion de la 4-ème journée des éliminatoires Zone Afrique des Jeux Olympiques L'équipe nationale olympique de football, qui affrontera samedi prochain au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat son homologue ougandaise, est déterminée à confirmer son statut à l'échelon africain à l'occasion de la 4-ème journée des éliminatoires Zone Afrique des Jeux Olympiques d'Athènes-2004 (13-29 août). Cette rencontre revêt une importance particulière pour les protégés de Mustapha Madih, qui seront soutenus par leurs fans à Rabat. Ils devront jouer pour la victoire tout en restant vigilants en défense pour ne pas encaisser ni subir, surtout que les Ougandais seront plus incisifs et déterminés pour se refaire une santé. La rencontre

Consolidation des chances pour 2010

Source : Aujourd'hui Saluant la vocation du Maroc en tant que pays jouissant d'une diversité culturelle hors du commun, et dont le peuple éprouve un amour sans égal pour le ballon rond, le journal britannique "The Daily Telegraph" estime que la brillante participation à la coupe d'Afrique des Nations des lions de l’Atlas renforce les chances du Maroc pour abriter la coupe du Monde 2010. La qualification du onze national à la finale de la coupe d'Afrique, estime le journal, a propulsé le Maroc au premier plan des pays en lice pour l'organisation de la coupe du Monde 2010. Les responsables marocains sont optimistes quant au vote du comité exécutif de la FIFA, prévu pour le moi de mai prochain, relève le quotidien. Saâd Kettani, en charge du dossier de candidature du Maroc, a confié au journal que le Royaume dispose de toutes les capacités pour organiser une compétition de taille comme la coupe du Monde, soulignant que la FIFA prendra en

CAN 2004 : Côté vestiaires

Source : telquel Le rigolo de la bande, "celui qui a toujours la bouche ouverte", selon ses coéquipiers, s’appelle Walid Regragui. Il enchaîne blague sur blague, imite Djamel Debbouze et, surtout, s’amuse beaucoup à perturber ses coéquipiers en cours d’interview. On l’a ainsi vu ânonner "Oui, je m’appelle Jawad Zairi… heuuuu…. je joue au foot heuuuu…. je fais des passes", pendant que le pauvre Zairi essayait de répondre à un journaliste. Son meilleur public s’appelle Nabil Baha qu’il juge "capable de rigoler pour n’importe quelle vanne débile". Il est suivi de près par Ouaddou, aussi doux et souriant dans la vie qu’intraitable sur le terrain. Abdesslam Ouaddou et Walid Regragui, qui partagent la même chambre, ont pour habitude d’écouter le Coran chaque matin de match, avant de faire la prière ensemble. Un rituel inauguré lors du premier match et reconduit par la suite. Le 34e anniversaire du capitaine Naybet a été célébré à grands cris, dans le bus qui r

Les Suisses se font bouffer par les lionceaux marocains ( 2 à 1)

Source : 24heures.ch L’équipe de Suisse a complètement raté son entame d’année 2004. Hier à Rabat, la sélection de Köbi Kuhn a même essuyé l’une des défaites les plus mortifiantes depuis longtemps, très longtemps même. Opposée à une sélection marocaine formée à la hâte, en raison de l’indisponibilité des héros de la récente Coupe d’Afrique des Nations (CAN), elle s’est logiquement inclinée 2-1 en laissant une impression de rare médiocrité. Le sélectionneur aura bien besoin des quatre mois à sa disposition avant l’Euro pour redonner une identité collective claire à son onze. L’incident a tourné à la déconfiture. Les meilleurs joueurs marocains rentrés chez leurs employeurs après la finale de la CAN, et les espoirs concentrés sur leur match de samedi (qualificatif pour les Jeux d’Athènes), la Fédération marocaine avait d’abord proposé aux Suisses une simple équipe de club pour adversaire. Devant le refus helvétique, ils ont accepté de composer un groupe formé d’éléments du Raja et du

Les Lions de l'Atlas fêtés en champions à leur retour au Maroc

Source : Le Matin D'Agadir à Casablanca, en passant par Salé et Rabat et dans toutes les autres villes et villages du Royaume, les Lions de l'Atlas ont été fêtés partout en champions. Certes, ils sont vice-champions, mais, pour les 30 millions de Marocains, ce sont eux les vrais champions. Les festivités organisées au Maroc au retour dimanche de l'équipe nationale dépassent largement ce que les Tunisiens ont fait pour leurs joueurs samedi soir après le sacre. C'est dire que les Marocains sont fiers du parcours de leur sélection, une sélection qu'ils retrouvent après un long passage à vide. D'ailleurs, le fait que Sa Majesté le Roi Mohammed VI ait reçu les joueurs, le staff technique, administratif et médical à Agadir, est très révélateur quant à la sollicitude Royale et aussi à l'impact au plus haut niveau des résultats positifs accomplis par ladite sélection. Quant au public, il n'a pas trop souffert de la défaite bien que le match a basculé sur une

Le Maroc perd le trophée mais gagne une équipe

Source : L'opinion « Ach n’dirou lyoum fil match ? » La question revient mille fois dans les conversations. Tout le monde se la pose, et la repose aux autres. Et à mesure que la finale s’avançait, la question devenait plus lancinante, plus angoissante. Phénomène extraordinaire car tout à fait nouveau : samedi matin, les gens sont sortis bien avant le match, alors que face à l’Algérie, ou en demi-finale, ce n’est qu’après les matches que la foule a pris d’assaut les rues. Ce matin de samedi est différent de tous les autres jours de match qu’on a connus jusque-là : la fête est déjà dans les rues marocaines. Alors que le match se joue à des centaines de kilomètres de là, alors que la rencontre ne commencera que dans l’après-midi, tout le Maroc a choisi de manifester sa joie, son soutien, et sa fierté dès les premières lueurs du jour. Les vendeurs de drapeaux, ou simplement de tissus rouge et vert,ont fait de bonnes affaires. Tout s’est arraché comme le pain à la veille de la récent

Finale Tunisie-Maroc : le onze national avait tout à gagner

Source : Le Matin Le onze national a perdu le match qu'il ne fallait pas ; mais dans tous les cas de figure il aura accompli sa mission de la plus belle des façons. Car vaincre une équipe supportée par 60.000 spectateurs en délire est une entreprise qui destabiliserait les plus forts smoralement ! Et encore plus ces jeunes, dont la plupart viennent d'avoir leur baptême de feu en Coupe d'Afrique des nations. Pour la majeur partie d'entre eux une pression pareille est au dessus de ce que peuvent supporter leur jeunes épaules. Mais il était écrit quelque part que même en revenant dans la rencontre, cette maudite pression avait déjà fait de l'effet. Fouhami, pourtant habitué des compétitions d'envergure, a commis l'irréparable en lâchant le ballon et offrant un ballon en or, et par là même la Coupe d'Afrique à Zyad Jaziri et la Tunisie. Handicapé par des joueurs amoindris ou qui sortent d'une blessure ou d'une maladie (cas de Talal dont le genou

Naybet: (Terminer ma dernière CAN en beauté)

Source : AFP Le défenseur et capitaine du Maroc, Noureddine Naybet, va vivre un moment important de sa carrière en finale de la 24e édition de la Coupe d'Afrique des nations 2004 de football, samedi à Radès contre la Tunisie, puisqu'il s'agit, à 34 ans, de sa dernière CAN, qu'il entend "finir en beauté". Q: Vous êtes depuis douze ans avec la sélection du Maroc, vous êtes encore présent au poste, serez-vous encore en Egypte en 2006 ? R: "L'heure de la retraite est en train de sonner, il faut savoir s'arrêter. Je pense très sincèrement que c'est ma dernière CAN, et je suis heureux et fier d'être en finale avec le Maroc. Cela fait longtemps que j'attends un tel moment et je serais comblé si on gagne la CAN. C'est ce qui manque dans ma carrière." Q: Comment abordez-vous cette finale contre la Tunisie ? R: "Ce sera un grand match. On sait qu'on va rencontrer une équipe de Tunisie qui a une folle envie de gagner. Elle va jo

Ruud Gullit : Le Maroc doit organiser le Mondial 2010

Source : Menara L'ancien international hollandais, Ruud Gullit, qui a fait notamment les beaux jours du Milan AC était hier de passage au Maroc. Il était venu apporter son soutien à l'action de l'association Bayti qui oeuvre en faveur des enfants des rues. Ruud Gullit, l'ancien international hollandais qui évoluait notamment sous les couleurs du Milan AC et du Feyenoord Rotterdam et l'ancien international hollandais Kieft qui évoluait lui sous les couleurs des Girondins de Bordeaux était hier à Casablanca en compagnie de Merry Krimau et Mustapha El Haddaoui représentants de l'association des footballeurs marocains professionnels et internationaux. Parrains d'une association hollandaise qui oeuvre en faveur de l'enfance déshéritée, Gullit et Kieft étaient venus apporter leur soutien à l'association marocaine Bayti qui vient en aide aux enfants de la rue. Généreux tant sur les terrains de football que dans la vie, les deux stars du football hollan

« Entrer complètement dans l’histoire »

Source : Entretien de Walid Regragui avec sporever.fr Aurélien CANOT - sporever.fr Walid Regragui est fier. Finaliste de la CAN avec le Maroc, l’Ajaccien vit un rêve depuis deux semaines. Lui et ses cadets sont en train d’écrire en Tunisie une magnifique page de l’histoire du football marocain. Si, en plus, il y a la coupe au bout… Walid Regragui, sans parler de victoire finale, le Maroc a déjà réussi quelque chose de grand durant cette CAN. Il n’y a qu’à voir la liesse populaire qui a suivi votre qualification ? Exactement. Mettre quatre buts au Mali en demi-finale de la CAN, c’est du jamais vu et ce n’est pas donné à tout le monde. Maintenant, ça a permis au peuple marocain de vivre une soirée inoubliable – le coach nous a dit que, là-bas, c’était la folie – et ça nous a permis à nous d’être en confiance avant cette finale qui devrait être beaucoup plus dure que l’on ne le pense. Jouer devant 60T000 spectateurs en finale de la CAN tous acquis à la cause de la Tunisie… Nous auron

Victoire du Maroc: Des centaines de marocains crient leur joie

Source : l'économiste Des centaines de Marocains ont crié leur joie et leur fierté, mercredi soir à la fin de la rencontre sur le score sans appel de 4 buts à 0 pour le Maroc devant le Mali. Des foules en délire ont pris d'assaut les principales artères et places des différentes villes du Royaume pour clamer leur joie suite à la qualification des "Lions de l'Atlas" pour la finale de la coupe d'Afrique des nations. Les villes de Laâyoune et de Smara, ainsi que le reste des provinces du Sud du Royaume, ont connu une explosion de joie après la qualification amplement méritée des Lions de l'Atlas. Au sifflet final du match Maroc-Mali (4-0), une foule immense, estimée à 60.000 citoyens, a investi les artères et les places publiques de la ville de Laâyoune, au moment où environ 30.000 autres faisaient la fête à Smara. Une manière de remercier les Lions de l'Atlas pour avoir hissé haut les couleurs nationales. A paris, enveloppés dans le drapeau national e

Un, Deux, Trois...et Quatre !!!

Source : Menara Les Lions de l’Atlas ont battu le Mali, dans un match haut en couleurs, de trois buts à rien. La formation marocaine est qualifiée pour la finale et jouera contre les Aigles de Carthage, samedi prochain. Et de quatre pour les Lions de l’Atlas ! Quatre jolis buts qui ont assuré la qualification pour le Maroc à la finale de la CAN 2004. Belle consécration de la formation marocaine ! Un match haut en couleur où les Maliens n’ont vu que du feu face à nos jeunes déchaînés. Des jeunes avides de victoire. Un moment fort qui sera ancrée dans l’histoire du Maroc. L’ouverture du score est signé Mokhtari qui, sur un coup franc, propulse le ballon au deuxième poteau dès le premier quart d’heure. C’est le même Mokhtari qui scelle la qualification du Maroc en deuxième période lorsqu’il surprend une nouvelle fois le portier malien d’une frappe splendide avec s’être replacé dans l’axe des buts. Le troisième but marocain est tout aussi superbe. Sur un centre bien ajusté de Chamak

Maroc 2010 au Conmebol

Source : Aujourd'hui Lors du Congrès de la CAF tenu le 22 janvier 2004 en Tunisie, Saâd Kettani, président de «Morocco 2010», qui assistait à ces assises, avait exposé avec force détails tous les atouts de la candidature marocaine à l’organisation de la coupe du monde en 2010. Samedi 7 février Saâd Kettani récidive ; cette fois à Asuncion la capitale paraguayenne qui abritait le 59ème Congrès ordinaire annuel de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) sous la présidence du Dr Leoz Nicolas et en la présence du président de la FIFA Joseph Blatter, du vice-président, Angel Maria Villar et du secrétaire général Ursu Linsi. Etaient également présents deux des quatre concurrents du Maroc. Un forum de poids donc et qui offre en plus une tribune et une audience de très grande marque. Fondée en 1916 et formée des associations nationales de football d’Amérique du sud ( Argentine, Chili, Paraguay, Venezuela, Bolivie, Colombie, Pérou, Brésil, Equateur, Uru

CAN-2004: un inédit Maroc-Mali en demi-finales sous le signe de l'attaque

Source : AFP L'attaquant Malien Frederic Kanoute lors d'un entraînement, lundi à Rades Le Maroc et le Mali, qui ne se sont jamais rencontrés en phase finale, se disputent mercredi (18h00 GMT) à Sousse une place en finale de la Coupe d'Afrique des nations 2004 de football pour mettre fin à une parenthèse de plus d'un quart de siècle. Le Maroc n'a en effet plus atteint ce niveau depuis 1976, avec une "finale" (en fait un dernier match de poule décisif) contre la Guinée (1-1) qui lui avait offert le seul titre de son histoire. Pour le Mali, il faut remonter en 1972 et une finale perdue contre le Congo-Brazzaville (2-3). En Tunisie, les deux équipes possèdent les meilleures attaques du tournoi avec 9 buts en 4 matches. Si le Mali compte sur son arme fatale Kanouté, le Maroc n'est pas mal loti non plus dans ce domaine avec ses trois flèches offensives Chamakh, Hadji et Zaïri. Les protégés de Badou Zaki, sortis premiers du groupe D

Une délégation de journalistes des médias internationaux en visite au Maroc

Source : MAP Une délégation de journalistes de la presse internationale effectue une visite au Maroc, du 10 au 14 février, dans le cadre de la promotion de la candidature du Royaume à l'organisation de la coupe du monde 2010. Invitée par l'association Maroc 2010, cette délégation, composée de treize journalistes européens et sud-américains, visitera les différentes installations sportives et touristiques des villes marocaines candidates à abriter les matches de ce mondial. Ainsi, elle visitera les complexes sportifs Mohammed V et Moulay Abdellah, le nouveau stade de Fès et les chantiers des stades d'Agadir et de Marrakech. Au menu de ce média tour, il y aura une présentation du plan de développement du tourisme dans la capitale du Souss, un exposé sur la sécurité, la santé et le transport (Rabat) ainsi qu'une conférence débat sur la candidature marocaine avec le team Morocco 2010. Sont également prévues des visites d'hôtels et du palais des congrès de Marrakech ains

Scènes de liesse au Maroc après la qualification de l'équipe nationale

Source : Associated press Des scènes de joie et des coups de klaxons ont animé dimanche soir les rues de la plupart des grandes villes marocaines, après la qualification des Lions de l'Atlas pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations aux dépens de l'Algérie. A Rabat, la capitale, plusieurs milliers de jeunes, à pied ou en voiture, se sont emparés des principales artères de la ville, provoquant d'importants embouteillages. A Marrakech (sud), plusieurs milliers de personnes en liesse, brandissant des drapeaux marocains et des ballons, ont complètement paralysé l'avenue Mohammed V, principale artère de la cité impériale, au grand ravissement des touristes surpris par cet élan populaire. Champion continental en 1976, le Maroc n'avait jamais atteint ce niveau de la compétition depuis la CAN 88 organisée au Maroc. Des scènes de liesse qui témoignent de la ferveur des Marocains pour le football. Le Maroc est candidat à l'organisation de la Coupe du

L’extraordinaire rugissement des Lions de l’Atlas

Source : Menara C’est une victoire de la foi, du courage, de l’abnégation et du sens du sacrifice. Et revoilà une autre, et comme bien belle, leçon que viennent de nous donner les Lions de l’Atlas. Superbes, ils l’ont été depuis le début de la compétition jusqu’à la fin de ce mémorable match contre l’Algérie. Le Onze national a battu, dimanche 8 février à Sfax, son homologue algérien en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2004 sur le score de 3-1. Ce sont les Algériens qui ont ouvert le score par le biais de Cherrad à la 84e minute. Le Maroc a égalisé au temps additionnel (90+4) grâce à Marouane Chemakh. Youssef Hadji a donné l’avantage aux Lions de l’Atlas (113e) avant que Jawad Jairi n’apporte l’estocade finale (120+1). Une victoire qui n’est pas volée. Largement méritée, elle vient confirmer la détermination et le talent de cette jeune formation, désormais objet de beaucoup d’attention et très estimée par tout le monde. C’est une victoire de la foi, de la force du car