Accéder au contenu principal

Maroc # Tunisie sous le signe de la revanche

Source : Aujourd'hui

Depuis lundi, l’équipe nationale de football est en stage de préparation en perspective de la rencontre Maroc-Tunisie, prévue samedi prochain au Complexe Sportif Moulay Abdellah à Rabat. Derby maghrébin qui entre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2006 en Egypte et le Mondial 2006 en Allemagne.


À l’exception de Walid Regragui et Youssef Sefri, tous deux blessés, tous les joueurs de l’équipe nationale seront présents, y compris Noureddine Naybet, nouvelle recrue du club anglais de Tottenham et qui n’a pas disputé de matchs depuis la rencontre amicale Maroc-Argentine. Pour la première fois, Zaki a fait appel à l’un des meilleurs joueurs du dernier tournoi des Jeux Olympiques d’Athènes, Farid Talhaoui, sociétaire du club français de Guingamp. Mais aussi, Badr Kadouri, Amine Erbati, Sami Tajeddine et Moncef Zerka, tous ont brillé lors des JO d’Athènes. À trois jours du grand choc de la quatrième journée du groupe «E», le sélectionneur national, Badou Zaki, qui connaît très bien l’équipe de la Tunisie pour l’avoir affrontée en tant que joueur et entraîneur, a déjà fait une lecture de son adversaire de samedi prochain. L’entraîneur national a suivi les dernières sorties amicales des hommes du Français Roger Lemerre, notamment celle face à l’Afrique du Sud. Les Aigles de Carthage ont été battus devant leur public au stade El Manzeh par 2 à 0. Résultat qui laisse optimiste le coach national, d’autant plus que l’équipe de la Tunisie traverse une période d’incertitude et de doute depuis son sacre africain à domicile au mois de février dernier. Face au champion d’Afrique, les Lions de l’Atlas tenteront de décrocher les trois points de la victoire et creuser l’écart qui les sépare de leurs principaux concurrents. Rester à la tête du groupe «E» en gérant les rencontres match par match, cela a toujours été la philosophie de Baddou Zaki depuis le début des phases éliminatoires. Cela doit passer d’abord par une victoire, samedi prochain, face à l’équipe de la Tunisie en attendant les résultats des autres confrontations et l’entrée en compétition du Kenya.


En revanche, les Tunisiens, qui traversent une période de passage à vide, entameront cette rencontre sous le signe de la prudence. Tout mauvais pas pourrait compromettre les chances de qualification des coéquipiers de Badra. Dans son édition de mardi, le journal tunisien « Le Quotidien» souligne l’importance que revêt cette rencontre pour les Aigles de Carthage.


La rencontre Maroc-Tunisie «sera indiscutablement celle de la vérité pour la formation tunisienne, car elle va conditionner, en grande partie, son avenir dans cette compétition». Et d’ajouter : «un résultat positif lui permettrait de croire encore en ses chances, surtout qu'elle reçoit ses principaux adversaires, Guinée et Maroc, en matches retour à Tunis, dans le cas contraire, l'écart que prendront les Marocains pourrait s'avérer difficile à remonter, d'où toute l'importance que revêt le résultat de cette confrontation».


Toujours selon le même journal, «la meilleure motivation pour les Tunisiens pour aborder dans le meilleur esprit ce match est de se rappeler qu'ils sont champions d'Afrique en titre et que ce statut les met devant l'obligation d'honorer leur rang». Pas évident. Pour cette rencontre face aux Lions de l’Atlas, l’équipe de la Tunisie s'est retranchée dans le centre de préparation de Chantilly à Paris. Sentant son équipe démotivée, Roger Lemerre, qui a déjà vécu cette expérience avec les Tricolores avant le Mondial asiatique en 2002, a dû axer son travail, essentiellement, sur l’aspect psychologique.


Car c’est cela qui va faire la différence, samedi prochain, au Complexe Sportif Moulay Abdellah à Rabat. À souligner que l’équipe de la Tunisie, avec tous ses joueurs professionnels évoluant, notamment, en Europe, arrivera au Maroc, ce jeudi prochain, en provenance de Paris.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le