Accéder au contenu principal

Finale de la coupe du trône : Pas de favori

Source : Le Matin

Y a pas pire qu'un fauve blessé. L'OCK en est un. Il a couru derrière trois lièvres simultanément pour en perdre de vue … deux. Il ne lui en reste plus qu'un seul, la Coupe du Trône. Pourtant, Madih était tout confiant, il y a un mois au stade Chhoud, à l'issue du match ASS-OCK (1-3). « Je dispose de suffisamment de pièces de rechange dans cette odyssée arabe et africaine. Une bonne trentaine ».
Mais en football, la qualification ne peut être appréhendée sous le seul angle quantitatif. Le facteur psychologique est également d'importance en plus de l'impondérable. Et c'est justement là où le bât a blessé l'attelage, pour lui enlever sa lucidité.


Les poulains de Madih ont réussi le principal et succombé sur le secondaire. Ils ont fait montre de manque d'inspiration criarde dans la course au titre arabe que à celui de la CAF. Des contre-performances pour le moins paradoxales, sachant que l'OCK a mis à genou les deux favoris du groupe (FAR et Petro Athletico). Paradoxale encore, les Khouribguis ont été laminés par le cancre de la classe, Interclube angolais.


Face aux Saoudiens, il faut dire qu'en plus des maladresses, la chance a tourné le dos aux Marocains. Paradoxal également, sachant que l'OCK réalise un bon parcours en championnat national et se positionne à trois points du leader, avec deux matchs en retard. Si elle les gagnait, elle serait leader avec une avance confortable.


Remporter la Coupe du Trône constitue la dernière cartouche à ne pas rater. Les Phosphatiers avaient surpris lors de l'édition précédente, concédant le trophée au Raja au terme des tirs au but. Une irrégularité tout de même curieuse. Le coach Mustapha Madih est le genre à ne pas chercher d'alibis fallacieux. Il déclara courageusement que son team a été en deçà de ses moyens au sprint final, contre l'Interclube.


Cette double facette de l'OCK devrait ragaillardir l'adversaire du jour, le Hassania. Les Soussis n'ont jamais réussi à glaner le prestigieux trophée. Ils ne sont pas des spécialistes en la matière, puisque leur dernière finale remonte à 1963, perdue par 3 à 2 face au KACM. Même lorsqu'ils étaient à leur apogée sous la houlette de M'hamed Fakhir, ils n'y sont pas parvenus non plus. Et pourtant, ils ont été déclarés champions du Maroc deux années d'affilée (2001 et 2002). Comme quoi, Dame Coupe a ses raisons que la raison ne connaît pas.


Pour arriver en finale, les Gadiris ont écarté le WAC et le Raja. Le Verts ayant perdu le match sur tapis vert et ce, pour ne pas s'être présentés le jour de la rencontre au stade Al Inbiat. Ils ont évincé d'entrée de jeu l'OC Safi et battu le CODM en demi-finale, un match où le président meknassi a ravi la vedette en voulant boxer son… entraîneur ! Le tirage a été tout de même clément pour l'OCK qui s'est offert des équipes de bas étage, ou encore un IRT à la dérive qu'elle a étrillée (4-0).


Les Soussis fouleront donc aujourd'hui le gazon du Complexe Prince Moulay Abdallah sans stress, dans la mesure où ils sont considérés comme étant des « outsiders » au vu des éléments précités. Toutefois, l'entraîneur Moldovan aura intérêt à tirer son épingle du jeu, lui, qui a les ciseaux posés sur les… pointillés.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le