Accéder au contenu principal

Football belge : Rachid Belabed, joueur professionnel d'origine marocaine, agresse un journaliste belge

Source : Al bayane

Le crime et le para-crime…


Claude Moniquet, journaliste expert en terrorisme a été violemment agressé, dimanche, en sortant des studios de RTL-TVI par le footballeur professionnel d'origine marocaine Rachid Belabed.


Rachid Belabed était passé par l'équipe nationale et comptant parmi nos meilleurs espoirs. Techniquement' bon, il avait été écarté, au profit d'un certain Bouabid Moudden, aujourd'hui olympique au moment où Rachid Belabed n'a plus jamais été rappelé en équipe du Maroc. Son père avait préféré que Rachid porte les couleurs du Maroc et refusé l'offre de la fédération belge de l'intégrer en équipe nationale juniors de Belgique.


Et il a tout fait, en apportant son soutien moral et financier au jeune Rachid pour qu'il défende les couleurs du Maroc.
Aujourd'hui, Rachid Belabed, passé après Anderlecht, au RWSM, à la Louvière et en Ecosse, est dans de sales draps comme l'explique l'article que nous donnons ci-dessous et paru dans l'un de nos confrères belges.


Il y est question, certes, beaucoup plus de politique que de football et on n'y donne pas le point de vue de Rachid Belabed qu'on charge, en plus de l'agression que nous dénonçons avec la plus grande vigueur, d'autres délits supposés et qui n'ont jamais eu lieu.


Comme le fait d'imaginer "s'il était armé" (sic) ou à propos de la disparition d'une semaine que le père Belabed mis sur le compte de la fougue.


En tous les cas, une semaine d'absence ne suffit pas pour aller dans un camp d'entraînement en Afghanistan, chez Ben Laden et c'est une erreur que de vouloir faire de tout jeune en colère un "intégriste", après avoir échoué d'en faire un démocrate.


Attendons donc la version de Rachid Belabed, condamnable pour l'agression d'un journaliste et acculé à en payer les frais et à en assumer la responsabilité.


Mais que Rachid Belabed ne soit pas donné comme bouc-émissaire de fantasme de certains spécialistes du terrorisme, qui parlent du "Jihad" au féminin et de la "Zakate" au masculin.


Comme autrefois, on confondait le "Kalam" ("ilm Al Kalam" la rhétorique et l'exegèse et le Kalam (plume) chez les orientalistes classiques qui ne pouvaient assurer la transcription et la phonétique des deux lettres "Kaf" et "Kaf"
La confusion, de taille, sur le plan philosophique a donné lieu à des confusions pendant tous les siècles qui ont précédé l'arrivée du grand Luis Massignon et de l'école des "Annales".


Nos chroniqueurs du terrorisme, en Belgique ou ailleurs sont tenus par l'éthique et la déontologie de s'en tenir aux faits. "The facts" comme disent les anglo-saxons, en évitant de faire d'un journaliste un martyre comme le sont (dans les faits) nos confrères lâchement assassinés par les groupuscules fascistes en Irak.


Belaïd Bouimid

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv