Accéder au contenu principal

Lions de l'Atlas : Eric Gerets est arrivé

Source : MAP


GeretsLe sélectionneur-entraîneur national, le Belge Eric Gerets a assuré, mardi soir à Skhirat, que ses ambitions avec la sélection marocaine vont au-delà des objectifs fixés par le contrat qu'il a conclu avec la Fédération royale marocaine de football (FRMF).



"Certes, les objectifs fixés sont d'aller très loin en compétition dans les CAN 2012 et 2013 et de se qualifier pour le Mondial-2014 au Brésil, mais mes ambitions vont au-delà de ce mandat, car pour faire bien dans une compétition, il faut l'aborder avec la volonté de gagner", a indiqué Gerets lors d'une conférence de presse à l'occasion de sa prise de fonction effective à la tête de la sélection marocaine.



Le technicien belge, annoncé à la tête de l'équipe marocaine le 5 juillet et qui n'a pu prendre ses fonctions qu'après la fin de ses engagements avec le club saoudien d'Al Hilal, s'est montré confiant quant à sa première expérience comme entraîneur d'une sélection nationale.



"Certes c'est ma première expérience à la tête d'une équipe nationale. C'est très différent par rapport au travail dans les clubs, mais je sais comment ca marche dans une sélection, car j'ai joué plusieurs années pour l'équipe Belge (86 sélections)", a-t-il affirmé, ajoutant que "dans le job d'un sélectionneur, on doit recourir à davantage de communication, car on ne rencontre les joueurs que sur des périodes éloignées".



"Le fait d'avoir vécu dans la ville de Marseille, où il y a une importante communauté marocaine et en Arabie Saoudite, peut m'aider à comprendre les mentalités, alors je suis confiant que ca va marcher", a-t-il dit.



Gerets affirme, en outre, qu'il n'a pas hésité à relever ce défi, assurant que c'est un "choix du coeur".



"Quand j'ai été contacté par la Fédération en vue de prendre en main la sélection marocaine, je n'ai pas hésité à accepter ce challenge ", a-t-il dit, ajoutant: "dans des cas pareils, c'est toujours mon coeur qui décide et jusqu'à présent je ne me suis pas trompé".



"J'ai senti chez les responsables de la FRMF une volonté ferme de travailler ensemble pour atteindre les objectifs escomptés", a encore souligné le sélectionneur national, pour qui "les chantiers engagés par la Fédération pour développer le football sont de nature à réduire le fossé entre les joueurs évoluant aux championnats locaux et ceux qui jouent à l'étranger".



Dans ce sens, Gerets a affirmé que le critère majeur pour qu'un joueur mérite sa place à la sélection est qu'il sente la fierté de porter le maillot national, abstraction faite du championnat dans lequel il évolue.



"Lors du premier match, contre la Centrafrique, il ya eu, certes, beaucoup de choses à revoir, mais l'essentiel était que les joueurs ont fait preuve d'une grande volonté de bien faire, ce qui permet de dire que l'équipe va dans le bon sens, surtout avec le niveau technique du groupe", a-t-il indiqué.



Revenant sur la période où il était engagé avec le Hilal saoudien, tout en étant attendu pour prendre en main l'équipe marocaine, Gerets a dit: "je savais que l'entraîneur adjoint Dominique Cuperly, que j'ai côtoyé deux ans durant à l'Olympique de Marseille, allait faire un bon travail".



Soulignant qu'il a tenu ses engagements avec le Hilal " jusqu'à la dernière minute", il a qualifié son séjour en Arabie Saoudite d'"expérience fantastique aussi bien sur le plan professionnel qu'humain".


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv