Accéder au contenu principal

Nul vierge dans les deux finales des Coupes Nord-Africaines

Source : APA News

AljaychL'AS FAR, qui était plus proche de la victoire, a ramené un nul précieux de l'antre du Club Africain, jeudi à Radès (banlieue de Tunis) en finale aller de la coupe de l'Union nord-africaine de football (UNAF).


Suivi par 30.000 spectateurs, dont une dizaine de supporters marocains, ce derby maghrébin, très tactique, n'a pas livré tout son charme et sombré dans la monotonie, le jeu ayant été la plupart du temps concentré au milieu du terrain et dominé par le marquage individuel.


Toutefois, les Militaires, légèrement plus dominants, auraient pu arracher la victoire, s'ils avaient cru en leurs chances et poussé davantage vers les buts adverses.


Ce match, officié par l'Egyptien Issam Abdelfatah, a démarré sous le signe de la prudence, ce qui a donné lieu à un début de partie équilibré.


Mais l'AS FAR, qui a pris le dessus dans la bataille du milieu de terrain, n'a pas tardé à alerter la défense adverse en menant quelques offensives éclair, notamment par le biais de Jaouad Ouadouche. Ce dernier a constitué un véritable poison pour les défenseurs tunisiens malgré le marquage de Mohamed Bechtabji.


En revanche, les rares attaques des locaux étaient loin de menacer sérieusement la cage de Tarik Jarmonie, qui était au rendez-vous.


Les Militaires se sont ainsi offerts leur plus nette opportunité dès la 22è minute, quand Omar Bendriss frappe de la tête, mais sa balle a heurté le poteau.


Tarik Merzouk (29è), de la tête après avoir été servi par Issam Raki sur une balle arrêtée à la limite des 18m, et Bendriss (90è), à l'exécution d'un coup-franc ont donné des sueurs froides aux supporters du CA, mais le gardien Adil Nafri est parvenu, à chaque fois, à sauver les meubles.


Les poulains de Mhamed Fakhir n'ont pas tiré profit de l'infériorité numérique de leurs adversaires, privés des services de leur capitaine Asâad Ouertani, qui n'a pu être remplacé, les Tunisiens ayant usé des trois changements permis.


Fakhir, convaincu de la fatalité du résultat nul aux dernières minutes, a préféré jouer la prudence et renforcer sa défense en alignant Abdessamad Chahiri à la place de Ouaddouche.


Pour le coach des Militaires, ce résultat, aussi précieux soit-il, constitue un "résultat piège" et le match retour, qui sera disputé le 25 janvier au Maroc, est ouvert à toutes les possibilités.


Reste que l'AS FAR, qui était privé de plusieurs éléments clé et jouait avec deux attaquants blessés (Ouaddouche et Allaoui), ne ménagera aucun effort pour ajouter la Coupe des champions de l'UNAF à son riche palmarès.


Les Militaires ont également la mission de casser la domination tunisienne au niveau des clubs, après l'élimination du Moghreb de Fès (Coupe des vainqueurs de coupe de l'UNAF) et le Raja de Casablanca (Ligue des champions arabe), devant l'ES Tunis et le CS Sfax.



En Coupe des clubs champions, le club Africain (Tunisie) et l’équipe marocaine des Forces Armées Royales (FAR) ont fait match nul 0-0 en finale aller disputée jeudi au stade 7 novembre de Radès. La finale retour aura lieu le 25 janvier à Rabat et sera dirigée par l’arbitre algérien, Mohamed Bennouza.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit

Stage de détection des jeunes talents pour l'équipe nationale

Source : MAP Cinquante quatre jeunes joueurs participeront à un stage au Centre national de football Maâmoura du 30 janvier au 03 février, avec pour objectif de détecter de nouveaux joueurs capables de renforcer l'équipe nationale des moins de 16 ans. Ce stage de détection-rattrapage sera animé par six cadres nationaux sous la supervision du directeur technique national Jean-Pierre Morlans et l'entraineur national Abdellah El Idrissi. Les joueurs bénéficiaires (nés en 1994) sont proposés par les clubs et les ligues régionales. Cette opération permettra la sélection de 10 joueurs devant rallier les 24 constituant l'effectif qui avait participé au tournoi de l'Union nord-africaine (UNAF) pour un autre stage prévu du 3 au 7 février à Maâmoura.