Accéder au contenu principal

Cérémonie des adieux de l'AS FAR à M'Hamed Fakhir

Source : Al bayane

L'équipe de l'AS FAR a organisé vendredi dernier au centre sportif militaire de Mâamora une réception en vue de rendre hommage à leur ancien entraîneur, M'hamed Fakhir, qui a été choisi pour prendre les destinées des Lions de l'Atlas.


Cette réception est synonyme de la fin de la mission au sein de l'équipe des FAR. Au début de sa nomination à la tête de l'équipe du Maroc, Fakhir avait déclaré qu'il allait continuer à assumer les 2 fonctions, mais vu le programme chargé auquel il s'est attelé pour la préparation d'une équipe nationale compétitive, il a préféré se concentrer uniquement sur l'équipe nationale.


Un palmarès positif


Ainsi, après 2 années et demie passées chez les FAR, Fakhir s'en va avec un bilan largement positif : 2 coupes du trône, 1 titre de champion du Maroc, 1 fois vice-champion du Maroc et 1 titre de la coupe d'Afrique de la CAF. Tous les entraîneurs aimeront être à la place de Fakhir. Mais M'hamed a récolté le fruit de son travail accompli. Tout d'abord, il a ciblé ses recrutements : en majorité de jeunes joueurs inconnus du grand public, issus des divisions inférieures (cas d'Ajeddou, Kaddioui, Ouaddouch et Naoum), des valeurs sûres à sa conception (Boubou, Hafid). Il a réussi également à métamorphoser des anciens du Club (Ouchla et Fadli). Ensuite il a imposé une discipline de fer à l'intérieur et à l'extérieur du terrain. Il s'occupait de tout et il ne néglige rien, aussi minime soit-il. Bref, comme l'a souligné le colonel Belhaj, c'est un vrai professionnel.


Une fête pleine d'émotions


Cette réception a été présidée par le Colonel Belhaj, directeur du Centre Sportif Mâamora des FAR. Elle a été marquée par la présence de tous les joueurs seniors qui étaient tous en tenue sportive officielle, en plus du staff technique, médical et administratif et quelques représentants de la presse nationale.
Au début, Ouchla a prononcé un speech dans lequel il a mis en relief les qualités techniques et humaines de Fakhir, qui a réussi à redorer le blason des FAR. Grâce à Fakhir, a-t-il dit, l'équipe des FAR est redevenue ce qu'elle était durant les années 60 et 70 avec Cluseau et les années 80 en compagnie de Faria.


Le Colonel Belhaj a, par la suite, pris la parole pour remercier vivement Fakhir qui a forcé l'estime. Il a dit notamment : «Il était le modèle de l'entraîneur professionnel. Il a sacrifié sa vie familiale pour que son travail soit parfait. Il ne négligeait rien. Tout est important. Il n'a jamais sous-estimé un adversaire. Il passait la journée tout entière à travailler sur le terrain et la nuit il visionnait les matchs. Au début de cette saison il a eu des offres, mais nous l'avons obligé à rester. Et du moment qu'il est appelé pour entraîner l'équipe nationale, nous considérons que le drapeau national est au dessus de tout.
«Nous allons continuer à te consulter et rien ne nous empêche de le faire. Ta mission est terminée aux FAR uniquement du point de vue administratif, mais ici tu es chez toi et nous aurons toujours besoin de toi...».


En guise de cadeaux souvenirs, le Colonel Belhaj a offert à Fakhir un ballon signé par tous les joueurs des FAR, la tenue officielle de l'équipe des FAR où le Colonel Belhaj a pris soin qu'elle ne porte pas de numéro et d'autres cadeaux pour sa famille.
A son tour Fakhir prit la parole pour remercier l'équipe des FAR pour cette fête d'adieu. Il a dit notamment : «C'est une équipe professionnelle où j'ai trouvé tous les moyens et des personnes compétentes. Lorsque les dirigeants m'ont offert tous les moyens, j'ai affirmé au président : je n'ai pas droit à l'erreur. Je ne suis pas inquiet pour les FAR car il y a de bons joueurs, d'excellents dirigeants et un public merveilleux que je remercie beaucoup pour son soutien inconditionnel. Je demande aux joueurs de me pardonner si j'ai commis une erreur de jugement.»


Par: Mostafa Yassine

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le