Accéder au contenu principal

Zerka : j'ai démontré mes qualités au nouveau sélectionneur

En Ligue 1, tout le monde le connaît sous le Z, qui veut dire Zerka. Le Zorro de l'AS Nancy-Lorraine, Moncef Zerka, s'apprête à entamer, avec le reste de ses coéquipiers, une année 2007 qu'ils espèrent aussi fructueuse que la précédente. Elle démarre par un 32e de finale de Coupe de France face à Lens ce week-end, avant de se poursuivre dans dix jours en championnat face à Sedan. L'international marocain, pilier de la formation lorraine, récolte les fruits de ce qu'il a semé, autrement dit, est devenu un incontournable de l'ASNL et du championnat de France. Pour Football.fr, il a porté un regard sur le début de saison et Nancy et sur ses aspirations pour le futur.


Football.fr: Moncef Zerka, vous entamez l'année 2007 par un 32e de finale de Coupe de France face à Lens. C'est un gros morceau qui s'offre à vous...
Moncef Zerka: A chaque fois qu'on les a rencontré, ça s'est bien passé. On connaît la valeur de cette équipe comme elle connaît la notre. Ca va être un très beau match. D'un autre côté, je pense qu'au vu de nos dernières confrontations, ils nous craignent un peu.


Vous aviez battu Lens en championnat à Picot le 1er octobre dernier (2-1). De quoi être plutôt optimiste non ?
Inconsciemment, le fait d'évoluer à domicile peut jouer en notre faveur. Il y a l'engouement du public, et tout ce qui va avec. Il y a une atmosphère particulière qui devrait sans doute nous aider.


Lens est dauphin de l'OL et joue comme Nancy les premières places. Pensez-vous qu'une nouvelle victoire face à cette équipe pourrait vous donner un ascendant psychologique pour la suite de la saison ?
Non, je ne pense pas. Pour notre part, nous avons l'ascendant psychologique à tous les matches. Après, ça passe ou ça ne passe pas. Pour chaque match, on essaye de rentrer avec le même état d'esprit, je ne pense pas que nous bénéficions d'un ascendant psychologique plus élevé parce que c'est Lens. On peut très bien battre Lens et perdre la semaine prochaine contre Sedan. Je dirais que nous prenons les matches les uns après les autres. Si ça passe, tant mieux, sinon il faudra se remettre en question pour repartir sereinement sur le match suivant. A l'heure actuelle, on n'est pas dans cet état d'esprit.


Est-ce que la Coupe de France peut compenser l'élimination en Coupe de la Ligue selon vous ?
Pas seulement. On est encore en lice pour la Coupe d'Europe. Pour nous, professionnels, on veut gagner toutes les compétitions. Tout le monde veut aller le plus loin possible tout en sachant qu'on a encore la Coupe de l'UEFA à côté ainsi que le championnat à surveiller.


Quel bilan faites-vous de la première partie de saison de l'ASNL ?
Positif et négatif. Le premier est positif car on a fait un bon parcours de début de saison. On a gagné beaucoup de matches à domicile, mais le côté négatif est qu'on a perdu beaucoup de matches à l'extérieur, ce qui était notre point fort l'année dernière. En fait, je dirais que c'est globalement un bilan plutôt positif au vu des matches et du classement.


On annonce l'arrivée d'un attaquant à Nancy à l'intersaison. Pensez-vous que votre secteur offensif ait besoin d'être renforcé afin de pouvoir jouer sur tous les tableaux ?
Non pas spécialement. Dans le groupe, il y a une bonne entente entre nous. Maintenant, si l'apport d'un nouvel attaquant peut nous servir, c'est tant mieux. On ne se prend pas la tête, et même si au niveau offensif on marque peu, ce n'est pas gênant pour nous. Je pense qu'on est bien. Après, n'importe quel joueur peu venir du moment que cela fait du bien à l'équipe, on l'acceptera comme il faut.


Vous qui êtes polyvalent et qui pouvez jouer à tous les postes, cela ne doit pas vous effrayer de voir arriver de nouveaux attaquants ?
Plus on a de joueurs, plus la concurrence est là et mieux c'est pour tout le monde. C'est une motivation supplémentaire.


Vous avez débuté à l'US Orléans avec Olivier Sorin. Comment avez-vous vécu son départ ?
Olivier est un super gardien qui mérite de belles choses. Le fait de signer à Auxerre, dans un grand club, m'a rendu heureux pour lui. En plus, je n'ai pas perdu un pote puisqu'on s'appelle souvent. C'était quand même un pilier du groupe et c'est pour cela qui va nous manquer.


Qu'en est-il de la sélection nationale ?
Il y a eu quelques problèmes entre la sélection et Nancy. Maintenant tout est réglé et j'ai commencé en match amical avec le Maroc. On a joué contre le Gabon, on a gagné 6-0, puis j'ai également fait deux stages avec eux. En février, on doit disputer un match amical face à la Tunisie. Grâce au match du Gabon, j'ai démontré mes qualités au nouveau sélectionneur, et je n'ai eu que de bons échos. C'est bien parti !


source : football.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le