Accéder au contenu principal

Les Lions de l'Atlas obtiennent le nul, dans la douleur

Source : MAP

Par Salah Aouni


Les Lions de l'Atlas ont frôlé la catastrophe ! ils ont failli compromettre leurs chances de se qualifier à la Coupe du monde 2006 en Allemagne après leur piètre prestation face à la Tunisie, en se contentant d'un nul décroché dans la douleur (1-1).



Cette rencontre représentait une occasion de revanche pour les Marocains qui s'étaient inclinés (2-1) devant les Aigles de Carthage en finale de la CAN-2004, disputée à Tunis.


On imaginait tout sauf une défaite à domicile, car les Tunisiens n'avaient jamais signé un tel exploit, au contraire, le Maroc compte deux victoires loin de ses bases. D'autant plus que le public marocain s'attendait à voir les siens se comporter en revanchards, esprit sportif bien sûr.


C'est sur cette lignée que les poulains de Badou Zaki ont entamé la rencontre. Dès l'entame du match, officié par l'arbitre égyptien Ahmed Aouda, les Marocains affichaient une perceptible rage de vaincre. Zaïri enflamma le public dans une première tentative (2è), mais sa frappe passa à côté.


Les Locaux optaient pour le pressing pour chambouler la tactique de leurs adversaires qui, eux, temporisaient, conscients à leur intérêt de jouer circonspects, piège de l'hors jeu à l'appui.


La tâche des coéquipiers de Noureddine Naybet se compliqua dès la 13-ème mn, suite à une contre-attaque rapide des Tunisiens. Ainsi, Ziad Jaziri lançait en profondeur son équipier Dos Santos, celui-ci échappe intelligemment au marquage défensif et envoya le ballon dans des filets "désertés" par le gardien Nadir Lamyaghri, donnant ainsi l'avantage aux siens.


Ce but semblait n'avoir altéré en rien le rendement collectif du groupe qui continuait sur sa lancée, mais sans toutefois parvenir à inquiéter véritablement le keeper des Aigles de Carthage, Ali Boumnijel, péchant souvent par précipitation, manque de concentration et surtout par une perceptible incompréhension au niveau de la pointe.


Les Lions de l'Atlas dominaient le milieu de terrain d'où ils menaient leurs offensives. Et si les Tunisiens étaient appliqués en arrière, le compartiment défensif des Marocains laissait à désirer.


A la reprise, Zaïri, encore une fois lui, annonçait les couleurs en frappant fort à la rentrée de la surface de réparation adverse, mais son tir trouva la transversale (46è).


Mais, ce ne fut qu'un nuage d'été et les Tunisiens ne vont pas tarder à retrouver leur osmose pour imposer leur jeu au fil des minutes. A la 63ème minute, sur une montée en bloc des Tunisiens, Lamyaghri a failli commettre l'irréparable sur l'une de ses sorties hasardeuses, mais la défense était à la parade.


Dans le dernier quart d'heure, l'arbitre égyptien va voler la vedette aux joueurs: le Tunisien José Clayton, déjà averti à la 27è minute, va recevoir un autre carton jaune (75è), synonyme d'expulsion, mais M. Aouda ne s'y rendait pas compte et se contenta d'inscrire l'avertissement. Heureusement, sous les multiples réclamations, le quatrième arbitre va rectifier le tir en signalant que Clayton a déjà empoché un premier carton jaune. M. Auda a ainsi décidé d'expulser le joueur tunisien.


Dans la foulée, les Marocains, désorientés, vont rater l'égalisation sur deux frappes, d'abord par Chamakh qui loupe son tir à quelques mètres de la cage adverse, puis par Hajji dont le tir anodin est allé mourir dans les bras de Ali Boumnijel.


Les Tunisiens en profitaient pour imposer un rythme infernal que les hommes de Badou Zaki se trouvaient impuissants de suivre. Et alors que le match s'acheminait vers sa fin (86è), le but de la délivrance vient du pied de Talal El Karkouri, celui-ci, sur une balle arrêtée à 35 mètres des filets adverses, frappa fort pour finalement trouver la brèche.


Dans l'extra-time, le même scénario des cartons jaunes se produira, cette fois-ci avec un certain Dos Santos, averti à deux reprises (26è, 90è+2) sans être renvoyé...


Ce match nul, décroché dans la douleur, pointe du doigt le sélectionneur national Badou Zaki et ses protégés. La qualification se joue sur des petits riens. Les points perdus auront leur pesant d'or à l'heure de décompte final.


Déclarations


Badou Zaki (entraîneur du Maroc): "On s'est investi à fond pour sortir vainqueurs de ce duel, mais le but encaissé trop tôt a déséquilibré notre schéma tactique. Les joueurs ont néanmoins pu se ressaisir et marquer l'égalisation.
Les conditions dans lesquelles s'est déroulé le match ont eu leur impact sur les joueurs, mais le point obtenu a son poids dans la course de l'équipe nationale dans ces éliminatoires, vu la présence de grandes équipes telle que la Tunisie".


Roger Lemerre (entraîneur de la Tunisie): "C'est un résultat positif que nous avons obtenu chez l'équipe marocaine, finaliste de la dernière Coupe d'Afrique en Tunisie, d'autant plus que mes joueurs ont imposé leur style de jeu depuis le début de la rencontre.
Les Marocains ont eu de la chance pour avoir marqué l'égalisation dans les dernières minutes, sur une balle arrêtée. Nous serons au rendez-vous lors des prochains matches encore au programme de ces éliminatoires pour obtenir la qualification".


Talal El Karkouri (auteur du but des Marocains): "Ce match nul nous incite à redoubler d'efforts pour le reste des éliminatoires. Nous avons rencontré une équipe tunisienne qui a son poids sur la scène continentale".


Khalid Badra (capitaine des Tunisiens): "Nous avons disputé un match très difficile contre l'équipe marocaine, l'une des sélections les plus redoutables au niveau continental et international et le point du match nul est équitable pour les deux équipes".



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le