Accéder au contenu principal

Jaouad Zairi : « Repartir de zéro »

On avait presque oublié Jaouad Zaïri revenu d'un prêt de six mois en Arabie Saoudite. Pour repartir bientôt.



Est République : Jaouad Zaïri, comment s'est passée cette aventure de six mois en Arabie Saoudite ?


Jaouad Zairi : C'était intéressant même si j'ai été perturbé par cette blessure à la cheville que j'ai eue lors de la coupe d'Afrique. Il m'a fallu un peu de temps pour m'en remettre mais c'est une bonne petite expérience. Je vivais dans une grande ville assez active même s'il fait très chaud. La vie commence vraiment le soir. Leur championnat est intéressant, il y a trois ou quatre bonnes équipes, le reste est un peu moins bien.


Est République : Dans quel état d'esprit retrouvez-vous le FC Sochaux ?


Jaouad Zairi : Comme d'habitude, mon état d'esprit reste le même. Je veux jouer, faire du mieux que je peux. Cela ne me dérangerait pas de rester. Même si le président est ouvert à l'idée d'un départ. Si un club est intéressé, je suis ouvert à la discussion.


Est République : Alain Perrin parlait de « ëpassif » vous concernant au FC Sochaux en évoquant la lassitude du public, est-ce que vous approuvez ?


Jaouad Zairi : Oui, je suis d'accord. On a bien discuté avec le coach. Il est lui aussi ouvert à diverses solutions. Je ne peux pas dire autre chose que lui. Je suis resté quand même cinq ans à Sochaux. Je peux espérer toujours, mais je peux aussi recommencer à zéro, ici ou ailleurs. Pour l'instant je travaille pour être bien physiquement.


Est République : Pour rester sélectionnable avec le Maroc ?


Jaouad Zairi : Oui, c'est vraiment important. C'est pour cela qu'il faut que je joue et que sois dans un club qui me fasse jouer. Quitte à repartir de zéro ailleurs.


Vraisemblablement, selon Aziz Bourras (l'entraineur des gardiens), Jaouad aurait reçu des propositions de certains clubs, mais rien de concret pour le moment puisqu'il s'entraine toujours en compagnie de ses coéquipiers Sochaliens.
Maintenant, Jaouad a son destin entre ses mains et il devra choisir la meilleur proposition possible s'il ne veut pas connaitre une deuxième année de disette.


Source: Jaouadzairi.net - L'est Republicain

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le