Accéder au contenu principal

Pas de sélectionneur pour le Maroc avant Juin 2010

Source : MAP


MarocDans un entretien lundi à l'agence MAP, M. Ali Fassi Fihri président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a souligné que la désignation de l'entraîneur de la Sélection nationale sera annoncée avant juin 2010.



Professionnaliser le football national, raffermir les liens avec la Confédération africaine de football (CAF) et choisir l'entraineur de l'équipe nationale dans la sérénité, telles sont les priorités de M. Ali Fassi Fihri.



Question : Quel bilan faites vous de votre participation à l'Assemblée Générale de la CAF à Luanda ?.



Réponse : Promouvoir la présence du Maroc dans les instances continentales est, pour la FRMF, un objectif primordial : la présence d'une forte délégation marocaine à Luanda nous a incontestablement permis de renforcer davantage les liens qui nous unissent à la CAF en prenant directement contact avec les officiels de la Confédération avec, à leur tête, le Président Issa Hayatou.



J'ai également saisi cette opportunité pour rencontrer M. Sepp Blatter, Président de la FIFA, avec qui j'ai eu des échanges, en particulier, sur le projet de professionnalisation du football national. Il a été convenu de nous revoir fin février à Zurich pour présenter le détail du projet marocain de relance du football.



Globalement, je crois donc pouvoir dire que l'Assemblée Générale de Luanda a permis à la FRMF de raffermir davantage les liens avec la CAF: à nous de capitaliser sur cet acquis et de renforcer notre présence dans les instances décisionnelles de la CAF conformément à la nouvelle stratégie de la Fédération tournée autour du concept "être les meilleurs d'abord en Afrique".



Question : Ce déplacement vous a-t-il aidé à résoudre l'épineuse question du choix du sélectionneur national ?.



Réponse : Mon déplacement à Luanda entrait exclusivement dans le cadre de l'Assemblée Générale de la CAF et ne consistait nullement, comme j'ai pu le lire ici ou là, à entrer en contact avec tel ou tel sélectionneur. Quiconque participe à un congrès de la CAF verrait en effet que le planning et le contenu d'une telle manifestation sont extrêmement chargés et ne laissent que peu de temps aux autres activités !.



Mais pour revenir à votre question, je comprends parfaitement que le choix du sélectionneur national suscite autant d'impatience et de questionnements auprès des millions de supporters du onze national et de l'opinion publique de manière générale, de par la place importante qu'occupe ce sport populaire dans notre pays.



A ce propos, je voudrais dire que le processus du choix du sélectionneur national obéit à 3 règles distinctes : ce processus doit, d'abord et avant tout, se dérouler dans la plus grande sérénité possible , il doit également tenir compte des contraintes réglementaires en vigueur et, notamment, celles qui interdisent à toute Fédération, sous peine d'annulation de la décision, d'entrer en contact ou de contracter avec un entraîneur si celui-ci dispose d'un contrat de plus de 6 mois avec un club ou une sélection nationale. Il doit, enfin, déterminer avec exactitude le profil-type du sélectionneur que l'on recherche.



Pour l'ensemble de ces raisons, il nous faut donc prendre le temps nécessaire et attendre notamment la fin des championnats internationaux avant de pouvoir démarrer effectivement une collaboration avec un entraîneur étranger de calibre international.



Question : Vous parlez "d'entraîneur étranger de calibre international " : est-ce à dire que vous ne faites pas confiance aux cadres nationaux?.



Réponse : Bien au contraire ! Le choix d'un entraîneur étranger répond d'abord au souci de pouvoir tirer le maximum de nos joueurs internationaux dont la plupart évoluent justement à l'étranger. Mais ce même sélectionneur devra - et ce sera pour lui une obligation contractuelle- contribuer à parfaire et enrichir la formation de nos entraîneurs nationaux et, notamment, ceux de la Direction Technique Nationale dans le cadre d'un programme de transfert de savoir-faire et de renforcement des capacités.



A ce sujet, je peux d'ores et déjà vous annoncer que la FRMF officialisera, dans les semaines à venir, la liste des cadres nationaux qui viendront renforcer de façon permanente la Direction Technique Nationale pour y assumer les tâches de sélectionneurs des différentes équipes nationales de jeunes (U17, U19, joueurs locaux et équipe olympique). Ces entraîneurs, tous Marocains, sont de purs produits du football local : leurs qualités humaines et techniques constituent, pour la FRMF, une solide garantie et le meilleur des investissements. Je suis même convaincu - et c'est là l'objectif avoué de la FRMF- que les meilleurs parmi ces entraîneurs s'inscriront durablement dans le processus de gestion des sélections nationales et postuleront, à moyen terme, au poste de sélectionneur national.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le