Accéder au contenu principal

Hommage à Salaheddine Bassir et à Aziz Bouderbala

Source : Le Matin

Un vibrant hommage a été rendu mardi au stade Cheikh Laghdaf à Laâyoune à Salaheddine Bassir et à Aziz Bouderbala, anciens joueurs de la sélection nationale de football.


Lors d'une cérémonie organisée en marge de la coupe du Sahara, le président de la ligue du Sahara de football, M. Bahia Faraji, et le délégué régional du secrétariat chargé de la Jeunesse à Laâyoune, Mohamed Nguiri, ont offert des présents aux anciens joueurs marocains, «en reconnaissance de leurs excellents parcours et leurs efforts fournis au sein de l'équipe nationale».


Dans une déclaration à la MAP, Bassir s'est dit «très ému», soulignant que «c'est un hommage à tous les joueurs qui ont passé par l'équipe nationale».
L'ancien butteur marocain s'est félicité, par ailleurs, de la qualité du jeu produit lors des matches de demi-finales de la coupe du Sahara, exhortant les équipes qualifiées à la finale à «hisser leur niveau et à produire un jeu spectaculaire et attrayant».


Pour sa part, Aziz Bouderbala a exprimé à la MAP sa fierté «de visiter pour la première fois la ville de Laâyoune», précisant que cet hommage est un «acte de gratitude envers tous ceux qui ont contribué de près ou de loin au développement du Foot marocain».


Salaheddine Bassir, 36 ans, détient le record de buts inscrits sous le maillot national (43 réalisations). L'enfant de Derb Ghallef avait fait rêver le public marocain lors de différentes manifestations.


A cause de quelques soucis de santé, il avait arrêté sa carrière de joueur (Raja Casablanca, Al-Hilal saoudien, le Deportivo La Corogne en Espagne, Lille en France et Aris Salonique en Grèce).


Abdelaziz El Idrissi Bouderbala, plus connu sous le nom de Aziz Bouderbala, est né en 1960 à Casablanca.


Il a rejoint le club du Wydad de Casablanca en 1978, avant de commencer une carrière professionnelle en Suisse en 1984 avec le club du FC Sion. Il avait notamment brillé lors de la Coupe de monde de 1986 avec l'équipe nationale.


La 1-ère édition de la Coupe du Sahara est organisée par La Ligue du Sahara de football, sous l'égide de la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra, avec la participation des formations du Hassania d'Agadir, de la Jeunesse Sportive Al Massira, et de Playa Blanca, équipe composée de Marocains résidant aux Iles Canaries (Espagne), ainsi que d'une sélection de la Ligue du Sahara.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai signé dans

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les intervieweurs.

Marouane Chamakh champion avec Bordeaux

Source : AFP Marouane Chamakh, l'attaquant marocain de Bordeaux, auteur de 13 buts cette saison terminée par le titre de champion de France de L1, a déclaré qu'il devrait rester à Bordeaux, ajoutant "cela dépend du président", tandis que son entraîneur Laurent Blanc reste prudent. Après avoir entendu les milliers de personnes réunies sur l'esplanade des Quinconces scander "Chamakh à Bordeaux", le Marocain a déclaré "Oui je vais rester normalement, ça dépend du président", sous le regard amusé de Jean-Louis Triaud, aux commandes du club depuis 1996. Une déclaration cependant nuancée par l'entraîneur girondin Laurent Blanc, qui a ironisé en demandant aux journalistes présents s'ils étaient en possession d'une cassette audio pour immortaliser les déclarations de son attaquant. Ce dernier, qui a inscrit quatre buts dans les cinq dernières journées, avait émis ces dernières semaines le désir de quitter le club, s'il décrochait le tit