Accéder au contenu principal

Hicham Mahdoufi plus proche que jamais de l'Europe

Source : Liberation Ma

La piste du Golfe et des Pays-Bas étant écartée, Mahdoufi est pressenti en Liga, Ligue 1 ou encore en Premiere League.


A l'approche du mercato d'hiver, l'ensemble des clubs s'activent pour dénicher la perle rare devant en principe combler un poste défaillant ou un éventuel départ. Une période de transfert qui coïncide avec la mi-parcours du championnat durant laquelle les recruteurs et superviseurs lorgnent la bonne affaire, tant qu'il y a un sacré pactole à se partager.


Ainsi, s'il y a un transfert des plus pressenti, c'est celui de l'international Hicham Mahdoufi, plus proche que jamais de l'Europe. La piste des pays du Golfe et du championnat néerlandais étant écartée, le sociétaire de l'Olympique de Khouribga pourrait fort bien atterrir en Liga (Espagne), en Ligue 1 (France) ou en Premiere League (Angleterre).


Pour ce faire, Mahdoufi a opté pour le processus adopté par les professionnels du Vieux Continent ou d'Amérique latine, à savoir les services d'un manager de nationalité espagnole.


Ne voulant aucunement précipiter les évènements ou agir à la manière de ses compères qui sont actuellement en litige avec leurs clubs d'origine, Mahdoufi s'est contenté de son rôle de joueur susceptible d'être transféré, laissant le soin des négociations aux parties auxquelles incombe cette tâche : son club, l'Olympique de Khouribga, son manager et les dirigeants des clubs intéressés par ses services.


Le souhait de Hicham Mahdoufi, révélation du football marocain ces deux dernières saisons, pourrait bien prendre forme dans les prochaines semaines. Lui qui avait déclaré à Libé dans un entretien qu'«être professionnel, c'est l'ambition de tout joueur. J'ai été contacté par plusieurs clubs aussi bien européens qu'arabes. Mais mon rêve le plus cher, c'est de jouer dans une grande équipe professionnelle en Europe».


Toujours dans le registre des départs, l'on peut citer le cas des trois gardiens de but, Tarik El Jarmouni, Noureddine Souiyeb et Amine Bourkadi. Pour le premier, il semblerait que l'équipe cairote du Zamalek est revenue à la charge, se montrant prête à offrir le montant adéquat aux yeux des dirigeants des FAR.


Quant à Souiyeb, pressenti au départ au Raja, il pourrait changer de cieux pour évoluer lui-aussi en Egypte avec le club de Petrole Assiot qui a offert au Chabab de Mohammédia plus d'un million de dirhams. Sauf qu'il y a un pépin, puisque les dirigeants du SCCM n'ont pas accepté le comportement de leur keepsake qui s'était déplacé en Egypte pour signer en solo son contrat.


Amine Bourkadi, lui, est parti en Belgique pour défendre les couleurs du club de première division de Charleroi. Une bonne opération pour le jeune gardien fassi, titulaire avec l'équipe nationale olympique et réserviste avec le MAS.
Outre Bourkadi, un autre joueur marocain est convoité par un club belge. Il s'agit de Mohamed Armoumen ,évoluant actuellement avec l'équipe de Koweït city, qui intéresse le FC.Lockren qui compte dans dans ses rangs deux ex-joueurs des FAR, Al Mouâtaz et Bouab.


Sur le plan national, l'Olympic de Safi, qui patauge en bas du tableau en ce début de saison, a été le premier club à s'assurer les services des joueurs Hliouat et Bouarib, ex-sociétaires respectivement de la JSM et du Raja.


Le Wydad en quête d'un attaquant de pointe, après le départ de Samir Sarsar au Hassania d'Agadir (Celui-ci vient d'écoper d'une lourde sanction, suspension tout au long de la saison, après son vilain geste sur Miri lors de la finale de la Coupe du Trône), est mal parti dans son «opération Bidoudane». Ce dernier ne pourra, du moins pour cette saison, rejoindre la demeure des Rouges du fait qu'il a été cédé par le Raja au MAS à titre de prêt.


Sauf arrangement de dernière minute, ce qui devrait faire les affaires du WAC et de l'ASS. Bidoudane au Wydad permettrait aux Slaouis de récupérer Mohamed Borji au lieu d'aller chercher un fer de lance africain.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le