Accéder au contenu principal

Amical : Le Maroc perd face au Ghana

Source : MAP

chamakhLa sélection marocaine, qui a perdu devant son homologue ghanéenne par 2 buts à 0 en match amical de football, samedi à Rouen (France), n'a pas manqué de volonté de réussir son premier test sous la houlette de l'ancien-nouveau sélectionneur national Henri Michel, mais a péché par manque de réalisme.


Les Lions de l'Atlas ont été, pourtant, plus présents sur le terrain et se sont offerts plus d'occasions de but. Mais ils ont été cueillis à froid par des Ghanéens nettement plus efficaces. Il en a résulté deux buts encaissés à un moment de relâchement, dès la reprise (Asamoah Gyan, 47è) et sur une balle arrêtée mal négociée par la défense marocaine qui jouait sans patron (Junior Agogo, 66è).


Pour sa première "réapparition" avec le onze national, Henri Michel a dû faire avec des absences de taille au niveau de la défense: Celles de Abdeslam Ouaddou et de Talal El Karkouri.


Pour combler ce vide, le Français a fait appel à Jamal Alioui et Houcine Kharja, qui, aux côtés de Michael Basser et Badr El Kadouri, ont hérité de la délicate mission de juguler les ardeurs d'une attaque ghanéenne portée, notamment, par le talentueux international de Chelsea, Michael Essien.


En attaque, le tandem Basser et Youssef Hajji, qui évoluent tout les deux à Nancy (France), a été particulièrement actif sur le flanc droit (1ère mi-temps) et créé les plus éminentes opportunités de marquer.


Marouane Chamakh, lui, était la plupart du temps assiégé par les gros gabarits ghanéens. Le renfort de Hajji, qui a changé de poste pendant une quinzaine de minutes pour être plus près de Chamakh, n'a pas été en mesure de libérer le Bordelais. L'entrée en jeu, en deuxième mi-temps, de Hicham Aboucherouane n'a pas, non plus, boosté le compartiment offensif comme escompté par le coach national.


Les nationaux ont débuté la rencontre en fanfare avec, notamment, une occasion dangereuse dès la deuxième minute, mais la balle tirée à bout portant par Bouchaib Lambarki, qui a profité d'un cafouillage, a atterri dans les bras de Richard Kingson, bien placé.


La riposte des Ghanéens n'a pas tardé. A la 13è mn, Sulley Muntari s'infiltre du flanc gauche et adresse un tir croisé, parfaitement stoppé par le gardien Nadir Lamyaghri, qui retrouve la cage de l'équipe nationale.


Hormis ces deux actions, le jeu était centré au milieu de terrain avec quelques escarmouches, notamment sur des initiatives des joueurs marocains, mais sans incidence sur le cours de la rencontre.


Deux minutes après la reprise, les Ghanéens profitent d'un moment de relâchement des Nationaux pour marquer un but, par le biais de Gyan qui a forcé le passage de la gauche et placé la balle au fond des filets.


Les tentatives marocaines de rétablir la parité se heurtaient plus au manque de cohérence entre les joueurs qu'à la ténacité des défenseurs adverses.


La défense de l'équipe marocaine, sans vrai patron, peinait de plus en plus à repousser les offensives des "Black Stars". Le résultat logique en a été un deuxième but inscrit par Agogo, qui a sauté plus haut que tout le monde à la réception d'une balle arrêtée pour loger, de la tête, le cuir dans la lucarne.


Ce test, même débouchant sur une déception, est de nature à permettre à Henri Michel de se faire une idée claire de l'effectif avec lequel il défendra ses objectifs, à court terme, pour les phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2008).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv