Accéder au contenu principal

Kantari : « J’aime être un leader »

Strasbourgeois depuis un peu plus d’une semaine, Ahmed Kantari fait déjà figure de pilier au sein de l’équipe dirigée par Jean-Pierre Papin. Formé au Paris SG, ce milieu de terrain de 21 ans, capable d’évoluer en défense, s’affirme comme l’un des futurs leaders du groupe.


Actuellement en stage à Combloux avec ses coéquipiers, il nous confie ses objectifs.
Son discours est celui d’un garçon rempli d’ambitions.


- Pourquoi avez-vous opté pour le Racing ?
- Le projet que les dirigeants m’ont présenté m’a séduit. Parmi les autres offres que j’avais (Troyes, Guingamp, entre autres), celle du Racing était la plus intéressante. L’entraîneur, le président et les recruteurs m’ont montré une grosse envie de travailler avec moi.


- Quels sont vos objectifs en venant à Strasbourg ?
- L’objectif est évidemment d’y trouver du temps de jeu et de pouvoir démontrer mes qualités, ce que je n’ai pu faire avec l’équipe pro du PSG. J’ai envie de jouer le plus de matches possibles et de réaliser une bonne saison. Collectivement, l’objectif commun est de remonter en L1. Dans un premier temps, il s’agit de faire une bonne préparation pour bien entamer le championnat. Mais c’est vrai que c’est une saison clé dans ma carrière. Je connais déjà le niveau international après quelques sélections avec les Espoirs et les A du Maroc, mais je vais découvrir la L2.


« Je voulais jouer »


- Quel type de joueur êtes-vous ?
- Je suis un joueur polyvalent, capable d’évoluer en défense centrale ou en milieu défensif. Ma préférence va à ce second poste. Dans un groupe, je pense être un meneur d’hommes. C’est mon tempérament. Dans toutes les équipes, depuis les catégories de jeunes, j’ai été capitaine. J’aime être un leader.


- Pourquoi avoir choisi de quitter Paris ?
- Parce qu’il est difficile de s’imposer au PSG quand on est sort du Centre de Formation. Pourtant, j’ai vécu de belles années dans ce club. Mais à 21 ans, je voulais jouer.


« Trente-huit combats au programme »


- Comment se sont passés les premiers contacts avec Jean-Pierre Papin, votre nouvel entraîneur ?
- Très bien. Je l’avais déjà rencontré avant de signer. Son discours m’avait plu car il me disait qu’il comptait sur moi pour booster le groupe au niveau mental. Et puis, je connais un peu ses méthodes. Laurent Fournier, qui dirigeait la réserve du PSG, m’en a parlé. Il ne m’a dit que du bien de Jean-Pierre Papin. Il m’a dit aussi que c’était quelqu’un qui responsabilise beaucoup ses joueurs. Comme Fournier ou Vincent Guérin, Papin est resté joueur dans l’âme. Je pense qu’il va nous transmettre son esprit conquérant.


- Justement, pensez-vous que l’état d’esprit sera primordial pour se sortir des pièges de la Ligue 2 ?
- En L2, il faut impérativement que le groupe soit solidaire. Nous avons 38 combats au programme. Le stage qu’on a commencé la semaine dernière à Combloux va justement permettre de créer une cohésion et une solidarité dans le groupe.


- Etes-vous prêt à faire face à la grosse concurrence qui s’annonce au sein de l’effectif cette année ?
- Oui, car la concurrence sera saine. Les meilleurs joueront. Et, de toute façon, la concurrence existe partout. Si on n’est pas capable de la supporter, il faut arrêter ce métier.


source : rcstrasbourg.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le