Accéder au contenu principal

Marouane Chamakh retrouve le chemin des filets

Source : girondins.com

Quelques minutes après le match, Marouane Chamakh est venu livrer sa réaction. L’attaquant bordelais est très heureux d’avoir ouvert son compteur but. Il nous a confié que son ouverture du score face aux Monégasques était un véritable soulagement.


chamakhMalgré une légitime fatigue physique, le Bordelais est heureux d’avoir vu son équipe tout donner pour l’emporter. Même si les Girondins se sont fait peur en fin de rencontre, l’international marocain a pris du plaisir à développer la philosophie du jeu du staff aquitain. Tout sourire, le n°29 des Girondins espère qu’il pourra rééditer ce genre de prestation. Il se tourne désormais son prochain rendez-vous personnel : une rencontre avec la sélection marocaine face au Ghana.


girondins.com : Bonsoir Marouane. A l’issue de votre but, nous t’avons vu regarder vers le ciel. C’est un soulagement pour toi ?


Marouane Chamakh : Oui, ce but est un vrai soulagement, surtout pour l’attaquant que je suis. Le premier but de la saison est toujours important, particulier. Cela va me permettre d’être bien pour la suite.


girondins.com : Elle a été difficile à obtenir cette victoire…


Marouane Chamakh : C’est vrai mais nous avions tous très envie de cette victoire. Nous avons tout donné. Nous savions qu’il y aurait une trêve internationale après la rencontre alors nous sommes allés au bout de nos forces. Cela a payé car nous avons été plus dominateurs lors de la deuxième période. Il ne manquait qu’un petit but pour faire la différence. Nous l’avons marqué et nous avons tout de suite enchaîné par une deuxième réalisation de Wendel. Sur la fin, nous nous sommes faits un peu peur après le but de Monaco. Dans les cinq dernières minutes, c’était difficile mais ce soir, nous retiendrons surtout la manière en deuxième mi-temps et les trois points.


girondins.com : Tu as cru revivre la fin du match face à Lorient et cette égalisation dans les dernières minutes ?


Marouane Chamakh : Un petit peu après le coup-franc de Nenê. A ce moment-là, il restait quatre minutes dans les arrêts de jeu et nous avons fait la fin de rencontre au mental. Ils ont tout fait pour revenir, et nous, nous nous posions beaucoup de questions. Au coup de sifflet final, nous avons poussé un vrai « ouf » de soulagement.


girondins.com : Que manque-t-il en ce moment pour être encore plus présent ? Peut-être mieux commencer et mieux terminer les rencontres ?


Marouane Chamakh : Je pense que, sur ce match, nous avons très bien entamé la rencontre en tout cas, c’était un meilleur début que lors des précédentes sorties car nous pouvons toujours nous améliorer. Au début, nous avons dominé mais sans pour autant nous créer d’occasions franches, contrairement à la deuxième période. Cependant, nous tenions le ballon. Je pense que nous pouvons encore progresser sur des petits détails mais dans l’ensemble, nous sommes bien.


girondins.com : Prends-tu du plaisir à développer le jeu que Laurent Blanc vous demande de mettre en place ?


Marouane Chamakh : Oui, nous en prenons sur le terrain et je crois que c’est la même chose pour les gens de l’extérieur. En ce moment, le public est assez content de nos prestations. Cette saison, le coach a choisi d’appuyer sur quelques petits détails qui font la différence. Nous pouvons établir un premier bilan sur sept matches mais il ne s’agit que du début du championnat. Il ne faut pas rester là-dessus et chercher à continuer sur cette voie.girondins.com : Penses-tu que le turn-over mis en place par Laurent Blanc motive les joueurs dans le sens où tu te dis qu’il faut faire plus pour pouvoir se faire une place dans l’équipe ?


Marouane Chamakh : Oui, certainement. De toute façon, l’entraîneur ne nous cache rien. Cette année, il y aura des joueurs fatigués, d’autres compétitions vont bientôt arriver avec la Coupe UEFA et la Coupe de la Ligue. Le coach aura besoin de tout le monde. Après, nous devons faire notre maximum sur le terrain pour lui donner l’embarras du choix au match suivant.


girondins.com : Avec l’énergie que tu déploies sur un terrain, penses-tu être capable de tenir une saison sur ce rythme ?


Marouane Chamakh : (Rires, NDLR) Oui, je pense ! En tout cas, je ne calcule pas. Je ne cherche pas à faire les efforts sur un match ou deux. Mon but, c’est de récupérer le mieux possible pour répéter mes efforts au match suivant. De plus, je ne cherche pas à gérer, je donne tout ce que j’ai. Je suis toujours à 100% même si cela ne doit durer que 55 ou 60 minutes. Sur le terrain, je ne cherche jamais à me gérer pour pouvoir tenir tout le match. J’avais demandé à être remplacé à 15 minutes de la fin mais finalement, j’ai réussi à récupérer pendant la rencontre pour terminer.


girondins.com : En tout cas, sur ce match, nous t’avons vu dans l’axe, sur la droite, sur la gauche… Tu décroches, tu récupères des ballons, tu tacles… Ne penses-tu pas que tous ces efforts te sont préjudiciables dans ton jeu offensif ?


Marouane Chamakh : Si, cela me pénalise sûrement un petit peu. Beaucoup de gens me l’ont déjà dit. Je pourrais rester seulement en pointe et ne jouer que les actions offensives mais c’est mon jeu ! C’est dur à changer, je suis comme cela.


girondins.com : Raconte nous ton but. Tu as tout de suite vu Fernando ?


Marouane Chamakh : En fait, je le vois frapper et je dévie le ballon mais sur le coup, je ne sais pas si je suis hors-jeu ou pas. En tout cas, c’est un grand soulagement car c’est mon premier but et en plus, il nous permet d’ouvrir le score dans un match serré. Je regarde l’arbitre de touche qui valide le but, j’étais vraiment très content.


girondins.com : Les observateurs se posent la question de savoir si tu es hors-jeu ou pas… En tout cas, c’est très limite.


Marouane Chamakh : C’est vrai, cela doit être très juste et c’est normal que les gens se posent la question. Cependant, l’année dernière, je me souviens très bien avoir marqué deux ou trois buts contestables qui avaient été finalement refusés. Cette fois, cela joue en ma faveur, donc je le prends volontiers.


girondins.com : Quel sera ton programme ?


Marouane Chamakh : Je pars lundi (aujourd’hui, NDLR) pour rejoindre la sélection marocaine. Nous affrontons le Ghana en amical à Rouen. Je dois bien préparer cette rencontre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le