Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2004

Six mille ados pour UN PIED EN OR

Source : Le journal Trois questions à L'ancien animateur télé Ramzi qui est le co-producteur de l'émission Al Qadam Concrètement, cela va se passer comment ? La diffusion démarre le 27 juin à raison d'un rendez-vous dominical de 90 minutes jusqu'au 3 octobre, date de la grande finale au stade Mohammed V à Casablanca. Ensuite, à partir de fin juillet, une émission quotidienne de 30 minutes avant le journal du soir pendant deux semaines. Les candidats sélectionnés seront déjà dans un centre de formation et, à l'approche du 3 octobre, l'émission deviendra quotidienne avec un résumé de la veille. Que deviendront les talents que l'émission permettra de découvrir ? Ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'avant même que l'émission soit diffusée, des clubs ont déjà commencé à nous contacter, nous demandant quand ces jeunes talents seront libres. À vous entendre, on a comme qui dirait l'impression que vous ne comptez pas les lâcher dans la nature.

Résultats du week-end

Source : MAP Amical: Mali-Maroc 0 à 0 Le Mali et le Maroc ont fait match nul 0 à 0 lors d’une rencontre de préparation aux qualifications combinées au Mondial-2006 et à la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2006), vendredi soir, à Bamako. Le Mali et le Maroc ont fait match nul 0 à 0 lors d’une rencontre de préparation aux qualifications combinées au Mondial-2006 et à la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2006), vendredi soir, à Bamako. Coupe de la CAF (8è de finale): Wydad- Stella d'Abidjan: 2-1; Wydad aux 1/4 L'équipe casablancaise du Wydad s'est qualifiée pour les quarts de finale de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF), en disposant 2 à 1 (mi-temps: 1-0) du club ivoirien Stella d'Abidjan, samedi en match retour des huitièmes de finale à Casablanca. Dès l'entame de jeu de cette rencontre arbitrée par l'Egyptien Mohamed Kamal Hilal, le représentant ivoirien a dominé à plusieurs reprises exerçant ainsi un pressing très haut devant le Wyda

Les FAR aux 1/4 de finale de la coupe de la CAF

Source : MAP L'équipe des FAR s'est qualifiée aux quarts de finale de la coupe de la CAF après avoir tenu en échec son homologue tunisienne, "le Club africain" (1-1), à l'issue du match-retour disputé, vendredi soir, au stade d'El Menzeh à Tunis. C'est les "clubistes" qui ont ouvert le score à la 25 mn. L'attaquant Achraf Khalfaoui a marqué un joli but de la tête. Le remplaçant Ali Bouab a égalisé à la 86 mn pour ne laisser aucune chance au Club africain de reprendre l'avantage et de se qualifier. L'équipe tunisienne, qui n'a pas ainsi tiré profit de son nul blanc du match aller, n'a pas éviter ce qu'elle redoutait c'est à dire marquer des buts sans en encaisser. Le tir des 30 m de Ali Bouab a été lâché par le bon gardien de but tunisien, Azaez, avant de finir sa course au fonds des filets. Cette égalisation, synonyme d'élimination, a constitué le tournant du match. Les clubistes, cueillis à froid, ont haussé le

8éme de finale-retour de coupe de la CAF : les FAR à Tunis pour créer la surprise

Source : Le Matin L’équipe des FAR va affronter cet après-midi à Tunis le Club Africain dans le cadre du match-retour des huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine. Tenue en échec (0-0) lors du match-aller qui a eu lieu au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat il y a deux semaines, la formation marocaine est partie avec la ferme intention de jouer un mauvais tour à son adversaire du jour. Il est vrai qu’avec une avance d’un ou de deux buts, les choses auraient pu être envisagées autrement. Cependant, malgré ce nul blanc concédé à domicile, l’équipe des FAR préserve toutes ses chances de qualification d’autant plus qu’elle ne va pas être dépaysée en évoluant sur la belle pelouse du stade Al Menzah à Tunis dans des conditions climatiques identiques à celles de la capitale marocaine. En effet, seul un mauvais arbitrage, toujours possible dans ce genre de matches, pourrait éventuellement gâcher la bonne prestation des joueurs de l’équipe militaire car, les R’batis

En attendant Athènes 2004 (3)

Source : AThens2004.com Premières olympiques En 2004, les Jeux Olympiques retrouveront leur berceau antique et la cité de leur renaissance. Des athlètes venus de toutes les nations se rassembleront en Grèce pour engager une grande compétition. Saviez-vous que 202 Comités Nationaux Olympiques participeront aux Jeux cette année; que la Flamme Olympique se rendra pour la première fois en Afrique et en Amérique du Sud et que plus de 260 millions de personnes auront la possibilité de voir la Flamme dans leur ville. Le sabre féminin est pour la première fois intégré à l’escrime olympique. 202 Comités Nationaux Olympiques participeront aux Jeux Olympiques d’ATHÈNES 2004. Pour la première fois dans l’histoire du tennis, les points de classement du Tournoi Olympique féminin comptent pour le classement mondial. Pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques, toutes les épreuves de natation auront lieu au sein d’un seul et même site : le Centre Olympique Aquatique de l’OAKA.

Mali-Maroc : les 23 joueurs de Baddou Zaki

Source : 2M Le sélectionneur national Baddou Zaki a convoqué 23 joueurs, dont six évoluant en championnat national, en perspective du match amical devant opposer l'équipe malienne à son homologue marocaine, le 28 mai à Bamako. Cette rencontre est la dernière du programme de préparation des Lions de l'Atlas pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2006 en Egypte), qualificatives pour le Mondial-2006 en Allemagne, avant le premier match officiel, face au Malawi, samedi 5 juin à Blantyre. Les Marocains affronteront le Kenya samedi 19 juin à Casablanca (19h30), puis le Botswana samedi 3 juillet à Gaborone, avant de défier la Tunisie, tête du groupe 5. Dans la nouvelle liste de Zaki, on remarque l'absence du capitaine Noureddine Naybet (blessé) et l'apparition de nouveaux noms, tel Nacir El Kasmi du MSV Duisburg (Allemagne) et le jeune Mehdi Taouil (Nuremberg-Allemagne), un joueur rapide et d'une technique impressionnante qu'on a découvert

Les FAR et le Wydad en quête d'un billet pour les quarts de la coupe de la CAF

Source : Le Matin Fortunes diverses pour les FAR et le Wydad de Casablanca engagés en Coupe de la CAF et qui disputeront ce week-end des rencontres fort capitales pour la suite de leur carrière en cette compétition continentale. Les Militaires qui se trouvent depuis hier à Tunis devront rencontrer, demain à partir de 15 h 30 au Stade El Menzah, le Club Africain pour un ticket aux quarts de finale. Il y'a une quinzaine de jours, l'équipe des FAR avait été tenue en échec par les Tunisiens à l'issue d'une rencontre où les Militaires ont paru ternes et sans inspiration, ce dont avaient profité les hommes de Youssef Zouaoui pour arracher un précieux nul. C'est dire que les R'batis évolueront demain avec une certaine sérénité puisqu'ils n'auront plus rien à perdre et tout à gagner au cours de cette rencontre car la pression, toute la pression sera sur les épaules des Tunisiens qui devront attaquer pour remporter la victoire, seule alternative pour eux po

Maroc-Mali un véritable test pour les nouvelles recrues

Source : MAP Le match amical devant opposer l'équipe nationale à son homologue malienne, vendredi prochain à Bamako, constituera un véritable test pour les nouvelles recrues, a estimé le sélectionneur marocain, Baddou Zaki. "Ce match revêt une importance particulière, notamment pour les nouvelles recrues qui vont jouer loin de leur pays devant une équipe africaine qui pratique le même style de jeu que le nôtre", a déclaré mardi soir à la MAP M. Zaki, au terme de la dernière séance d'entraînement des Lions de l'Atlas à Maâmora, avant de mettre le cap ce mercredi sur Bamako. Le sélectionneur national faisait allusion à plusieurs joueurs convoqués pour la première fois, tels que Nacer El Kasmi et Abdelaziz Ahnafouf, sociétaires du club allemand du MSV Duisburg (D1), en plus de six joueurs évoluant en championnat national. "Nous nous sommes bien préparés pour cette rencontre amicale car elle permettra aux nouveaux convoqués de s'acclimater avec les conditi

En attendant Athènes 2004 (2)

Source : MAP Hicham El Guerrouj a rendez-vous avec l’Histoire Bravant le froid et l'altitude à Ifrane, le quadruple champion du monde du 1500m, Hicham El Guerrouj et son équipe travaillent d'arrache pied pour préparer ce grand champion aux prochains jeux Olympiques, qui auront lieu à Athènes (13-29 août), écrit le quotidien britannique, The Times. El Guerrouj, qui a tout gagné sauf un titre olympique, ne veut pas qu'on se rappelle de lui comme le plus grand athlète qui n'a jamais décroché l'or olympique, note la publication. Sous un froid glacial et à une altitude de plus de 1.600m, El Guerrouj se dépasse lors d'exercices que peu d'athlètes peuvent endurer, le seul objectif étant d'orner son palmarès déjà riche, d'une médaille d'Or olympique qui lui échappe toujours. L'athlète marocain, également détenteur des records du monde du 1500m et du mile (en salle er en plein air) et du 2000m (plein air), est conscient que sa place dans l'his

Saad Kettani : Le Maroc respectera ses engagements et les chantiers seront menés à terme

Source : MAP Les chantiers ouverts seront menés à leur fin et le Maroc respectera ses engagements et les objectifs qu'il s'est fixés en continuant d'aller de l'avant pour réaliser tous les projets socio-économiques à l'horizon 2010, a indiqué lundi soir à Casablanca le président délégué de l'Association Maroc 2010, M. Saad Kettani. Plusieurs enseignements peuvent être tirés de cette campagne au cours de laquelle le Maroc n'a pas perdu en dépit qu'il n'abritera pas le mondial. L'engouement et la mobilisation de sa jeunesse et de toutes les potentialités dont il recèle sont autant d'éléments de la richesse du Royaume. Et l'enthousiasme général né de cette candidature sera ainsi mis à profit pour faire face aux défis qui interpellent le pays et concrétiser les programmes et projets inscrits dans la stratégie globale de développement, a dit M. Kettani lors d'une conférence de presse. Et de souligner que la coupe du monde n'était qu

Le Maroc à l'Heure du Tournoi Olympique de Football

Source : FIFA Le Maroc n'en est pas à sa première qualification olympique. Six fois, dont la dernière à Sydney, les Marocains sont parvenus en phase finale. Mais cette fois, la qualification s'est jouée à un fil. Reste que, après la place en finale de la sélection A en Coupe d'Afrique des Nations, Tunisie 2004, les Lions de l'Atlas ont réussi un début d'année 2004 remarquable, après plusieurs années délicates. Les protégés de Mustafa Madih avaient déjà remporté, en 2003, le Tournoi du Qatar, en battant en finale la République de Corée (3:1), en séduisant. Meilleure attaque des qualifications africaines avec 12 buts marqués en six matches, les Marocains peuvent compter sur quelques flèches en attaque, qui, pour une bonne part, évoluent déjà en A également. Marouane Chamakh, l'attaquant bordelais, est de ceux-là. Il est épaulé en attaque par Bouabid Moudden et Mustapha Allaoui, deux jeunes garçons plus que prometteurs. Le milieu de terrain, d'une grande effi

En attendant Athènes 2004 (1)

Source : CIO Nawal EL MOUTAWAKEL - Une première pour le Maroc L'épreuve du 400m haies féminine fut introduite au programme olympique en 1984. Dans la finale, Nawal El Moutawakel réalisa la course de sa vie, dominant du début à la fin et améliorant son record personnel de 0,76 secondes. Elle était la première femme originaire d'un pays islamique à remporter une médaille olympique et la première athlète marocaine, hommes et femmes confondus, à obtenir l'or. Dans sa ville natale de Casablanca, la finale fut retransmise en direct à la télévision à 2 heures du matin. Lorsqu'elle franchit la ligne d'arrivée la première et fit le tour du stade en brandissant un immense drapeau marocain, les habitants de Casablanca affluèrent dans les rues pour y faire la fête. Nawal El Moutawakel fut élue membre du Comité International Olympique en 1998. Palmarès du Maroc aux éditions précédentes : Jeux Olympiques Discipline Épreuve Méd. Nom / Équipe Rome 1960 Athlé

Mondial 2010 : Controverse au sujet d'un "dessous de table"

Source : AFP Une controverse a éclaté entre membres de la commission de candidature égyptienne à l'organisation du Mondial-2010 de football pour savoir si un "dessous de table" a été proposé à l'Egypte pour favoriser son dossier devant la Fédération internationale de football (FIFA) au moment du vote. Le président du comité chargé de la candidature égyptienne, M. Mohammed Essyagi, a confirmé devant la commission d'enquête de l'Assemblée du peuple (Parlement) égyptien, samedi soir, qu'un "intermédiaire" avait bien réclamé 67 millions de dollars (environ 56 M EUR) à l'Egypte pour "lui assurer 14" des 24 voix du comité exécutif de la FIFA, selon la presse. "L'argent devait être déposé dans une banque avec une lettre de garantie et il ne pouvait être retiré que lorsque les 14 voix auraient été obtenues", a affirmé M. Essyagi devant la commission parlementaire, selon le quotidien Al Gomhouria. M. Essyagi confirmait ainsi

La Face cachée de Blatter

Source : telquel Par Réda Allali - TelQuel Magazine Le grand patron du football mondial a le poids politique d’un chef d’État, et le poids économique d’un président de multinationale. En est-il digne ? L'homme se présente lui-même comme le président d’un État dont le gouvernement s’appelle la FIFA, il aime s’entourer d’un lourd protocole. Il s’appelle Joseph S. Blatter, Suisse de nationalité, et 68 ans au compteur. Depuis 1998, il dirige la maison FIFA, sans doute l’organisme international dont les décisions sont le plus craintes dans le monde. En comparaison, les résolutions de l’ONU font figure de sympathiques conseils de grand-père sénile. Pourtant, celui qui préside aux destinées de 240 millions de footballeurs affiliés n’est pas au-dessus de tout soupçon. Retour sur sa trajectoire. Le grand public découvre le Suisse dans les années 90. Il est alors l’ombre du tout puissant Joao Havelange, qui lui délègue volontiers les tirages au sort des grandes compétitions. Ses talent

Reportage : La nuit où tout a basculé

Source : telquel Vendredi soir, Saâd Kettani dormait avec 13 voix en poche. Samedi, au réveil, il n’en avait plus que 10. Chronique de deux jours plats et d’une nuit mouvementée qui ne se répèteront pas avant au moins deux décennies. Par Driss Bennani "Ramenez-nous la Coupe, c’est tout ce qu’on vous demande". C’est à croire que les douaniers de l’aéroport Mohammed V se sont tous donné le mot ce jour là. Pas un uniforme bleu qui ne répète pas sa formule avec plus ou moins d’enthousiasme, avant de (gentiment) céder le passage aux membres de la délégation marocaine, qui assistera à l’annonce du pays organisateur de la coupe du monde à Zurich. À bord de l’avion affrété par la RAM, l’ambiance est plutôt bon enfant. Les officiels, installés en première classe, se laissent facilement aborder par les dizaines de journalistes du voyage. On y croit, sans plus. Il est 18 heures 30 (heure suisse), quand nous arrivons à Zurich. Il fait gris et lourd. La ville est calme. Rien ou presque