Accéder au contenu principal

Eliminatoires CAN/Mondial 2010: Les lions déçoivent

Source : MAP

LemerreLe Gabon a brouillé les cartes des pronostiqueurs, qui le considéraient comme le maillon faible du groupe A des Eliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010, en battant l'équipe marocaine (2-1), samedi soir à Casablanca en premier match du dernier tour.


Les Gabonais ont ainsi gâché le rêve des Lions de l'Atlas d'entamer leur chemin vers un Mondial qui leur échappe depuis des années par une victoire éclatante et bénéfique pour le moral et confirmer les espoirs placés en cette nouvelle génération de jeunes professionnels intégrés dans l'équipe par le nouveau sélectionneur Roger Lemerre.


Les amis de Talal Karkouri comptaient également sur une victoire sur la pelouse du complexe sportif Mohammed V pour redorer le blason du football national et redonner confiance et assurance à leurs fans.


Pourtant le début du match était rassurant, avec une armada de professionnels brillants au sein de leurs clubs qui ont afflué vers les buts adverses et frôlé l'ouverture du score à plusieurs reprises.


Une domination illustrée par le tir de Nabil Dirar qui, bien servi par Mustapha Hadji, rate de peu la lucarne.


Devant une équipe gabonaise à la défensive et qui tentait de casser le rythme infernal du début de la rencontre, les joueurs marocains ont tenté de contourner les lignes adverses, tantôt par des centres longs, tantôt par les pénétrations individuelles.


Ces démarches, en plus d'être vaines, ont offert à l'équipe gabonaise des possibilités de contre-attaques qui, malgré leur rareté, donnaient des sueurs froides à la défense marocaine.


Le tournant du match a été le premier but gabonais, inscrit par Pierre-Emerik Aubameyang (34è), contre le cours du jeu. Une donne imprévue qui a donné confiance aux Gabonais, surtout devant la déconcentration des joueurs marocains, devenus encore plus individualistes et qui perdaient plus de balles.


La situation se compliquera à quelques secondes de la fin de la première mi-temps avec le deuxième but signé Roguy Méyé (45th), qui s'est hissé plus haut que tout le monde, plaçant la balle de la tête dans les filets de Karim Zaza.


A la reprise, l'équipe gabonaise s'est montrée plus organisée sur le rectangle vert et plus apte à préserver ses gains, voire corser l'addition, ce qui a poussé Lemerre à modifier son groupe dans l'espoir d'insuffler une nouvelle dynamique, en alignant notamment Adil Taarabt et Mbarek Boussoufa.


Ces deux joueurs ont réussi à remettre la machine marocaine en marche et mettre la défense adverse à nouveau en difficulté. Taarabt a même failli faire mouche à deux reprises, mais ses balles se heurtaient aux poteaux.


La pression marocaine a fini par donner ses fruits après le but de Mounir El Hamdaoui, sur un coup de tête. Mais les Hommes de Lemerre en resteront là. Ils ont même failli encaisser d'autres buts aux dernières minutes de la rencontre.


Un résultat en deçà des espérances certes, mais les chances du Maroc restent encore intactes, pourvu que l'équipe nationale tire les leçons de ce faux pas et affûte tous ses armes pour une rude compagne qui n'en est qu'à son début.


Pour leur prochaine sortie, les Lions de l'Atlas se déplaceront chez le Cameroun, battu par le Togo (1-0), samedi après-midi à Accra, grâce à un but d'Emmanuel Adebayor (11è min).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit

Stage de détection des jeunes talents pour l'équipe nationale

Source : MAP Cinquante quatre jeunes joueurs participeront à un stage au Centre national de football Maâmoura du 30 janvier au 03 février, avec pour objectif de détecter de nouveaux joueurs capables de renforcer l'équipe nationale des moins de 16 ans. Ce stage de détection-rattrapage sera animé par six cadres nationaux sous la supervision du directeur technique national Jean-Pierre Morlans et l'entraineur national Abdellah El Idrissi. Les joueurs bénéficiaires (nés en 1994) sont proposés par les clubs et les ligues régionales. Cette opération permettra la sélection de 10 joueurs devant rallier les 24 constituant l'effectif qui avait participé au tournoi de l'Union nord-africaine (UNAF) pour un autre stage prévu du 3 au 7 février à Maâmoura.