Accéder au contenu principal

Henri Michel démis de ses fonctions d'entraîneur du Onze national

Source : Le Matin

Michel henriLa FRMF est restée confrontée à la problématique globale et structurelle de la relève du football national, de ses dirigeants et de son encadrement.


Henri Michel n'est plus l'entraîneur de l'équipe nationale de football du Maroc. Il a été relevé de ses fonctions, jeudi 7 février, par la fédération royale marocaine de football (FRMF).


Dans une déclaration à la presse, Mohamed Aouzal, membre du bureau fédéral, a affirmé que cette décision a été prise, en raison du manque de résultat et surtout du comportement extra-sportif qu'il a manifesté lors de la conférence de presse qu'il a tenue le 31 janvier après son retour du Ghana". Henri Michel qui devrait assister à la réunion du bureau fédéral pour expliquer les raisons de l'élimination du onze national en coupe d'Afrique, n'a pas répondu favorablement à la convention de la fédération, préférant briller par son absence.


Selon, Aouzal, la décision de mettre un terme au contrat d'Henri Michel a été prise, dit-il, après une analyse très approfondie de la situation, à la lumière des derniers développements des événements et dans l'intérêt bien compris de l'équipe nationale et des objectifs que le bureau fédéral s'est fixé pour le développement du football national". La même source précise que l'ex entraîneur national devrait recevoir une indemnité équivalente à trois mois de salaire comme le stipule le contrat qui lie les deux parties. Les déclarations tenues par Henri Michel le 31 janvier à son retour bredouille de la CAN, auront été l'erreur de trop de Henri Michel qui s'est attaqué avec véhémence à la politique sportive du Maroc. En attendant, la nomination d'un nouveau coach, c'est Fathi Jamal qui assurera l'intérim à la tête de la sélection nationale. Il conduira l'équipe du Maroc en match amical face à la Belgique le 26 mars prochain à Bruxelles. La fédération a également annoncé qu'il va constituer un comité qui sera chargé du choix du nouvel entraîneur.


Autant la décision de rompre le contrat d'Henri Michel est à mettre en exergue, autant il ne faut pas qu'elle nous cache le véritable mal du football national qui est en fait, l'absence d'une réelle volonté politique de le sortir de l'ornière ; et tant que les choses en resteront là, le football marocain régressera encore et toujours.


Quel que soit le nouveau sélectionneur, il risque de connaître le même sort si les ténors de la politique de notre football continuent à adopter l'attitude de l'autruche, refusant de voir de près la réalité. Il n'y a qu'à regarder le niveau des clubs marocains qui disputent les compétitions continentales. Chaque année, nos clubs, même les plus prestigieux, quittent prématurément ces compétitions. A chaque désillusion, on accuse l'arbitrage, l'état de la pelouse, le climat…, mais jamais notre niveau assez moyen par rapport aux autres pays.


Pour rappel, l'ordre du jour du bureau fédéral est consacré à l'examen d'un rapport des responsables fédéraux ayant accompagné l'équipe nationale au Ghana, portant notamment sur les moyens mis à la disposition de l'entraîneur et le déroulement de la phase préparatoire et des compétitions. En dépit des moyens colossaux qui ont été mis à la disposition d'Henri Michel et de ceux qui gravitent autour de lui, le Maroc a été éliminé sans gloire, au premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations, deux défaites face à la Guinée (2-3) et au Ghana (0-2) et un succès face à la modeste équipe de la Namibie (5-1).


Celui que certains présentaient comme le messie qui pourrait remettre le football national au devant de la scène continentale s'est avéré en fin de compte un perdant ou plutôt un mauvais perdant qui refuse même de reconnaître ses erreurs. Au grand dam de tous les spécialistes du football, il a affirmé que tous ses choix tactiques étaient bons et mais que les joueurs n'avaient pas le niveau.


AbderrahmAn Ichi - LE MATIN

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le