Accéder au contenu principal

Le Maroc s'impose difficillement face à la Guinée équatoriale

Source : MAP


Après huit mois de chômage, la sélection marocaine de football a retrouvé mercredi soir à Rabat son public et surtout l'ambiance du terrain, à l'occasion de son match amical contre la Guinée équatoriale, remporté sur le score de 2 buts à 1.



Lions de l'atlasLes Lions de l'Atlas ont entamé la partie en fanfare, optant pour le pressing d'entrée afin d'acculer leurs adversaires dans leur camp. Le capitaine Marouane Chamakh, bien servi par le virevoltant Mbarek Boussoufa, a allumé la première mèche de la soirée d'un tir croisé, mai sa balle a frôlé le montant droit du portier adverse Ashile Pensi (5è).



L'intenable Adil Taarabt a contribué à chauffer l'ambiance par ses dribles et feintes insaisissables, apportant son lot à la réussite des automatismes adoptées par le groupe, laissant augurer d'une nette homogénéité au niveau de tous les compartiments.



Il manquait un but afin de conclure en beauté cette domination territoriale, mais l'inefficacité offensive était perceptible et la concrétisation était loin de se profiler à l'horizon.



Les Equato-guinéens, incapables de se frayer des chemins sur la ligne médiane, ont opté pour les tirs de loin et, par intermittence, aux contre-attaques, mais c'était sans compter la vigilance d'une charnière défensive des Marocains bien orchestrée pour le "bouillant" Mehdi Benatia, toujours égal à lui même.



Pourtant, en contre jeu, les protégés de l'entraîneur de la Guinée équatoriale, le Paraguayen Carlos Diarte, mettant à profit un relâchement des Marocains, parviendront à trouver la brèche suite à une parfaite une-deux entre Pablo Juan Mbela et Anselmo Eyegue, achevé en beauté par ce dernier qui a réussi à tromper la vigilance de Nader Lamyaghri d'un tir à l'entrée de surface de réparation (39è).



La défense des Lions de l'Atlas, qui a toujours été le maillon faible de l'ossature du Onze national, a donné pourtant des signes d'assurance.



Avant la pause, Mbarek Boussoufa a eu l'occasion d'égaliser sur une balle arrêtée, mais son tir a été dévié par le portier adverse d'une belle parade.



Les Lions de l'Atlas ont tant recherché de recoller au score avant de rejoindre les vestiaires, mais ont buté sur bloc défensif guinéen infranchissable.



A l'entame de la deuxième mi-temps, les coéquipiers de Marouane Chamakh ont appuyé à fond mais leurs adversaires sont revenus métamorphosés et ont retrouvé leur confiance pour devenir plus conquérants.



Les Marocains, emportés par la course à l'égalisation, ont laissé un trou en défense dont ont profité leurs adversaires pour mener le danger devant leur cage et ont été tout prêts d'aggraver l'addition.



Le carton rouge infligé au capitaine des Equato-guinéens Juvenal Edjogo, à la 51è minute de jeu, a constitué le tournant décisif de la rencontre.



Conjuguée à l'entrée de Youssef Hajji et Soufiane Alloudi qui ont apporté du sang nouveau à la ligne d'attaque marocaine, qui a réussi à "dynamiter" la défense adverse, cette expulsion a bien fait les affaires des protégés de l'entraîneur adjoint marocain Dominique Cuperly.



Ainsi, Hajji trouvera les filets à deux reprises (65è, 78è), et le score aurait été plus large si ce n'était le manque de précision et de concentration des joueurs marocains au cours des ultimes moments de la partie, en plus l'engagement physique et la défense en bloc de leurs adversaires.



Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2012), qui sera organisée conjointement par le Gabon et la Guinée équatoriale.



Le premier match de l'équipe marocaine dans ces éliminatoires la mettra aux prises le 4 ou 5 septembre à Rabat contre son homologue de la République centrafricaine, pour le compte du groupe D qui comprend également la Tanzanie et l'Algérie.



D'ici là, c'est un grand travail qui attend encore le staff technique national, les Lions de l'Atlas ayant fait montre lors de cette rencontre de plusieurs brèches à colmater, afin d'espérer réussir le défi d'assurer leur présence au plus important rendez-vous continental en 2012.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le