Accéder au contenu principal

Zimbabwe-Maroc, la qualification passe par Harare

Source : MAP

La sélection marocaine jouera une grande part de sa chance de qualification pour la CAN-2008 de football contre l'équipe du Zimbabwe, dimanche prochain à Harare, lors de la troisième journée des éliminatoires (Groupe 12).


Premiers de leur groupe avec trois points grâce à une meilleure différence de buts sur le Malawi, les hommes de M'hamed Fakhir se trouvent acculés à la victoire pour glaner le maximum de points en prévision des calculs de dernière minute qui peuvent s'avérer fatals dans ce poule à trois équipes.


Cet objectif ne peut se réaliser que si les joueurs abordent cette rencontre décisive avec beaucoup de confiance et se débarrassent des séquelles, notamment au niveau mental, de leur prestation ""décevante"" lors du dernier match-test contre la Tunisie.


L'enjeu pour les Nationaux reste donc de conforter leur place de leader du groupe 12, mais également de retrouver la confiance d'un public marocain gagné par le scepticisme.


Mais le forfait de dernière minute d'éléments clé tels Marouan Chammakh, M'Barek Boussoufa et Chrétien Bassir peut affecter, d'une manière ou d'une autre, le moral du groupe et causer des ennuis pour l'entraîneur.


Ces absences, comblées par la convocation de dernière minute de Soufian Alloudi (Raja de Casablanca), Mohamed Benchrifa (Moghreb Tétouan) et Jaouad Ouaddouch (FAR Rabat), réduisent en effet au minimum la marge de man uvre de Fakhir, qui se voit confronté au défi de maintenir l'équilibre de son groupe.


De leur côté, les Zimbabwéens, dos au mur après avoir concédé la défaite lors de leur premier match contre le Malawi, ce qui les place derniers du groupe, devront sortir le grand jeu pour revenir dans la course, notamment avec un effectif au grand complet, avec comme chef de file Benjani Mwaruwari, qui joue à Portsmouth (Angleterre), en plus de professionnels évoluant en Afrique du Sud.


Le dernier face à face entre les deux sélections remonte à janvier 2006 à Marrakech, lors d'un match amical remporté par les Nationaux (1-0).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les intervieweurs.

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit