Accéder au contenu principal

Le mythe du complexe de Fès !

Source : L'opinion

Aussi incroyable que vrai, le Stade de Fès est entré dans l’Histoire avant même d’avoir pu servir à quelque chose !


Ceux qui se sont abreuvés de mythologie gréco-romaine ne vous le feraient pas dire deux fois, car dorénavant on parlera du complexe du Stade de Fès, un peu comme si l’on se referait à celui d’Oedipe. Ou encore on citera le mythe de ce Stade comme celui de Sisyphe, par exemple. Et d’ailleurs cet exemple sied ici à plus d’un égard. Vous savez, ce demi-dieu grec condamné à rouler toute sa vie - pour l’éternité - un rocher sur le flanc d’une montagne, sans pour autant arriver à le placer au sommet, condition requise par les dieux de l’Olympe pour lui ouvrir une issue vers son Eden.


Remarquable coïncidence, puisque c’est justement à tout cela que ressemble comme deux gouttes d’eau notre complexe à nous autres, tous sens confondus. Et la comparaison n’est pas tout à fait de rigueur. Voici donc une bâtisse éternellement promise à l’ouverture un jour, mais qui subit toutes sortes d’épreuves avant de pouvoir prétendre à cela le moindre !


Et pour l’Histoire, serait-il délicat que de rappeler que cet édifice fit partie de notre orgueil national puisque patriotisme oblige, il fut présenté comme l’une des quelques rares pièces maîtresses ornant notre dossier impeccablement ficelé que nous présentâmes à Dame FIFA, il y a un petit temps de cela, en guise de challenge aux Africains du Sud, qui eurent finalement le dessus grâce aux magouilles courtoises de qui vous savez !


Puis ce fut la saison des moissons, et le gazon de notre complexe y passa à l’ébahissement de tout un chacun. Une première en son genre. Un green valant plusieurs millions trébuchants, ou alors c’est bien ce que certains prétendaient, et qui bronze du jour au lendemain comme si ce fut d’avoine qu’il s’agissait !


Revoici alors l’échéance renvoyée aux calendes grecques ! Logique non, car à ce jour, du soccer sur terre battue n’avait été agréé.


On repiqua alors cette herbe requise, et l’on servit un couffin de promesses, toutes aussi roses les unes que les autres, toutes anticipantes sur une ascension imminente du Moghreb de Fès, qui avait entre temps trouvé l’astuce et l’intelligence pour aller causer fleurette aux équipes d’en bas, histoire de justifier, si besoin était, qu’une ouverture du grand complexe - maintenant qu’il avait grandi avec cette équipe qui rapetisse - et donc une ouverture dans ces conditions ne saurait plaire, faute de prestataires de taille !


Seulement revoici les relégués d’hier qui retrouvent l’élite aujourd’hui, et du coup un beau prétexte qui s’écroule ! On se rappelle alors les promesses d’antan ! Surtout que là, il semblerait que l’aire du jeu ait recouvert son gazon verdoyant !


Qu’à cela ne tienne, on promit d’ébranler la lourde au tout début de cette nouvelle année qui s’annonçait ! Et pourquoi pas en février avec ce Maroc-Tunisie en amical qui venait à point ?!


Voici donc un menu on ne peut plus alléchant en guise d’entrée !


Puis l’on joua la Tunisie ! Ailleurs ! Et le Complexe de rester tel quel !


Maintenant, et rien qu’entre-nous, même si cette autre promesse, à l’instar de toutes les autres, devait ressembler aux autres d’avant, cela ne fait absolument rien, car entre temps, on ne pourrait omettre de dire que nous avons pris l’habitude ! Et même un peu goût à la chose, n’est-ce pas ? Celle de vivre avec ! Des promesses, et rien que cela ! Quelle merveille, n’est-ce pas ?


Ne dit-on pas d’ailleurs : Qui a attendu attendra !


Ou alors quelque chose du genre !


C’est à y perdre son latin, des fois !


“ Le Sage”

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le