Accéder au contenu principal

Merry Krimau jugé dans une affaire de machines à sous

Krimau merryMerry Krimau , l’ ex-entraîneur de Corbeil et de Juvisy , qui a marqué plus de cent buts en Ligue 1, saura aujourd’hui si le tribunal le condamne dans une affaire de machines à sous.


Le 7 Décembre 1977, Merry Krimau inscrit deux buts sur la pelouse du Torino avec Bastia, scellant la victoire historique (3-2) des Corses en Coupe d’Europe face au géant italien. Plus de trente ans plus tard, l’ex-footballeur star des années 1980 est soupçonné d’avoir servi de chauffeur et d’homme de main dans un trafic de machines à sous installées dans des bars de Morsang-sur-Orge, Viry et Ris entre 1999 et 2003.


Le délibéré sera rendu aujourd’hui au tribunal d’Evry. Trois mois de prison avec sursis ont été requis à son encontre.


« Je n’ai rien à voir avec cette histoire, je suis serein », affirmait hier depuis Casablanca celui qui a été entraîneur-joueur à Juvisy puis président-entraîneur à Corbeil dans les années 1990. « Moi je m’occupe des gamins et du foot, c’est ça mon domaine et rien d’autre, poursuit-il. Je n’aurais pas eu le temps de faire autre chose de toute façon. »


A l’issue de sa carrière professionnelle ponctuée de plus de cent buts en Ligue 1 entre 1974 et 1989, cet international marocain a entamé sa reconversion dans l’Essonne. « Et je n’ai jamais eu besoin d’argent, je n’avais rien à faire dans ce genre d’histoires de machines à sous, reprend Merry Krimau, qui habitait à Juvisy, Savigny, Vigneux et Villemoisson durant les années 1990 et est retourné à Casablanca depuis 2003. Ce n’est pas mon milieu. J’ai été victime de mes fréquentations. Dans l’Essonne tout le monde me connaissait. Mais je n’ai jamais su ce que faisaient dans leur vie toutes les personnes avec qui j’ai été boire un café. En plus, dans la communauté marocaine, comme là avec Omar (NDLR : soupçonné d’être le « parrain » des machines à sous), il y avait une vraie cohésion. On était tous très proches. Mais avant cette histoire, il n’y a jamais eu la moindre main courante à mon encontre. »


Depuis 2000, Krimau a quitté le club de foot de Corbeil. Il est parti entraîner un club de division 1 au Qatar. Dans la foulée, il est retourné s’investir dans son pays d’origine. « J’espère pouvoir monter une école de football dans les deux ans à venir. » Il est aussi consultant pour la chaîne de télé Arriyadia. « En plus de commenter certains matchs, tous les mardis matin je suis là-bas dans une émission qui ressemble à On refait le match d’Eugène Saccomano », raconte-t-il.


Krimau a aussi lancé le beach-soccer au Maroc avec Mustapha el-Haddaoui, un footballeur marocain des années 1990. « Je ne veux pas que cette histoire de jeux clandestins vienne ternir ma réputation, on se trompe, j’ai été vu avec des personnes, mais je n’ai jamais été le chauffeur ou l’homme de main de quiconque. »


source : Le parisien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv