Accéder au contenu principal

Une première en Afrique : Une académie pour les gardiens de but initiée par le Wydad

Source : Le Matin

L'euphorie du titre acquis à la force des jambes par le Wydad n'a, tout de même, pas empêché le comité du WAC de se rendre à l'évidence : le prestigieux club bidaoui ne dispose pas de joueurs issus de la formation des Rouges.


Le comité s'est, donc, fixé un objectif : organiser et soutenir l'encadrement des jeunes footballeurs du WAC pour en faire de véritables professionnels performants au service de l'équipe des seniors.


Comme tout grand club qui se respecte, il a été décidé d'instaurer un code à l'instar de celui de Liverpool qui est célèbre par sa devise : «You'll never walk alone !» (Tu ne marcheras jamais seul !), le Wydad a décidé de donner à cette académie sa propre devise : DRAEF, ce qui signifie «gentil» : «D» pour discipline, «R» respect, «A» amour du maillot, «E» esprit d'équipe, «F» fair-play.


Tout manquement à un des principes de valeur par un des jeunes expose le fauteur, au vu des éléments du dossier, à des sanctions. «Il faut partir de la base. Car le volet comportemental est fondamental et pour s'y attaquer lorsque le joueur a atteint l'équipe des seniors, il est trop tard ! En passant en revue la liste, que de joueurs doués ont échoué ! »
Ce sont là les paroles de celui qui a initié cette académie en compagnie de certains membres du comité tout aussi passionnés : Hicham El Khlifi
La création de cette académie n'est pas une surprise puisque la nouvelle a été annoncée lors de l'assemblée générale ordinaire du premier club casablancais tenue en juillet dernier. La création de ce lieu de formation n'est pas un fait isolé, elle s'inscrit dans la démarche globale de structure du club.


Si tous les postes sur le champ de jeu sont très convoités, celui de gardien de but demeure le parent pauvre. Même durant notre jeunesse, lorsqu'on juge un garçon «incapable de bien jouer», on lui ordonne de garder les bois. Et pourtant la dimension d'une grande équipe reste tributaire de son gardien de but.
«Et depuis Badou Zaki, le Wydad n'a jamais eu un vrai grand gardien, poursuit le jeune Hicham. Car il ne suffit pas d'être bon techniquement.


Comme je vous l'ai expliqué tout au début de notre entretien, le volet comportemental est incontournable. Pour rappel, l'organisation est un moyen pour répondre à l'objectif fixé, en l'occurrence produire des joueurs professionnels performants.»
Pour entourer cette commission de jeunes, de garanties de succès, Hicham El Khlifi a appelé à la compétence de membres et d'adhérents en mesure d'être le soutien escompté à l'image des Morchid, Bennouna, Mellakh, Chraïbi ainsi que Khalid et Moumil.


Pour l'académie des gardiens de but, la direction a été confiée à un ex-grand gardien (au propre et au métaphorique) du WAC, Ahmed El Khalidi, plus connu chez le public marocain et les supporters des Rouges par «Yachine» en référence à l'inoubliable keeper de l'ex-Union Soviétique, Lev Yachine surnommé «l'Araignée noire». Pourquoi El Khalidi ? «Tout simplement parce qu'il était mon encadreur lorsque j'étais gardien des buts chez les jeunes avant mon départ en France.


Ses qualités d'encadreur et d'éducateurs sont connues de tous. Il fera avec Younès Koutaya un duo de choc pour le succès de cette académie. Force est de reconnaître, ajoute El Khlifi, que l'entraînement du gardien de but est certainement l'un des domaines les moins développés.


Il est temps que le gardien de but du WAC suive des entraînements spécifiques.» Quelle méthode de travail pense-t-on appliquer aux gardiens de buts du Wydad ? «De la spécificité du poste ! Je pense que nous pouvons les amener à comprendre l'importance de la position du gardien sur la surface de réparation, les qualités physiques et motrices pour ce rôle, l'importance des réflexes, de la vision périphérique ainsi que par son rôle de chef de la défense.


Les jeunes gardiens (même à 20 ans !) seront amenés à vouloir se perfectionner. Car même si leur taille les handicape, ils pourront y remédier par une formation rigoureuse. On tiendra compte également des caractéristiques propres à l'âge de chaque gardien de but », conclut ce responsable que l'incommensurable passion a contraint à rester dans son pays alors que la raison lui conseille d'aller monnayer son talent en Europe. Il est ingénieur nucléaire doublé d'un 3e cycle d'étude en finances. Rien que ça !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le