Accéder au contenu principal

L'OCK stoppe l'élan des FAR

Source : Liberation Ma

C'est devant quelque 5000 spectateurs que l'Olympique de Khouribga a accueilli le leader de l'exercice, les FAR de Rabat, au complexe OCP, pour le compte de la onzième journée GNF1, dans un match choc qui s'annonçait difficile entre deux ténors du football national qui visent le titre du championnat. La rencontre se termina à l'avantage des Phosphatiers sur le score de deux réalisations nettes.

La partie démarra sur les chapeaux de roues et le public eut droit à des phases de jeu animées où les deux formations s'engagèrent dans un duel sans merci au milieu du terrain, cherchant chacune la moindre erreur pour surprendre son adversaire. Les Khouribguis bien motivés, moral au beau fixe, surtout avec la promesse d'une prime conséquente en cas de victoire, passèrent vite à l'attaque et menacèrent Askri par un tir foudroyant de Bezghoudi à la 9'. Très encouragés, les hommes de Bracci imposèrent tout au long de la première mi-temps, un bon football, mais ratant par excès de précipitation plusieurs occasions par Souari, Bezghoudi et Largou (24',31' et 39'). Les FAR bien que dominés ne ratèrent aucune opportunité pour créer le danger devant les bois de Boudlal ('21' et 44'). Les Phosphatiers surexcités attaquaient, cependant les Militaires vigilants réagirent et les empêchèrent de développer leur jeu. Une fois de plus, malgré le pressing constant, l'offensive des locaux n'allait pas leur permettre de concrétiser les occasions qu'ils se créèrent. Ainsi, l'arbitre El Achiri conduisant la rencontre de main de fer, renvoya les 22 protagonistes aux vestiaires sur le score vierge (0 à 0).

Après le repos, la physionomie du match changea complètement, les visiteurs se lancèrent à l'attaque, les locaux subissaient leurs assauts successifs. Mais, à la 50', Souari fut poussé, en plein centre de réparation, par le défenseur El Basri; sans hésiter le juge désigna le point du penalty. A la transformation, Souari qui se présenta nonchalant devant Askri et logea le cuir dans la lucarne des Militaires. Après ce but, l'OCK se libéra de la pression, les R'batis piqués au vif, changèrent totalement de tactique et attaquèrent dans le but de remettre les pendules à l'heure. Ils bénéficièrent d'un coup franc bien botté par Chihab qui vit sa frappe raser le poteau gauche de Boudlal (54'). Cinq minutes après, la reprise de tête d' Akaddar passa légèrement au-dessus de la transversale. Madih procéda à des changements surtout en ligne d'attaque. Loutfi qui releva Akaddar n'apporta guère l'eau au moulin militaire. Sûrs de leur supériorité, les Phosphatiers se passaient la balle comme à l'entraînement. L'homme du match Bezghoudi servit Treiki qui était en position idéale, ce dernier lança la balle dans les filets désertés par le gardien Askri, mais, Chihab sauva les siens d'un but tout fait (79').Ce n'était que partie remise, car quatre minutes après, Souari remonta du flanc droit balle au pied, dribbla plusieurs joueurs et servit sur un plateau d'argent Largou qui doubla la mise pour les Khouribguis. Les Militaires baissèrent la garde, ne pouvant ainsi, donner la réplique à une équipe de l'OCK dans un grand jour. A la 89', les FAR bénéficièrent d'un penalty qui fut loupé lamentablement par Ouaddouch.

L'OCK, par sa maîtrise tactique s'est adjugé une victoire rassurante et aura certainement son mot à dire cette saison.

A l'issue de cette rencontre, Mustapha Madih, coach des FAR, a déclaré : « Le premier half était équilibré. L'OCK a tiré profit des occasions qui se sont présentées. Pour le penalty accordé par El Achiri, j'en doute, mais si l'arbitre affirme sa légalité, je n'ai rien à dire. Dans l'ensemble, l'OCK est une très bonne équipe; elle mérite la victoire et je la félicite. »

Quant à François Bracci, coach de l'OCK, il a fait savoir : « On avait rendez-vous, mes joueurs et moi, avec ce match de haut niveau. C'est ce genre de rencontre qui fait grandir le club. Vaincre le leader par deux buts à zéro est une bonne chose. L'OCK, sur les plans tactique et technique, a évolué énormément. Je suis très content de la prestation de l'équipe qui est toujours en courbe ascendante. »

Chouaib Sahnoun

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le