Accéder au contenu principal

Où sont vos valeurs, M. Blatter ?

Source : Menara

Le Maroc n’a pas à rougir de sa participation à cette course pour l’organisation du Mondial 2010. Bien au contraire. Le travail mené depuis plusieurs mois, voire même des années, par les responsables de notre pays pour faire prévaloir le dossier marocain a été remarquable.



Le Maroc n’abritera pas la Coupe du monde 2010. Ainsi, en a décidé la toute puissante autorité de Joseph Sepp Blatter qui règne, avec un pouvoir quasi absolu, sur la Fédération Internationale de Football Association. Mais en confiant l’organisation du Mondial 2010 à l’Afrique du Sud, contre l’avis même des votants africains, quel message a voulu faire passer le président de la FIFA ? Quel sens entend-il donner à cette première Coupe du monde sur le continent africain ?


Le Maroc n’a pas à rougir de sa participation à cette course pour l’organisation du Mondial 2010. Bien au contraire. Le travail mené depuis plusieurs mois, voire même des années, par les responsables de notre pays pour faire prévaloir le dossier marocain a été remarquable. A travers cette campagne planétaire, relayée par les médias du monde entier, le Maroc a gagné un capital sympathie extraordinaire qui ne faiblira pas et qui contribuera à asseoir le développement socio-économique de notre pays.


Notre place dans le concert des nations s’en trouve indiscutablement renforcée. Nous avons pu, grâce à notre dossier de candidature, démontré que le Maroc est un pays jeune, moderne, démocratique et résolument tourné vers l’avenir.


Mais, visiblement, ce ne sont pas des valeurs auxquelles semblent s’attacher aujourd’hui les membres du bureau exécutif de la FIFA et en particulier M. Blatter, le chef d’orchestre de cette vaste manipulation et escroquerie qu’a constitué le vote de samedi dernier.


Pourtant, le Maroc incarne, sans aucun doute, les valeurs de tout le continent africain comme nous le confiait Mohamed El Gahs, secrétaire d’Etat à la Jeunesse, quelques minutes avant la présentation du dossier marocain aux membres de la FIFA : « Il nous reste aujourd’hui à poser la vraie question : quel sens veut-on donner à cette première Coupe du monde en Afrique ? Pour le Maroc, le football est d’abord, avant tout, une question de valeurs. Valeurs d’ouverture, de solidarité, de fraternité, de tolérance, de modernité, d’entente entre les peuples.


Nous estimons que le Maroc, en Afrique, et au-delà de l’Afrique, est l’incarnation, pour aujourd’hui et pour l’avenir, de ce modèle unique dans les sociétés similaires aux nôtres, particulièrement en Afrique et dans la région. Donc, il serait certainement pour la FIFA, pour le monde du football, très important de faire triompher ces valeurs auprès des jeunes, auprès des supporteurs du foot et aussi auprès des nations et des peuples. De ce point de vue là, nous estimons que la réponse à cette question, le sens de cette première Coupe du monde en Afrique, c’est très clairement, très simplement, le Maroc ».


FIFA : un simulacre de démocratie
Aujourd’hui, après la supercherie d’un vote préprogrammé, on peut douter de l’esprit démocratique qui règne au sein de la FIFA. Comment peut-on attribuer la première Coupe du monde en Afrique a un pays qui n’a même pas obtenu une seule voix des pays africains votants ? Pourquoi M. Blatter nous convie-t-il à mener une vaste campagne alors qu’il travaillait dans l’ombre depuis l’an 2000 pour soutenir la candidature sud-africaine ? Pourquoi, finalement, organiser un simulacre de vote alors que seule l’autocratie de M. Blatter prévaut ?


Qu’importe donc le choix de la FIFA de M. Blatter. Nous n’avons décidément pas les mêmes valeurs ! Le Maroc, avec ou sans la Coupe du monde, continuera sur la voie qu’il s’est tracé. C’est également ce qu’a tenu à nous souligner M. Saad Kettani, le président de l’association Maroc 2010 : « Vous savez notre pays à un plan, une vision, une stratégie claire qui fixe 2010 comme horizon. Il ne faut pas penser que nous vivions pour la Coupe du monde. La caravane continuera son chemin et le Maroc a un avenir superbe devant lui. Cette candidature a démontré que nous avons un dossier solide… »





Karim Dronet


http://www.menara.ma/infos/includes/detail.asp?lmodule=sport&article_id=5697


WWW.MENARA.MA

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le