Accéder au contenu principal

Maroc - Cameroun : L’improvisation règne en équipe nationale

Source : Liberation Ma


Lions de l'AtlasSi la nomination d'un quatuor à la tête de la direction technique du Onze national fut considérée comme une innovation nationale, on peut dire que le staff désigné s'est avéré des plus innovateurs.



Ainsi à la veille du dernier match des éliminatoires, Moumen procède à la convocation inutile de 36 joueurs dont la moitié évoluant en championnat national. D'illustres inconnus, qualifiés subitement d'internationaux ! Quelques petits jours plus tard, Moumen va, comme par enchantement, se débarrasser de la moitié de ces joueurs locaux. C'est dire le degré de tâtonnement qui règne au sein de la direction technique du club Maroc.



Le flou va subsister avec l'annonce d'une série de blessures qui, assez bizarrement, se font jour à l'approche de la dernière rencontre des éliminatoires qui décidera d'une éventuelle qualification à la CAN angolaise. Ainsi on ne pourra pas compter sur les services de l'attaquant du Az Alkmaar, Mounir Hamdaoui souffrant d'une déchirure musculaire et qui sera remplacé par Nabil Baha, l'attaquant de Malaga que Moumen avait éliminé de sa liste initiale. Baha aura aussi la lourde tâche de jouer le rôle de Marouane Chamakh qui a cumulé deux avertissements. Autre fait marquant de cette ultime concentration reste le refus, somme toute logique, de Youssouf Hajji de répondre à l'appel du chef du quatuor inédit. En pleine forme avec Nancy, Youssouf se voit convoqué à Libreville lors de l'avant-dernier et crucial round éliminatoire contre le Gabon pour faire banquette..! Chose que l'attaquant de Nancy n'a pas admis et que le public n'a pas apprécié non plus au vu de la prestation du joueur et dans son club et en équipe nationale. Devant cette "injustice", il jura de ne plus remettre les pieds en équipe nationale tant que le fameux quatuor est là ! Serment tenu. Moumen s'est fait "malmener" par d'autres joueurs également comme Boussoufa qui refusa de remplacer Mahdoufi et Allioui qui fit des déclarations virulentes, mais comme par hasard, la sanction n'a visé que ce dernier.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le