Accéder au contenu principal

Lions de l'Atlas : Redorer leur blason du football marocain

Source : MAP

MarocainsCe sont des Lions de l'Atlas en pleine résurrection et animés par la ferme volonté de redorer le blason du football marocain qui disputeront la première rencontre du troisième et ultime tour des éliminatoires combinées de la Can et du Mondial 2010, contre le Gabon (Gr. A), samedi prochain au complexe sportif Mohammed V à Casablanca.


Lors de ce match crucial, surtout pour le mental du groupe, la sélection nationale, considérablement rénovée et conduite par son nouvel entraîneur, le Français Roger Lemerre, cherchera une victoire à même de redonner confiance au public marocain qui aspire à une cinquième apparition des "Lions" en Mondial, après les éditions de 1970, 1986, 1994 et 1998.


La rencontre de samedi, qui sera officiée par le Sénégalais Badara Diatta, sera également le point de départ des Nationaux dans leur quête pour retrouver leur place sur la scène footballistique arabe et africaine et faire oublier la grande déception de la Can-2008, qui a conduit au limogeage de l'ancien sélectionneur, Henri Michel.


Pour sa première apparition officielle avec la sélection marocaine, Lemerre comptera sur un groupe fait de joueurs aguerris et de jeunes talents prometteurs, qui auront pour mission d'entamer cette dernière ligne droite par une victoire éclatante qui ouvrira la voie vers le Mondial africain.


Pour atteindre cet objectif, le sélectionneur national, après une série de matches-tests, dont le dernier a eu lieu contre la République tchèque, a dû peaufiner un groupe qui concilie expérience et fougue de la jeunesse et sélectionné selon les critères de la compétitivité et du rendement avec priorité aux joueurs qui brillent au sein de leurs clubs et abstraction faite de l'ancienneté dans l'équipe nationale.


Conscient de l'ampleur de sa mission, Lemerre considère ce match comme une des clés qui ouvriront la voie vers le Mondial, faisant par la même de la victoire une priorité.


Dans la foulée de leur enthousiasme, les Lions de l'Atlas ne devront pas sous-estimer leur adversaire du jour, le Gabon, conduit par le Français Alain Giresse, un fin connaisseur du football marocain puisqu'il avait déjà présidé aux destinées de l'AS FAR.


Le groupe gabonais est également fort de son potentiel humain, surtout avec la présence de joueurs professionnels évoluant en Europe, capables de faire pencher la balance en faveur de leur équipe.


Outsiders sur le papier, les Gabonais peuvent, toutefois, jouer les troubles fête dans le groupe A et influencer considérablement les chances de l'un des favoris, par le biais de résultats inattendus.


Quoi qu'il en soit, les joueurs marocains seront dans l'obligation de prendre leur destin en main dès le départ, préparer sérieusement leurs sorties sans rendre compte de la stature de leur adversaire et mériter avec l'art et la manière leur place parmi les ténors.


Ils doivent également voir au-delà de leur rencontre contre le Gabon, qui constitue le maillon faible de ce groupe, et affûter leurs armes en prévision de leurs affrontements contre le Cameroun de Samuel Eto'o et le Togo d'Emmanuel Adebayor, la star du club anglais d'Arsenal.


L'histoire donne, en effet, aux hommes de Lemerre toutes les raisons de faire attention face au Cameroun puisque l'équipe marocaine n'est jamais venue à bout des "Lions indomptables" lors de leurs six confrontations entre 1981 et 2005, avec notamment une défaite en demi-finales de la CAN-1988 à Casablanca.


Contre le Togo le duel semble plus à la portée des amis d'El Karkouri, puisqu'en six matches contre cette équipe les Marocains n'ont perdu que deux (1979 et 2005).


Reste que le Togo s'est érigé dernièrement en puissance continentale, notamment après sa participation au Mondial-2006 en Allemagne, même s'il est considéré en déclin actuellement, après son échec à se qualifier à la Can-2008.


Contre le Togo, la sélection nationale n'a perdu que deux rencontres sur neuf, alors qu'il a remporté les sept autres.


Le vainqueur de chacun des cinq groupes des éliminatoires sera qualifié pour le Mondial-2010 qui aura lieu en Afrique du Sud, alors que les trois premiers poinçonneront leur billet pour la Can-2010 en Angola.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le