Accéder au contenu principal

8ème but de la saison pour Chamakh en Ligue1

ChamakhL'attaquant marocain, auteur de son septième but de la saison en championnat, est le grand artisan de la victoire girondine face aux Merlus. Les hommes de Laurent Blanc ont mis fin à une série de quatre matches sans victoire.


A l'image de sa première partie de saison et de la période qu'il traverse à l'heure actuelle, ce Bordeaux-là alterne entre le grand cru et le vin de table juste buvable. La victoire face à Lorient illustre parfaitement ces deux facettes du visage bordelais. Peu inspirés et surtout en manque cruel d'envie et de mobilité, les Girondins ont livré une première période digne de leurs dernières sorties. Insipide, sans rythme ni créativité, bardée d'erreurs techniques.


Pourtant leur hôte lorientais, venu se recroqueviller sur ses bases pour tenter de préserver le nul, n'avait pas franchement des allures de terreur. Résultat : les Bordelais monopolisent le ballon mais ne savent quoi en faire. La seule véritable occasion provient d'un timide coup franc de Gourcuff (32e), qui malgré sa mise au repos peine toujours à retrouver son niveau.


« Blanc m'a dit : pense à toi ! »


Mais si Bordeaux piétine et balbutie son football ces temps-ci, il prouve aussi qu'il a d'énormes ressources morales. Comme face à Galatasaray, la pause a sonné la révolte girondine. Sous l'impulsion d'un Abdou Traoré intenable, les joueurs de Laurent Blanc ont appuyé sur l'accélérateur, retrouvant le jeu en redoublement de passes qui faisait leur force il n'y a pas si longtemps. Une domination concrétisée par l'homme en forme côté bordelais, Chamakh (49e), qui avait déjà redonné espoir aux siens en Turquie. « A titre personnel, cela se passe plutôt bien avec plus de réussite, souligne le buteur marocain. A la mi-temps, Laurent Blanc m'a dit de plus penser à moi et de plus tirer. C'est entré dans ma tête et le premier ballon, je ne me suis pas posé de question, j'ai tiré et c'est rentré. »


Au-delà de son inconstance récurrente dans le jeu, l'essentiel est ailleurs pour Bordeaux. Avec cette victoire, il met fin à quatre matches sans victoire et plus d'un mois et demi d'insuccès à Chaban-Delmas. Mais surtout ne décroche pas du wagon européen.


source : le10sport.com

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le