Accéder au contenu principal

Le Maroc à l'Heure du Tournoi Olympique de Football

Source : FIFA

Le Maroc n'en est pas à sa première qualification olympique. Six fois, dont la dernière à Sydney, les Marocains sont parvenus en phase finale. Mais cette fois, la qualification s'est jouée à un fil. Reste que, après la place en finale de la sélection A en Coupe d'Afrique des Nations, Tunisie 2004, les Lions de l'Atlas ont réussi un début d'année 2004 remarquable, après plusieurs années délicates. Les protégés de Mustafa Madih avaient déjà remporté, en 2003, le Tournoi du Qatar, en battant en finale la République de Corée (3:1), en séduisant.


Meilleure attaque des qualifications africaines avec 12 buts marqués en six matches, les Marocains peuvent compter sur quelques flèches en attaque, qui, pour une bonne part, évoluent déjà en A également. Marouane Chamakh, l'attaquant bordelais, est de ceux-là. Il est épaulé en attaque par Bouabid Moudden et Mustapha Allaoui, deux jeunes garçons plus que prometteurs. Le milieu de terrain, d'une grande efficacité et empreint de sobriété, est lui-aussi impressionnant. Mais Madih compte avant tout sur un collectif à toute épreuve, revenu du diable vauvert en qualifications, puisque ses poulains étaient troisièmes du groupe avant la dernière journée.


L'objectif aux Jeux Olympiques sera sans doute de faire mieux que lors des six premières qualifications. Car jusque là, les Lionceaux n'ont pas été brillants, si ce n'est une qualification pour le deuxième tour en 1972, qui s'est achevé sur une fessée infligée par la Pologne, 5:0. Et tout le peuple marocain, fier de l'équipe A finaliste de la CAN, espère que la génération suivante réussira son olympiade.


Qualifications :


Après s'être fait peur en tour préliminaire contre la Gambie (4:0 à l'aller mais 1:3 au retour), la sélection U-23 semble tomber dans un Groupe C à sa portée, avec l'Angola, l'Ethiopie et l'Ouganda. Le premier match contre l'Ethiopie semble d'ailleurs confirmer cette tendance, les Lionceaux de l'Atlas atomisant les Walyas olympiques 4:0. Mais les poulains de Madih ne vont cesser de souffler le chaud et le froid. Ils enchaînent par deux nuls, en Angola (0:0) et en Ouganda (1:1). De nouveau ils font parler la poudre en faisant sauter le verrou ougandais (5:0) et paraissent enfin s'ouvrir le chemin d'Athènes. Sauf qu'ils s'écroulent à Addis Abeba contre l'Ethiopie lors de l'avant-dernière journée (1:0). Résultat, les Marocains sont troisièmes avant la dernière journée. Ils doivent battre l'Angola et espérer une défaite éthiopienne en Ouganda. Et le miracle se produit, avec une victoire contre les Palanquinhas (2:1) et la victoire des Ougandais (2:1) sur l'Ethiopie. Le couperet n'est pas passé loin.


L'entraîneur :


Mustafa Madih inspire le respect dans tout le Maroc. Lui qui a officié dans plusieurs grands clubs marocains comme l'Olympique de Khouribga (OCK) ou la JSM de Laayoune, est depuis longtemps dans l'entourage des différentes équipes nationales. En 2002, il assure même un court intérim à la tête de la sélection A, en attendant le Portugais Humberto Coelho. Surtout, cet homme de conviction s'est mis tout le monde dans la poche en remportant des trophées avec « ses » olympiques.


En 2001, il remporte les Jeux de la Francophonie à Ottawa au Canada, avant de prendre une médaille de bronze lors de la Coupe arabe des nations en 2002 au Koweït. En 2003, les U-23 gagnent le Tournoi amical de Qatar, en battant la République de Corée. Sur la même longueur d'onde que le sélectionneur national A Badou Zaki, Madih compte bien faire sensation à Athènes et préparera son équipe en conséquence. « Nous avons déjà une idée sur le déroulement des préparatifs. Nous projetons des matchs amicaux contre les meilleures équipes représentant les quatre continents, Europe, Amérique Latine, Asie et Afrique. »


Précédents Tournois olympiques de football :



  • Avant 2004, le Maroc s'était déjà qualifié six fois pour les Jeux Olympiques, mais n'a participé qu'à cinq olympiades. En 1968, les Marocains ont en effet boycotté les jeux mexicains

  • En 17 rencontres disputées, les Marocains ont subi 13 défaites et deux nuls, et réussi deux victoires

  • En 1976, les Marocains ont atteint le deuxième tour grâce notamment à un fulgurant 6:0 contre la Malaisie. Mais ils se sont inclinés au tour suivant contre la Pologne, sur le score de 5:0

Entendu…


Mustafa Madih (entraîneur de la sélection marocaine U-23) : “Ce ne sera pas une sinécure. Nous méritons la qualification qui fut longue et éreintante et nous devons préparer avec sérieux le tournoi athénien pour répondre aux attentes du public marocain et l'emporter vers les cieux une nouvelle fois comme l'avait fait la sélection A. Nous n'irons pas à Athènes pour faire du tourisme mais pour défendre nos chances et pourquoi pas conquérir l'or”.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le