Accéder au contenu principal

Le Prince Moulay Rachid présidera la délégation marocaine à Zurich

Source : Le Matin

S.A.R. le Prince Moulay Rachid présidera, en fin de semaine, la délégation officielle marocaine devant se rendre à Zurich pour assister au verdict de la FIFA relatif à l'organisation du Mondial 2010, qui sera rendu samedi 15 mai à 13 heures. A quelques jours donc de cette importante décision, en dépit des rumeurs contradictoires, l'ambiance autour des préparatifs de cette cérémonie reste fiévreuse.


Samedi 15 mai à 13 heures, SAR le Prince Moulay Rachid présidera la délégation marocaine à Zurich.

Le Maroc, fort de ses atouts, est le plus habilité à devenir le premier hôte africain de la Coupe du monde de football, et la FIFA ne fera que rendre justice au Royaume en lui attribuant l'édition 2010, ont estimé les ambassadeurs de la candidature du Maroc, dans des déclarations à la MAP.


Ce droit ne souffre d'aucune contestation. Non seulement son anthologie sportive et son histoire footballistique militent en sa faveur et en font un serieux prétendant à cet honneur, mais également parce qu'il a été à l'avant garde du continent en tentant l'aventure en 1987 et en relevant ce défi.


Pays de stabilité et de paix, sa proximité du centre mondial du football, sa culture enracinée de terre de football et sa légendaire hospitalité sont autant d'atouts pouvant à même de lui permettre d'assurer la réussite d'une compétition de l'ampleur d'une coupe du monde.


Ainsi, le légendaire Juste Fontaine, meilleur buteur d'une phase finale du mondial avec treize réalisations (Suède-1958), a dit d'un calme et d'une assurance de buteur que la FIFA doit prendre en considération l'aspect de la sécurité, et dans ce cas, le Maroc, terre de paix et de tolérance où se côtoient les religions monothéistes, est largement favori.


Le rapport de la commission d'inspection technique de la Fédération internationale ne signifie pas grande chose pour ce goaleador qui avait débuté le football dans sa ville natale Marrakech et qui, empruntant à la rhétorique du football, estime que la course pour la victoire se joue sous forme de championnat jusqu'aux dernières journée et minutes.


Pour l'ancien entraîneur des Lions de l'Atlas, le Maroc a tous les atouts pour que ce premier mondial en Afrique soit une réussite sur tous les plans.


De son côté, le "prince du parc" Abderrahmane Belmahjoub, premier africain qui a joué une phase finale de coupe du monde en 1954 avec la sélection française, la candidature du Maroc, présentée au nom de l'Afrique mais aussi des mondes arabe et islamique, n'est plus un rêve mais une réalité après que la FIFA ait décidé du principe de l'alternance des continents.


De ces artistes du ballon rond enfantés par le Maroc, Mohamed Timoumi est plus que confiant quant à l'issue du vote de la FIFA. Il est tout à fait logique que le dossier marocain puisse bénéficier de la priorité et que la FIFA se prononce avec équité en octroyant le droit d'abriter le mondial au Royaume qui avait le premier pris fait et cause pour le continent en se portant candidat pour la première fois en 1987.


Pour le ballon d'or africain en 1985 et l'une des stars du mondial mexicain de 1986, les chances du Maroc sont plus fortes que lors des précédentes candidatures puisque la lutte se limite aux candidats africains et l'avantage est en faveur du Royaume, porte flambeau du football continental.


La double championne du monde des 400m haies, Nezha Bidouane, partage les mêmes avis. "Il serait injuste qu'un pays autre que le Maroc puisse abriter ce mondial. Le Royaume est capable d'organiser une merveilleuse coupe du monde qui restera gravée dans les mémoires", a-t-elle dit, citant en exemple les mondiaux de Cross country de Marrakech en 1998, une compétition que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAf) a qualifiée d'édition du 20ème siècle.
"C'est sûr que le mondial 2010 au Maroc sera de loin la meilleure coupe du monde depuis 1930. Le Mondial a besoin du Maroc et le Royaume mérite de l'organiser", a ajouté Bidouane.


Pour le meilleur athlète au monde depuis trois années, Hicham El Guerrouj, la FIFA sera le 15 mai devant ses responsabilités historiques.
"C'est la FIFA qui fera son examen de conscience étant donné que le Maroc a satisfait à toutes les conditions requises. La balle est dans le camp de la FIFA".


Nombreux sont les Marocains parmi les pionniers et virtuoses du ballon rond mondial qui n'ont pu concrétiser leur rêve de jouer une phase finale, mais leur espoir actuellement est de vivre le mondial en tant que pays organisateur dans un Royaume qui révélera au monde les potentialités et le savoir-faire des marocains à monter les plus belles créations, a ajouté El Guerrouj.


Pour sa part, la championne olympique Nawal El Moutawakil, qui avait fondu en larmes, le 7 juillet 2000, après l'élimination au premier tour du Maroc dans la course au mondial 2006 (Allemagne), a exprimé le voeu que le 15 mai prochain restera une date gravée dans les annales du football marocain et africain.


Les membres du comité exécutif de la FIFA doivent être logiques avec eux-mêmes et rendre justice au pays qui mérite d'abriter cet événement et qui ne peut être que le Maroc, a conclu Mme El Moutawakil qui est également membre du comité international olympique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le