Accéder au contenu principal

Derby de Casablanca : Le Raja domine, le Wydad gagne

Source : MAP


DerbyDominer n'est pas gagner. Le Raja l'a constaté, samedi lors du 109è derby casablancais au complexe sportif Mohammed V, face au réalisme du Wydad qui a su tirer son épingle du jeu pour empocher les points de la victoire (2-1).

L'équipe de M'hamed Fakhir s'est procurée de nombreuses occasions et a dominé les "rouge et blanc" dans de nombreux secteurs du jeu, mais sans parvenir à concrétiser ses temps forts.



Dans ce match de la relance pour les deux formations qui, jusque là, n'ont pas convaincu leurs supporteurs, les coéquipiers du portier de la sélection nationale Nader Lamyaghri s'en sortent admirablement et se donnent du répit, un bol d'oxygène pour travailler dans "la tranquillité" face aux exigences de leurs fans, comme l'a reconnu leur entraîneur Diego Garzitto.



Le Raja, plus entreprenant dès l'entame du jeu, avait au bout du pied trois occasions nettes de sceller le match mais, coup sur coup, ses joueurs buteront, surtout Mamadou Baila, sur l'intraitable et vaillant Nadir Lamyaghri, l'homme du match.



Monopolisant le ballon et dominant territorialement, les Rajaouis vont tomber dans l'excès du beau jeu avant d'être pris à leur propre piège, contre le cours du jeu.



Et c'est Mohcine Iajour, le faux frère, qui va, à lui seul, jeter l'effroi au sein de la défense des Verts et détruire tout ce que le Raja construisait lors de ce match en assénant deux coups de butoir à son ancien club formateur (29è et 90è+3), deux cadeaux qu'ils ont payés cash.



Sur une erreur d'appréciation de Younès Belakhdar, Ait El Arif fait une percée dans le flanc droit des Verts pour servir sur un plateau Iajour qui n'avait qu'à pousser la balle dans les filets.



"On a décidé dès le départ de laisser venir les joueurs du Raja pour procéder en contres. Cela s'est avéré payant puisqu'à notre deuxième occasion on a réussi à prendre l'avance au score", a déclaré à la MAP Diego Garzitto.



Les Rajaouis, donnés favoris dans un classique dont l'issue a rarement respecté les forces en présence et les pronostics, ont tenté de varier leur jeu en privilégiant les ailes plutôt que l'axe beaucoup trop encombré mais les solutions ne pointaient pas.



Il a fallu un tir de toute beauté sur balle arrêtée de Hassan Tair (52è) pour débloquer la situation et rétablir la parité au score. Cette égalisation aurait normalement donné du tonus aux Verts, surtout qu'elle intervient juste après l'expulsion de Jamal Allioui, qui a écopé d'un deuxième carton jaune.



Mais les Rajaouis vont encore pécher à favoriser le spectacle pour épater la galerie, à "suivre son public" en multipliant les passes. "C'était une perte de temps en jouant les transversales, ce qui a permis aux joueurs du Wydad de récupérer, de se replacer et de gagner du temps", a déploré Fakhir.



La supériorité numérique n'a pas non plus été mise à profit par des Rajaouis qui vont quand même se créer trois opportunités mais c'était sans compter sur la vigilance de Lamyaghri.



Les calculs de Fakhir, qui a incorporé un troisième attaquant (Najdi), se sont avérés infructueux puisque Iajour portera le coup fatal dans le temps additionnel (90è+3), dans un moment où le match s'acheminait tranquillement vers le nul.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv