Accéder au contenu principal

Le football marocain en danger

Source : L'opinion


Gabon MarocL'adage marocain dit bien que : "Du 1er jour il est sorti boiteux de la maison paternelle". Cela veut dire que ni les "Aspro" de Ali Fassi Fihri ou encore moins les pansements de la "Tarquiba Roubaîya" ne pourront mettre debout cette équipe nationale touchée par la grippe H1N1.



On ne va pas loin dans le rétroviseur pour voir ce qui s'est passé en 2001 à Dakar ou 2005 à Tunis. Non, restons bref et déjà que le 2/1 infligé par le petit Gabon ici même à Casa, était suffisant pour nous avertir qu'avec ces "messieurs" là, tôt ou tard, le navire coulera.

Un navire qui ressemblait plutôt à un centre commercial flottant. La croisière profitait aux autres. Du business à bord, c'est Allioui qui le rappelle un 10/10/2009.



Tempête et brouillard, Raïs Lemerre avec à bord des matelots insurgés, la pagaille était le mot d'ordre et c'est normal que dans ces conditions là, le naufrage était quasi-certain. Un changement de désespoir, beaucoup diront que puisque le Tsunami est irréfutable, mieux vaut économiser le "Chèque" Bank Al Maghrib.



Des marins qui ne parlent pas le même langage nonobstant leur taille et poids. Même avec un Cappello secondé par Fergusson et Maurinho, on ne croit pas savoir qu'ils pouvaient retrouver ce punch et cette combativité qui a caractérisé la génération des 70, 76, 86 et 98.



Une liste de joueurs qui change aux grés des vents; stars et vedettes, débutants ou vieux, certes, il y a du bon comme il y a du mauvais et on ne mettra pas nos "chouchous " lions de l'Atlas dans le même panier. Néanmoins et sans fustiger personne, vu ce qui s'est passé à Libreville et, aussi, bien avant à la Maâmora, la grippe qui nous fait énormément défaut, ça s'appelle L'FCHOUCH.

Des joueurs que Ali Fassi Fihri himself va rencontrer chez eux dans les 4 coins d'Europe, Moumen qui fait le copier-coller de trop. F'chouch aussi sur le champ de jeu avec à chacun son cinéma. La correction de Libreville s'ajoute à cette série de "Chouha" que le sport national ne cesse, malheureusement, de collectionner.



Dopage à Berlin, F'chouch à Libreville. Grave cette situation, vous ne trouvez pas ?


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le