Accéder au contenu principal

Coupe de la CAF: L'équipe des FAR perd le titre sans démériter

Source : MAP

L'équipe des FAR a perdu, sans démériter, son titre de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), après un nul blanc (0-0) face aux Tunisiens de l'Etoile du Sahel (ESS), en finale retour samedi à Sousse (Aller:1-1).


Lors d'une rencontre ouverte à toutes les possibilités, les Militaires ont mis en difficulté l'ESS devant son public. Ils se sont même vus refuser, au temps additionnel, un but qui aurait été synonyme d'une consécration à la manière ""ahlaoui"".


Loin d'être avantagés par le fait d'évoluer à domicile, les Tunisiens ont joué ce match sous le spectre de la défaite aux dernières minutes, de leurs compatriotes du CS Sfaxien devant Al-Ahly égyptien, en finale de la Ligue des Champions au stade de Radès.


Ainsi, aucun des deux protagonistes n'était épargné par la pression, tout but risquant d'être lourd de conséquences pour l'équipe qui l'aurait encaissé.


Cela a donné lieu à une partie serrée, où engagement physique, âpres duels individuels sur les moindres espaces de jeu, et pression sur le porteur de balle, ont empêché chacune des deux équipes d'imposer son rythme.


C'est la formation militaire qui annonce les couleurs à la 17è minute sur un centre croisé de Jaouad Ouaddouche devant les buts adverses, mais Adil Lotfi rate de peu la balle. Les Tunisiens ont répliqué par le biais du Capverdien Manuel Gilson qui tire à raz de terre (24è mn), mais Tarik Jarmouni dévie la balle des bouts de doigt.


Cet échange de menace a relancé la rencontre. Les défenseurs des deux équipes, de plus en plus sollicités, ont supporté le poids du match, avec beaucoup de succès puisqu'ils arrivent à maintenir intact leur cage.


A la reprise, les joueurs de l'ESS ont tenté de prendre en main la rencontre et trancher tôt les débats en leur faveur. Leur pression sur le camp marocain étaient sur le point de donner ses fruits: A la 21è minute, Emeka Opara, exécutant un coup-franc du flanc gauche, adresse un tir croisé. Sa balle est effleurée par la main de Jarmouni puis repoussée par le montant droit.


Les Militaires ne tardent pas à revenir dans la partie, rétablissant l'""équilibre de la terreur"". Ils ont même failli faire mouche, quand Ouaddouche, servi en plein surface de réparation par Ajeddou, se trouve face à face avec le gardien Aymen Methlouthi (67è), mais ne trouve pas assez d'espace pour le tromper.


Le fait marquant du match a été le refus, pour ""hors-jeu"", du but des FAR (90+2). L'attaque militaire, soutenue par le géant Jarmouni, lance tout son poids dans une ultime offensive. Jaafari, à l'affût, fait trembler les filets de Methlouthi et avec eux le coeur des inconditionnels de l'ESS.


Le fantôme de la défaite de la Ligue des champions hante, quelques secondes durant, le stade olympique de Sousse, avant que la décision de refuser le but ne vienne apaiser les esprits des quelque 35.000 supporters étoilés...


Le match aller, disputé deux semaines plus tôt à Rabat, s'était soldé par un nul 1-1.


A rappeler que le club des FAR, qui avait offert au Maroc le premier titre continental au niveau des clubs en remportant en 1985 la Coupe d'Afrique des clubs champions, avaient remporté l'année dernière la Coupe de la CAF aux dépens des Nigérians de Dolhpins.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le