Accéder au contenu principal

Lancement de la chaîne sportive Arriyadiya

Source : Le Matin

C'est aujourd'hui qu'est prévu le lancement officiel de la chaîne thématique sportive «Arriyadiya». Cette dernière commencera à émettre le 16 septembre prochain sous la tutelle de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT). L'histoire du sport marocain, l'information et le divertissement sont les trois axes majeurs de la chaîne. Des reportages, des magazines, des émissions d'information, de télé-réalités… sont autant de genres journalistiques déployés par une vingtaine de journalistes.


Les responsables misent sur l'originalité et la diversité. Contacté par « Le Matin », Younes Alami, directeur d'Arriyadiya, affiche son optimisme. Armé d'une grande expérience dans la presse écrite et l'audiovisuel, Younes Alami est prêt à concrétiser les objectifs déjà tracés : «On veut apporter de la proximité au téléspectateur marocain.


On veut être proche des attentes et des aspirations du public marocain en ce qui concerne le sport.» Arriyadiya est destinée à tous les Marocains. Ses responsables veulent en faire un outil populaire de promotion du sport. Celle-ci passe non seulement par le présent mais également par le passé. Raconter l'histoire du sport marocain constitue l'une des priorités.


Il s'agit de jeter la lumière sur les moments forts que les Marocains ont vécu depuis des années. Les prouesses des grandes figures seront exposées au public dans le dessein de donner l'envie aux générations montantes de se distinguer. Les fans du Wydad et du Raja auront une émission bimensuelle qui traitera du cheminement de vie des grands joueurs.


La chaîne s'intéressera à toutes les disciplines sportives même celles qui ne sont pas encore connues du public marocain comme, à titre d'exemple, le patinage. La chaîne a l'ambition de se distinguer en diffusant des émissions inédites et particulières. L'encouragement des jeunes talents est également une priorité. Ainsi, les rêves et les attentes des joueurs qui évoluent en troisième et deuxième divisions seront transmis au public.


On décrira la montée potentielle d'une équipe de football de troisième division en deuxième division. Il s'agit d'aider ceux dont l'ambition est de devenir un jour une star du sport marocain et de montrer les conditions dans lesquelles ils s'entraînent, défiant tous les obstacles. Les conditions matérielles dans lesquelles évoluent les joueurs du championnat amateur laissent, en effet, à désirer. Elles n'ont jamais fait l'objet d'un intérêt particulier de la part de la presse audiovisuelle.


Pour la première fois, des enquêtes spéciales sont réalisées dans le secteur du sport, explique l'un des journalistes d'Arriyadiya.
L'actualité est un autre point sur lequel mise la chaîne thématique sportive. Deux rendez-vous quotidiens donneront aux Marocains les dernières informations les plus importantes. Le week-end sera consacré au direct.


L'information internationale est aussi au menu des programmes. Les journalistes exposeront les résultats des différentes rencontres internationales de la fin de la semaine. La caméra de la chaîne suivra les clubs où évoluent les Marocains à l'étranger.


Comment Arriyadiya compte-t-elle se positionner par rapport aux autres chaînes sportives arabes ? La question ne se pose pas selon Younes Alami. : «La chaîne est radicalement différente par rapport aux autres chaînes thématiques arabes. Arriyadiya mise plutôt sur des magazines, des émissions plateaux…» Espérons que les moyens mis en place sont suffisants pour que la chaîne captive l'intérêt des téléspectateurs.


Le matériel technique d'Arriyadiya n'a rien à envier aux chaînes étrangères les plus sophistiquées, explique le directeur. «Les préparatifs ont été stressants, mais efficace. Nous misons sur le professionnalisme.
Nous avons recruté une vingtaine de journalistes.» C'est la SNRT qui a octroyé à Arriyadiya le staff humain et le matériel technique.


Les journalistes ont reçu une formation dispensée par des cadres de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) de Paris. Exigeants, les téléspectateurs marocains le sont. Depuis longtemps, ils attendent une initiative pareille. Espérons qu'elle sera à la hauteur des aspirations.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le