Accéder au contenu principal

Les souris de l’Atlas

Source : telquel


Maroc FootballCe qui se passe dans le football marocain mérite d'être répercuté au-delà du petit cercle des mordus du ballon rond. Commençons par l'actualité. L'équipe du Maroc vient de concéder un nul peu glorieux face à la modeste Centrafrique et risque, dès son prochain match (un déplacement en Tanzanie), de se faire éliminer pour la deuxième fois consécutive de la Coupe d'Afrique des nations. Sportivement, c'est grave. Le Maroc, qui a toujours fait partie de l'élite africaine, n'arrive plus à se qualifier nulle part. Ni Mondial, ni CAN, rien.



Il n'y a qu'à voir le cas Chamakh, star de cette équipe et son buteur attitré. En Europe, il enfile les buts au point qu'il est devenu le premier buteur "de la tête" sur le Vieux continent. Au Maroc, il n'a plus rien marqué depuis trois ans et il n'arrive même plus à tirer au but. Ce qui est valable pour l'équipe nationale toutes catégories d'âge confondues (séniors, juniors et cadets) l'est tout autant pour les clubs, systématiquement éjectés dès les tours préliminaires des rendez-vous africains.



Sportivement, donc, le Maroc n'existe plus. Mais il y a pire. Pour avoir une idée du n'importe quoi managérial qui gouverne le foot, il suffit de pointer deux détails. Le championnat local, qui possède déjà un record mondial (celui du plus faible nombre de buts marqués), s'apprête à basculer dans un statut proche du professionnel au moment où des clubs dits d'élite jouent sans terrain, loin de leur ville. Kasbat Tadla s'exile à Khouribga et Al Hoceïma à Oujda ou Tanger. Deuxième détail : l'équipe du Maroc joue sans entraîneur. Et cela dure depuis près d'un an.



Au lendemain de l'élimination du Mondial 2010, les décideurs du football ont licencié le sélectionneur en place (qui n'était installé qu'à titre provisoire, déjà !) et choisi de ne recruter personne pour le remplacer. Ils ont expliqué cette absurdité de la manière suivante : "Nous sommes éliminés partout et nous n'avons pas de compétition officielle à disputer, donc nous ne recruterons qu'après la Coupe du Monde, au moment du mercato". Plus de six mois durant, il n'y avait donc pas de Lions de l'Atlas. Les pays qui sollicitaient le Maroc pour un match amical étaient surpris qu'on leur dise : "Désolés, on ne joue plus !".



Et puis Eric Gerets, un entraîneur au joli palmarès, a été nommé durant l'été. Nommé mais pas investi si l'on ose dire, puisqu'il est toujours lié contractuellement à un club saoudien. C'est son adjoint, le pauvre Dominique Cuperly, qui a été appelé à faire le boulot et à se débrouiller comme il pouvait, en attendant l'arrivée du sélectionneur en novembre. Et c'est comme cela que les "Lions" continuent, dans une sorte d'exception mondiale, de jouer sans sélectionneur Nos confrères de L'Opinion ont eu raison de titrer : "Le Maroc n'a pas besoin de Gerets pour se faire éliminer". Les "Lions" de l'Atlas ont les moyens de se faire éliminer dès à présent, sans sélectionneur, tout seuls, comme des grands.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le