Accéder au contenu principal

Mhamed Fakhir reprend les commandes des FAR

Source : MAP

L'entraîneur Mhamed Fakhir a signé un contrat pour une saison avec l'équipe des FAR, championne du Maroc en titre, après le départ de Mustapha Madih pour le club qatari d'Al Wakrah.


Fakhir, qui a vu son contrat de 6 mois avec le Moghreb de Tétouan s'achever après la clôture de la saison en juin, a retrouvé son ancien club militaire avec qui il "entretient de bonnes relations", a-t-il déclaré lundi lors d'un point de presse à Rabat.


"Je suis très heureux d'entraîner une équipe de la taille des FAR. C'est une grande équipe qui jouait toujours pour le titre", a indiqué le technicien national.


"J'ai reçu des offres de grands clubs marocains, et aussi des équipes en Arabie Saoudite, Qatar et Koweït. J'ai choisi le club des FAR puisque j'ai promis aux responsables de l'équipe de signer un contrat en cas de départ de Madih", a-t-il ajouté, soulignant que plusieurs objectifs attendent l'équipe des FAR, mais "nous devons d'abord nous concentrer sur la finale de la Coupe du trône qui reste le premier rendez-vous à aborder éventuellement le 24 juillet".


Avant cette échéance, l'équipe de la capitale participera du 15 au 26 juillet à un tournoi international à Rabat et à Al-Jadida. "Huit équipes sont attendues à ce tournoi à savoir l'Etoile Sportive du Sahel, Moghreb Fès, Paços de Ferreira, FC Nantes, Atlético Bilbao, Udinese, Charleroi et FAR".


Fakhir, qui a signé jeudi dernier le contrat avec les FAR, s'est dit très fier d'avoir fait une carrière glorieuse avec une équipe "la seule en Afrique qui fait jouer des joueurs 100 pc marocains lors des coupes africaines (Ligue et CAF)".


"La star est l'équipe", a souligné Fakhir, estimant que c'est le jeu collectif qui fait de l'équipe une star et pas la réputation d'un ou de deux joueurs célèbres.


Avec les FAR, Mhamed Fakhir a fait une belle carrière en conduisant l'équipe à remporter deux Coupes du Trône (2003 et 2004), un titre de champion du Maroc en 2005, ainsi qu'une Coupe de la CAF pour la même année.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Stage de détection des jeunes talents pour l'équipe nationale

Source : MAP Cinquante quatre jeunes joueurs participeront à un stage au Centre national de football Maâmoura du 30 janvier au 03 février, avec pour objectif de détecter de nouveaux joueurs capables de renforcer l'équipe nationale des moins de 16 ans. Ce stage de détection-rattrapage sera animé par six cadres nationaux sous la supervision du directeur technique national Jean-Pierre Morlans et l'entraineur national Abdellah El Idrissi. Les joueurs bénéficiaires (nés en 1994) sont proposés par les clubs et les ligues régionales. Cette opération permettra la sélection de 10 joueurs devant rallier les 24 constituant l'effectif qui avait participé au tournoi de l'Union nord-africaine (UNAF) pour un autre stage prévu du 3 au 7 février à Maâmoura.

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit