Accéder au contenu principal

La presse marocaine deçue du rendement des lions de l'Atlas

Source : MAP

La presse nationale paraissant ce vendredi a estimé que la prestation de la sélection marocaine de football n'a pas été convaincante face à son homologue tunisienne, lors du match amical (1-1) qui a opposé les deux formations mercredi à Rabat.


Sous le titre "les Lions ont mis le public en colère", "Assabah" a écrit que la performance des hommes de M'hamed Fakhir a suscité les "inquiétudes" des supporters sur l'avenir de l'équipe nationale, tandis que "Al Alam" a estimé que le Onze national a rendu une carte "décevante" malgré le grand soutien que lui a apporté le public marocain lors de cette confrontation.


"Assahra Al Mghribia" a, quant à lui, relevé que la stérilité de la ligne d'attaque a démontré "l'absence de l'esprit collectif" et de l'homogénéité dans les rangs de la sélection marocaine alors que les échéances officielles se profilent à l'horizon.


"Al Ittihad Al Ichtiraki" s'est demandé "si le sélectionneur national a enfin trouvé la bonne formule après avoir expérimenté "l'amalgame" entre les joueurs évoluant en Europe, dans les pays du Golfe et dans le championnat national.


Pour sa part, "Al Ahdat Al Maghribia" n'a pas manqué de soulever "les limites" de la tactique adoptée par l'entraîneur national, en ce sens que cette stratégie de jeu a rendu difficile l'amorce d'attaques organisées à partir de la défense.


"Bayane Al Yaoum" a affirmé qu'"un grand travail" attend M'hamed Fakhir qui aura à convoquer certains joueurs, aussi bien des locaux que ceux évoluant à l'étranger, pour construire une équipe en mesure de défendre les couleurs nationales. Dans la même optique, "Al Mounaataf" a fait savoir que le coach national est appelé à opérer des remaniements en vue de bien se préparer au prochain match qui sera décisif face au Zimbabwe pour la qualification à la CAN-2008.


"Al Haraka" a noté que les Lions de l'Atlas ont signé une faible prestation qui a déclenché "la colère du public" venu assister à une rencontre de bonne facture, au moment où "Rissalat Al Oumma" a estimé que la mission de Fakhir à la tête des Lions de l'Atlas "se dirige vers un fiasco".
"Aujourd hui le Maroc" a relevé, de son côté, que l équipe nationale a été "en deçà des attentes". Sous le titre "Maroc-Tunisie: Un nul de mauvais augure", le quotidien a souligné que "tous les ingrédients d'un derby maghrébin étaient réunis" et les sélectionneurs des deux équipes avaient fait appel à leurs meilleurs joueurs, mais "finalement, le choc des titans n'a pas eu lieu".


"Les Lions de l'Atlas n'ont développé aucun jeu collectif. Des passes ratées, des actions inachevées, des interventions mal calculées, l'équipe nationale a été en deçà des attentes, multipliant les maladresses et confondant rapidité et précipitation".


Pour sa part, "Le Matin du Sahara et du Maghreb" a écrit que "la déception était trop grande". L'équipe nationale "ne semble pas avoir trouvé une grande cohésion et c'est tout naturellement qu'elle a été stoppée par des Tunisiens qui ont plutôt séduit par leur jeu simple et par une occupation du terrain qui a annihilé tous les efforts entrepris par les protégés de Fakhir".


Sous le titre "le milieu de terrain est toujours faible" le journal "Al Mountakhab" a estimé que le "Classique" Maroc-Tunisie a relevé de nouveau quelques "défaillances dans le milieu de terrain" qui devait relier bien entre la défense et l'attaque.


Le Onze national "a une fois encore buté" sur un adversaire tunisien.


Certes, les occasions se faisaient rares, mais les internationaux marocains ont essayé d'entrée d'emballer le rythme de la partie, sans pour autant trop inquiéter l'arrière garde tunisienne", a indiqué de son côté "Libération".


"Après l'égalisation, perçue comme une douche froide dans le camp marocain, les joueurs marocains ont eu beaucoup de mal à reprendre les choses en main",a jouté le quotidien.


Pourtant, "L'Opinion" a été clément pour les Lions de l'Atlas: "La partie s'achève sur un nul. Un résultat qu'on doit prendre du moins pour le moment du bon côté dans la mesure qu'il rentre dans le cadre de la mesure de la mise à niveau, et la préparation du Onze national pour ses prochaines sorties".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le