Accéder au contenu principal

Aït Laârif pressenti par Al Rayan

Source : Liberation Ma

L'ex-international olympique marocain, Abdelhak Aït Laârif, pourrait bien prendre une nouvelle direction, tout en restant dans le Golfe. Il intéresse au plus haut point le club qatari d'Al Rayan prêt à mettre le paquet pour s'attacher ses services.


Si ce transfert se concrétise, il sera le troisième pour Aït Laârif en l'espace de moins de deux saisons. L'ex-wydadi avait défrayé la chronique en quittant la demeure des Rouges pour la formation du CS.Sfaxien contre un montant d'un peu plus de cinq cent mille de dollars pour une durée de trois ans. Il s'était contenté d'un court passage du côté de la Tunisie, pour que son nouveau club le cède dans un premier temps à titre de prêt avant de le transférer définitivement pour un million de dollars à l'équipe saoudienne d'Al Ahly.


En championnat d'Arabie, Abdelhak Aït Laârif, grâce à son jeu aussi stylé que fringant, n'a pas tardé à s'illustrer et à s'imposer comme la pièce-maîtresse de l'effectif d'Al Ahly. Une distinction qui lui a valu de taper dans l'œil des recruteurs d'Al Rayan, club qui foisonnent de stars à la pré-retraite comme le Brésilien, Sony Anderson.


Abdelhak Aït Laârif pourrait donc rejoindre le contingent de joueurs marocains évoluant au Qatar, dont on citera les plus en vue Youssef Chippo et Amine Rbati et être le deuxième international marocain, après Bouchaib Lambarki, à porter les couleurs rouge et noire de ce club phare du football qatari, en quête de titres sur les scènes arabe et asiatique.


Reste à souligner que le plus grand perdant dans cette affaire est le Wydad de Casablanca qui, faute de contrat en bonne et due forme avec le joueur en question, le club casablancais ne percevra pas sa part de cet éventuel transfert. Un manque à gagner, plutôt un sacré pactole qui partira en fumée, et la responsabilité ne peut incomber qu'à des dirigeants qui s'entêtent à engager des joueurs avec des contrats dont les clauses ne sont pas bien définies.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le