Accéder au contenu principal

Vers une lutte à trois en Botola

Source : FIFA


WAC RAJALe championnat du Maroc est souvent présenté comme l'un des plus compétitifs d'Afrique. En effet, quatre équipes différentes ont remporté les quatre dernières éditions de l'épreuve. Voilà qui prouve, si besoin était, que la course au titre n'est pas la chasse réservée d'une ou deux formations plus huppées que les autres.



Voici un état des forces en présences à l'approche de la reprise.



Le champion

Le WAC Casablanca s'est adjugé le dernier championnat, après quatre ans de disette. Cette fois, le club s'est lancé un nouveau un défi : briser le signe indien en réussissant à conserver son titre.



En guise de préparation, le champion du Maroc en titre a pris part à un tournoi organisé en Arabie saoudite le mois dernier. Outre al-Hilal et Al-Shabab, deux formations locales, l'équipe dirigée par le Brésilien José Doltra Dos Santos a pu croiser Santos (Brésil), l'Africa Sport (Côte d'Ivoire) et Bologne (Italie). Les Marocains ont atteint le stade des demi-finales, avant de s'incliner 1:2 face à Shabab.



Pendant la trêve, le WAC s'est attaché à renforcer sa défense. Pour ce faire, il a recruté Moustapha Lemrani, en provenance de Fès. Par ailleurs, le club de Casablanca a enregistré la signature du polyvalent Abdel Rahmane Al-Messassi, capable d'évoluer en défense ou au milieu de terrain, dans le cadre d'un échange avec les FAR Rabat. Les Rouges ont également fait venir l'international congolais Fabrice Ondama (22 ans). L'ancien attaquant des Diables Noirs a terminé le dernier exercice avec neuf réalisations à son actif.



Ondama fera équipe avec le Marocain Mohsen Yajour. L'ancien joueur de Charleroi s'est engagé pour deux saisons avec le WAC. Le tenant du titre en a également profité pour enrôler Ibrahim al-Maaroufi, ancien international olympique belge. Ce jeune joueur de 21 ans a effectué un bref passage la saison dernière à Maastricht, en deuxième division néerlandaise, moins d'un an après son arrivée à Bellinzone (Suisse). Enfin, le Brésilien Luis Jefferson a lui aussi rejoint le WAC.



Les prétendants

Le Raja Casablanca, grand rival du WAC dont il fut le dauphin la saison passée, est régulièrement présenté comme l'un des principaux candidats au titre. Le vainqueur de l'édition 2008/09 compte neuf couronnes nationales à son actif. L'autre club de Casablanca est aussi la première équipe africaine à avoir pris part à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.



Selon toute vraisemblance, les FAR seront elles aussi concernées par la lutte pour le titre. Le géant de Rabat compte 12 sacres à son palmarès, ce qui fait de lui le club le plus titré du pays, à égalité avec le WAC. Son dernier triomphe sur la scène marocaine remonte toutefois à la saison 2007/08.



Depuis quelques années, ces trois formations se disputent les honneurs en championnat et tout porte à croire que l'intense rivalité qui les oppose sera une nouvelle fois l'une des grandes attractions de cette édition 2010/11.



Les outsiders

Le club DH El Jadida a terminé à la troisième place la saison dernière, après avoir échoué sur la deuxième marche du podium l'année précédente. Ce club ambitieux s'impose de plus en plus comme l'une des valeurs sûres du football marocain, malgré son absence quasi-totale de palmarès. Sacré champion en 2002 et 2003, le HUS Agadir court depuis après son lustre d'antan.



Les principaux transferts

L'arrivée de Hicham Aboucherouane au Raja a fait couler beaucoup d'encre. L'international marocain, qui évoluait auparavant à Al-Ittihad Jeddah (Arabie saoudite), a fait l'objet d'une cour assidue de la part de plusieurs formations de haut rang, à commencer par les deux géants égyptiens que sont Al Ahly et le Zamalek. Toutefois, l'ancien Lillois a finalement décidé de rentrer au pays et de rejoindre le vice-champion du Maroc en titre.



Parallèlement, le transfert du gardien Nader al-Miaghri chez les FAR vient mettre un terme à une longue saga. Les rapports entre l'international et le WAC, son ancien club, s'étaient dégradés au point que le joueur et son président n'hésitaient plus à échanger des amabilités par voie de presse. Dans ces conditions, un départ était inévitable. Miaghri a sans doute voulu lancer un ultime défi à son ancienne équipe en s'engageant pour trois ans chez l'un de ses principaux rivaux.



Votre opinion ?

Le titre va-t-il à nouveau se jouer entre le WAC et le Raja ou une autre équipe peut-elle espérer se mêler à la lutte ?


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le