Accéder au contenu principal

Sanctions sévères après le match de « boxe sur gazon »

Source : Al bayane

La commission de discipline du Groupement National de Football a infligé de lourdes sanctions aux personnes coupables d'actes de violences avérés, à l'issue du match comptant pour la 23e journée du championnat du GNFE I et ayant opposé le Mouloudia d'Oujda (MCO) à l'Olympic Club de Safi (OCS). La rencontre s'est déroulée samedi dernier au stade d'Honneur d'Oujda et s'est achevée sur une victoire du Mouloudia local (2-1).


Les chaînes nationales ont diffusé les images de l'après-match, transformé en Gala de boxe et où on a vu des images indignes du football et qui seront certainement largement diffusées à l'échelon mondial.


Suite à ces évènements hyper-médiatisés, la Commission de discipline s'est réunie en urgence et a pris des décisions sévères et qui serviront d'exemple à tous ceux qui oublient le fair-play, surtout de la part des entraîneurs, des dirigeants et des encadreurs, qui doivent donner l'exemple.


Ainsi, la Commission de discipline du GNF a décidé de radier à vie le joueur Imad El Amri (OCS) et le commissaire du match Aissa Touati, «pour avoir failli à sa mission en étant incapable de gérer les événements de manière adéquate», souligne un communiqué du GNF.


La commission a de même suspendu pour deux ans Khalid Zouine, joueur de l'OCS et Noureddine Laknizi, entraîneur-adjoint du club de Safi.


La même sanction de deux ans est infligée à Youssef Dalal et Abdelhaq Mazini, joueurs du MCO ainsi qu'à l'entraîneur du club de l'Oriental, M.Abdelaziz Karkach.


Mehdi Nemli, joueur de l'OCS écope d'un match de suspension au moment où le club de Safi a été condamné à la réparation de tous les dégâts d'ordre financier et infrastructurel causés suite à ces incidents et particulièrement dans les dépendances et les vestiaires du stade d'Honneur d'Oujda.
Ces sanctions, annonce le GNF, entrent en application et prennent effet à partir du lundi 9 avril 2007.


Le GNF et sa Commission ad hoc a donc frappé fort, pour donner l'exemple, à un moment où la violence n'est pas que dans les tribunes ou les artères et avenues de certaines villes, mais s'est déplacée dans l'aire du jeu.


Avec les progrès réussis par la SNRT, qui est partout présente, on n'a plus besoin de témoin pour déposer et on se suffira de l'image comme preuve incontestable !


On a fait état de flagrant délit et on a sanctionné, sévèrement, quelques acteurs des débordements, qualifiés de « matches de boxe » par quelques confrères.


Bien sûr, les joueurs et encadreurs concernés peuvent faire appel de la décision auprès de la FRMF, qui ne va pas faire montre d'indulgence et on peut même s'attendre à ce que certaines peines légères, soient aggravées.


Mais on retiendra que le commissaire du match a été définitivement suspendu et n'aura droit à aucun recours, ce qui servira d'exemple aux autres commissaires et particulièrement ceux qui sont désignés sur des bases paternalistes et clientélistes.


Beaucoup de commissaires sont donc retenus sur des bases complaisantes et intéressées et il y en a dans cette gente qui sont analphabètes et ne savent ni lire ni écrire.


Bien sûr, on va rétorquer que dans la presse sportive de caniveau, il existe ce genre d'énergumènes, oui, des directeurs de journaux SVP, qui sont illettrés et qui signent des éditoriaux, des papiers de fond et qui interviennent en faveur d'amis commissaires de matches !


Cela a lieu au moment où d'anciens internationaux, joueurs ou arbitres, ne sont pas admis, à cause de leur compétence et de leur intégrité avérée.


L'affaire du commissaire d'Oujda devrait servir d'exemple et mettre un terme aux pratiques commerciales et intéressées, qui motivent le choix des commissaires, qui ont un grand pouvoir et qui peuvent, s'ils sont compétents, éviter que n'aient lieu des évènements aussi scandaleux que ceux qui ont eu lieu à Oujda, après MCO-OCS.


Pour la campagne du GNF, contre la violence dans les stades et les nombreuses conférences tenues par nos amis Mohamede El Guertili et Mohamed Naciri, on doit reconnaître qu'elles n'ont pas servi à grand-chose et qu'il faudrait, peut-être, rechercher les causes de l'échec du GNF et, aussi, les causes profondes du mal.


Mais il s'agit là d'une autre histoire, qu'on ne peut régler qu'en recourant au travail de terrain, avec des chercheurs en sciences humaines, et particulièrement en sociologie du sport.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le