Accéder au contenu principal

Henri Stamboli quitte l'ASFAR

Source : Al bayane

Le Français Henri Stamboli, entraîneur de l'ASFAR vient de se séparer du club militaire, à l'amiable. Une réception a été organisée en son honneur, vendredi dans la matinée où Jawad Milani devait être présenté aux joueurs et au staff technique en tant que nouvel entraîneur de l'équipe militaire.


Il est rare que l'équipe de l'ASFAR ait opté, tout au long de sa longue histoire, pour un cadre marocain, à quelques exceptions, celle de Larbi Benbarek, la Perle Noire, feu Mohamed Lamari, M'Hamed Fakhir, passé en équipe du Maroc après un titre et un sacre en Coupe de la CAF et d'anciens joueurs qui ont assuré l'intérim, à l'image du capitaine Hamdi, Dahane, Hcina, Laâziz


Pour Larbi Benbarek, appelé à l'indépendance, au moment de la création de l'ASFAR, on en a gardé le souvenir de l'artiste qui croyait pouvoir former des joueurs à son image et n'admettait pas qu'on y fasse défaut, comme si une star de son rang se fabriquait à la pelle.


La Perle Noire manquait, à ce propos, de pédagogie ! Et puis il y a eu la grande époque de Guy Cluseau, homme autoritaire, entré dans l'histoire du football national, avec un maximum d'exploits et une équipe militaire qui constituait l'ossature du football d'élite, selon le v¦u de son fondateur feu SM Hassan II.


Iy y a eu Barinaga, Faria, Despireux le belge, Alain Giresse et c'est surtout Mehadi Faria qui a réussi le sacre, historique, comme l'aime à le répéter le général Kanabi, le meilleur exploit de tous les temps, en donnant au Maroc son premier titre continental en Coupe d'Afrique des Clubs Champions, en 1985.


La suite, on la connaît, aussi, avec la Coupe du Monde 86, où le Maroc est passé au deuxième tour, en tête de Groupe SVP, pour décomplexer l'Afrique et créer une première, toujours avec « Mehdi Faria et Oulidatou Ta Farka Ma Ghalbatou » comme disait le slogan devenu populaire, dans les stades !


Cet exploit a été réussi par une ossature militaire, dans une équipe nationale entraînée par le coach militaire. La formule a d'ailleurs été longtemps retenue, avec le même entraîneur à la tête de l'ASFAR et de l'équipe du Maroc, en vue d'assurer une véritable continuité et d'asseoir la bonne image d'un club-vitrine à l'échelon mondial, pour le championnat militaire et africain pour la CAN, les coupes continentales et la Coupe Mohammed V.


D'ailleurs ce sont les militaires, autour du capitaine vedette Driss Bamous, qui ont mené le Maroc en Coupe du Monde en 1970.


Voilà pour l'histoire du club le plus titré en Coupes du Trône et en titres et qui reste un concurrent sérieux en coupes africaines, avec un titre continental des clubs champions, un titre en Coupe de la CAF et deux fois finalistes.


C'est d'ailleurs la défaite en finale de la Coupe de la CAF qui a perdu Henri Stamboli, ancien entraîneur du Raja, parti aux pays du Golfe, sans avoir honoré son contrat moral à l'égard des Diables Verts.


A l'ASFAR, Stamboli a été très critiqué et il n'a pas hésité, d'où son erreur stratégique à polémiquer ouvertement dans la presse, pour s'en prendre ouvertement à Larbi Gourra, conseiller au club militaire et l'accuser de tous les maux dont souffre le club de Rabat.


Et c'était là sa grande erreur, car on n'ébruite pas les problèmes, fussent-ils vrais, au sein de la « grande muette » !


Aujourd'hui, Jawad Milani prend la succession du cadre français, après plusieurs expériences, dont la plus réussie a eu lieu à la tête de l'OCK, le club des Phosphatiers où il a préparé une grande partie de la relève titularisée par Mustapha Madih et qui en a tiré le maximum de profit.


Jawad Milani, qui a été recruté par le MAS qu'il a quitté pour l'équipe nationale et un passage éphémère sur le banc de l'assistanat aux côtés de M'Hamed Fakhir, à l'occasion de la dernière CAN où le Maroc a été sorti sans honneur et sans gloire, a été marginalisé et privé d'équipe nationale.


Aujourd'hui, l'ASFAR recourt à ses services, pour un choix judicieux, avec un cadre rodé aux affaires du football d'élite et à qui on ne la fait pas, que ce soit pour le côté tactico-technique, la motivation psychologique et la maîtrise du réel footballistique national où Larbi Gourra sera d'un grand apport.


Larbi Gourra devient l'homme indéboulonnable et M.Henri Stamboli l'aura appris à son détriment, en s'en prenant au «Jinn» (le diable) du football national.


On dit, à son actif, qu'il est capable de détecter sur une carte et suite à un jet d'épingle, s'il y a ou non un joueur dans le bled ou le terroir atteint au hasard par l'épingle.

L'ASFAR a marocanisé la totalité de son staff, ce qui est tout à l'honneur du Général Kanabi, du colonel Belhaj et autres Laâzizi !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le