Accéder au contenu principal

Adil Chihi, entre la Mannschaft et les Lions de l'Atlas

Source : Le Matin

Décidément, les sélections nationales européennes flashent pour les joueurs marocains résidant en Europe. Des Boukhari, Chamakh, Hajji, Yaagoubi, Boussaboune, Boussoufa… seul Boulahrouz aurait succombé à la tentation. Les autres ont tous fait preuve de patriotisme.


Et ce n'est pas Adil Chihi qui sortira du lot. La Mannschaft veut faire de lui le nouveau Lukas Podolski, mais Adil préfère des noms qui sonnent marocain, un Timoumi, lui conviendrait mieux.


Né le 21 février 1988 à Düsseldorf en Allemagne et doublement nationalisé allemand et marocain, Adil s'est initié au football dans les catégories des poussins et benjamins du club de Düsseldorf avant de rejoindre les cadets, puis les juniors de FC Cologne, alors en deuxième division du Bundesliga. Il n'avait que 17 ans lorsque des équipes françaises, espagnoles et anglaises manifestaient leur souhait de le recruter. Mais les dirigeants du club allemand, aujourd'hui en deuxième division, se sont précipités pour lui faire signer un contrat de 4 ans et ce, à la veille du Mondial junior, où il allait atteindre le carré d'as avec les poulains de Fethi Jamal.


C'est tout de suite après que la Mannschaft allait exercer une forte pression sur Adil pour l'intégrer dans la sélection des moins de 21 ans. Une pression qui s'est propagée à son club de FC Cologne pour resserrer l'étau sur le jeune marocain. «En même temps que la Mannschaft, la direction de mon club, particulièrement l'entraîneur, essaie de me faire chanter.


Le prix de ma résignation serait de perdre ma titularisation au sein du club. Je ne cèderai pas quelles que soient les conséquences. En tant que joueur professionnel, je fais bien mon devoir. J'ai inscrit deux buts en trois matches, que veulent-ils de plus? Porter le maillot allemand ? Pas question».
Adil relève ainsi le défi contre la volonté des Allemands. Il veut devenir Lion après avoir confirmé son talent en tant que Lionceau, lors de la Coupe du monde junior de football de 2005 aux Pays-Bas.


«J'ai déjà porté le maillot des Lions de l'Atlas en compétition mondiale. Je remercie Fethi Jamal de m'avoir fait confiance. Pour moi, le rêve n'est qu'à son début », poursuit-il.


Adil est encore peu connu du grand public, mais fait beaucoup parler de lui au Maroc. Le joueur de la réserve de Cologne en Bundesliga a réalisé de grands matchs en sélection de jeune, et a semble-t-il tapé dans l'œil d'Arsène Wenger. L'Alsacien, passé maître dans l'art de dénicher de jeunes talents émergeants, souhaite faire de Chihi l'un des membres de la très jeune garde des Gunners, emmenée par les Fabregas, Diaby, Walcott et Djourou.


Selon plusieurs journaux anglais comme News Of The World et le Sunday People, l'attaquant pourrait effectuer un essai sous peu du côté de l'Emirates Stadium d'Ashburton Grove. Adil est également convoité par Tottenham, mais toute éventualité sera reportée à la deuxième étape des transferts.


Il faudrait rappeler que derrière Adil, le joueur professionnel, se cache Adil l'humaniste. Son action humanitaire en faveur d'une fille de 12 ans, Fatima-Zahra N'hihel, de la région de Témara, ville natale de son père, dénote cet aspect-là.


Surprenant pour un jeune de son âge de porter une attention particulière à une fille démembrée. Plus que cela, Adil compte prendre en charge l'implantation des mains et des pieds par des spécialistes allemands. Un joueur grand de talent et de cœur.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le