Accéder au contenu principal

FIFA : Un siège en or pour le Maroc

Source : Aujourd'hui

Deux jours avant l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations le samedi 24 janvier, les yeux seront braqués sur la capitale tunisienne qui connaîtra les 22 et 23 courant la tenue de la 15ème assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF). Une assemblée qui sera ponctuée par l’élection du président et de neuf autres membres du comité exécutif de cette instance.


Un Marocain est en lice pour l’un des deux postes réservés à la zone Nord, en l’occurrence Saïd Belkhayat qui brigue un troisième mandat. Il est en concurrence avec quatre candidats, représentant les quatre autres pays de l’Afrique du Nord. Il s’agit de Mohamed Rawrawa, président de la Fédération algérienne de football, Selim Chiboub, président de l’Espérance de Tunis et du comité d’organisation de la CAN, le Libyen Abdelmajid Bouchouya et l’Egyptien Hani Abou Rida, trésorier de sa fédération nationale.


Et pourtant, le candidat marocain est optimiste quant à l’issue de ce scrutin. «Je suis le doyen de la zone et c’est un grand avantage. L’Afrique est très conservatrice et le choix des votants ne créera pas de grandes surprises», a-t-il déclaré depuis Tunis, où il a la responsabilité du terrain de Rhadès. Le Marocain lie sa réélection avec celle du président de la CAF, Aïssa Hayatou qui brigue un cinquième mandat.


Le Botswanais Ismaël Bhamjee, par ailleurs membre du comité exécutif de la FIFA, est le seul challenger du Camerounais pour cette élection. Sa campagne s’appuie sur une critique globale du règne Hayatou, en tête de la confédération depuis 1988, et à qui on reproche d’avoir divisé l’Afrique en «grands et petits pays». «Si Aïssa Hayatou est réélu, j’aurais parcouru plus des deux tiers du chemin», précise M. Belkhayat.


Mais au-delà de ce poste au comité exécutif de l’instance africaine, les candidats visent un tout autre poste, au comité exécutif de la Fédération internationale (FIFA) cette fois-ci et dont les élections auront lieu en même temps. Actuellement occupé par la Tunisien Slim Aloulou, ce poste est disputé par cinq candidats, un autre Tunisien Slim Chiboub, l’Algérien Mohamed Rawrawa, l’Egyptien Hani Abou Rida et le Togolais Seyi Memene, vice-président de la CAF. Cette élection est d’autant plus importante qu’elle a lieu sur fond de course entre plusieurs pays africains pour l’organisation de la Coupe du monde 2010.


Le poste est stratégique en effet puisqu’il permettra au pays qui le décrochera d’assurer un des 24 votes le jour J. L’argument prôné par le Marocain dans cette lutte acharnée est simple. Il met en évidence la légitimité du Maroc d’accéder à ce poste longtemps occupé par la Tunisie et l’Egypte. Le représentant du premier pays est resté au comité exécutif de la FIFA durant 16 ans alors que le mandat du général égyptien Mustapha a duré 24 ans. A travers ces élections, c’est donc la question de la représentativité du Maroc dans les plus hautes sphères du football mondial qui est remise sur le tapis. Et Saïd Belkhayat en est conscient.


«Au-delà de l’enjeu de la Coupe du monde, aussi important soit-il pour le Maroc, cette élection met à nu une situation inconcevable pour un pays où le football est une passion. Actuellement, notre football n’a qu’un seul représentant à la FIFA alors que l’Algérie et la Tunisie en comptent trois chacune et l’Egypte est représentée par deux membres», explique-t-il. Et d’ajouter : «L’élection de jeudi est également très importante parce que si le scrutin nous échappait, il faudrait attendre longtemps pour qu’une autre chance se présente au Maroc».

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le