Accéder au contenu principal

Réactions des entraîneurs nationaux au tirage au sort

Source : Le Matin

• A. Rizkallah, président de l'Amicale nationale des entraîneurs : «Les chances sont égales»


Le tirage au sort n'a pas été dur pour le Maroc. Au sein de ce groupe, les chances sont plus égales. En Afrique, il n'y a plus de grandes équipes et des équipes de secondes zones. Le onze national a toutefois eu la chance de recevoir le premier et le dernier matches à domicile. Il faudra par ailleurs se méfier de tout le monde. Il n'y a pas de favori dans ce groupe. Même le Togo est une équipe redoutable. Les nationaux devront impérativement viser la victoire dans chaque rencontre qu'ils vont entamer.
Personnellement, je ne m'attendais pas à ce tirage au sort. J'avais parié sur d'autres pronostics. C'est vrai, il ne s'agit pas d'un groupe évident, mais tout est possible. La sélection nationale devra batailler dur pour pouvoir dérocher l'unique ticket pour le prochain mondial. Nos joueurs ont intérêt à remporter le maximum de points durant les matches qu'ils vont disputer à domicile.
En tout cas, on espère que la chance sera de leur côté. Dans le foot, rien n'est joué d'avance.


• Abdelkhalek Louzani, ancien sélectionneur national : « Le tirage n'est pas une surprise »


Franchement, personne n'est pas surpris par le résultat du tirage au sort. C'est le résultat de l'énorme échec de l'équipe nationale au cours de la dernière coupe d'Afrique. Il ne fallait rêver que le Maroc soit tête de chapeau. L'organisation de la gestion, ces quatre dernière années y est pour beaucoup. On aurait eu des meilleurs résultats si nos clubs formaient bien les joueurs. Hélas, la plupart des footballeurs nationaux partent aux pays du Golfe au lieu d'aller en Europe où ils pourront acquérir des expériences enrichissantes. Les responsables chargés de la gestion de ce sport doivent revoir les méthodes. Ils doivent faire preuve de plus de rigueur et de visibilité.


• Mustapha Haddaoui, entraîneur national : «La compétition sera rude»


Ce groupe, comme tout les autres, connaîtra une rude compétition entre les équipes. En Afrique, il n'y plus d'équipes forts ou d'équipes faibles.
Il faut se méfier de tout le monde. Pour revenir au groupe A, le Maroc et le Cameroun ont les mêmes chances. Mais il ne faut pas oublier que l'équipe Camerounaise n'est plus le fameux « orge africain ».
Pour ma part, je reste optimiste quant aux chances du Maroc. En plus, l'actuel sélectionneur, Roger Lemerre, est en train de mettre en place une stratégie afin d'avoir un groupe fort.
L'équipe nationale est sur le droit chemin.


• Abderazak Khayri, entraîneur de la JSM : «Tout est possible»


Personnellement, je ne m'attendais pas à ce tirage au sort. J'avais parié sur d'autres pronostics.
C'est vrai, il ne s'agit pas d'un groupe évident, mais tout est possible.
La sélection nationale devra batailler dur pour pouvoir dérocher l'unique ticket pour le prochain mondial.
Nos joueurs ont intérêt à remporter le maximum de points durant les matchs qu'ils vont disputer à domicile.
En tout cas, on espère que la chance sera de leur côté. Dans le foot, rien n'est joué d'avance.


• Hammadi Hamidouch, DT du CODM : «Évitons le complexe du Cameroun»


Tous les groupes sont presque pareils. Le Maroc n'a pas été tête de série. Donc, l'équipe nationale devra faire son mieux pour se qualifier.
Ce n'est pas un groupe difficile, ça reste jouable. De toute façon, on n'a autant de chances que le Cameroun.
Ce dernier n'est plus la redoutable équipe d'autrefois.
Il faut éviter le complexe du Cameroun. Le onze national devra être compétitif en retrouvant son homogénéité. Je pense que Roger Lemerre a le temps de créer un groupe fort.


• Abdelkader Youmir, entraîneur du KAC «Il faut se méfier du Togo»


Je pense que les chances sont égales entre les trois équipes : le Maroc, le Cameroun et le Togo. Il faut se méfier du Togo. C'est une équipe émergente qui a pris de l'allure ces dernières années.
Les Togolais ont de grands joueurs qui évoluent actuellement en Angleterre, en France et même en Allemagne. L'équipe nationale doit obligatoirement remporter ses matchs à domicile en espérant que le duel Cameroun-Togo soit favorable. En tout cas, c'est un groupe équilibré.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le