Accéder au contenu principal

Vaincu à Annaba, les lions de l'Atlas se compliquent la tâche

Source : Liberation Ma

Le résultat n'y est pas pour le Onze national, contrairement à celui de l'Algérie. Il faut aller au-delà de cette défaite pour se poser la question quant au niveau réel de la sélection du Maroc.



Si l'on devait se focaliser sur les individualités, on peut dire que les meilleures que compte notre football, ici et ailleurs, étaient alignées par le Belge Eric Gerets qui a craqué face au système de jeu concocté par le coach algérien Abdelhak Benchikha. Il faut dire que ce dernier avait la chance de pouvoir compter sur des joueurs qui avaient plus de mordant, plus de motivation et qui ont été supérieurs dans tous les duels. La tactique imposée par Gerets à ses poulains a certainement facilité cette situation. L'essentiel s'est fait en milieu du terrain avec un pressing constant parfois agressif sur le porteur du ballon.



Tactique qui a bien réussi au Onze national algérien. Il faut dire aussi que la pression due à l'enjeu et à la présence de milliers de spectateurs chauffés à blanc a fait de l'effet avec une petite poussée du trio arbitral mauricien qui a remplacé le trio sud-africain désigné initialement pour officier la partie. Il est vrai que l'arbitrage de la rencontre a rappelé une ère qu'on croyait révolue mais on ne cessera de le répéter la réaction de Gerets n'as pas eu lieu. Un entraîneur chevronné est celui qui arrive à chambouler toutes ses cartes devant une nouvelle situation créée pendant le match.



Il faut dire enfin que les Algériens ne sont pas la foudre de guerre mais qu'ils ont remporté cette victoire car ils y croyaient et que Benchikha a su piéger le sieur Eric Gerets. Rendez-vous donc en juin pour le match retour pour voir si le Belge a retenu la leçon et s'il réussira à convaincre les Marocains que c'est l'entraîneur qu'il faut pour retrouver les devants de la scène continentale.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le