Accéder au contenu principal

Assemblée générale de la FRMF ce vendredi

Source : Le Matin

La Fédération Royale Marocaine de Football tiendra, ce vendredi, son assemblée générale avec comme ordre du jour la lecture et l'approbation des rapports moral, financier et technique et l'élection du tiers sortant.


Il est certain qu'à la veille de ces assises, des tractations et autres bruits de coulisses seront engagés dans les terrasses de café comme dans les salons feutrés.

Tous les sportifs, du moins ceux qui continuent à suivre de près le football national, vont rester à l'écoute de tout ce qui se dira et se décidera à cette occasion, en particulier les observateurs casablancais déçus par les manigances de certains dirigeants de petits clubs qui ont réussi à écarter le WAC considéré, depuis longtemps, comme l'une des locomotives du football national.


Les tractations en coulisses des uns et des autres ont fini par pourrir le climat au sein du Groupement national de football dont le président Mhamed Aouzal n'avait nullement besoin au moment où l'on parle, de plus en plus, de la mise à niveau qui ne verra certainement jamais le jour depuis que certains dirigeants ont décidé de prendre en main cette instance. Le WAC en a payé les frais et s'est retrouvé isolé du reste des clubs.


La famille wydadie attendra donc une nouvelle fois le verdict des urnes à l'occasion de l'élection des candidats qui postuleront à un poste au sein de la Fédération.


Il est certain que le grand club bidaoui sera épaulé, cette fois-ci, par les clubs amis comme le Raja, le RAC, le Rachad et d'autres. S'il est une commission qui sera particulièrement suivie après la nomination de son président, c'est bien celle de l'arbitrage à un moment où le championnat est arrivé à une phase cruciale.


Si dans le bas du classement, on peut déjà avancer que l'UST et le Chabab ont presque un pied en division inférieure, en revanche c'est toujours une lutte acharnée qui est engagée entre le leader le WAC et son dauphin le Raja, les FAR ayant reculé après le nul enregistré à Safi. Donc les arbitres devront faire preuve, à la fois, d'autorité, de responsabilité et d'honnêteté.


Nombreuses sont les rencontres qui ont été faussées par un arbitrage défaillant et nombreuses furent les équipes qui ont été frustrées de ne pas avoir eu gain de cause après les frasques d'un homme en noir. Il y a eu des abus qui, malheureusement, n'ont pas été sanctionnés.


C'est l'une des tares de notre football et les souvenirs de matches faussés par l'arbitrage sont encore vivaces dans les esprits. Pas une équipe n'a échappé, un jour ou l'autre, à des erreurs d'arbitrage, malgré la présence de ces fameux «espions» envoyés par la commission d'arbitrage pour superviser le comportement d'un arbitre.


Ce sont surtout le WAC et le Raja qui ont des appréhensions car, après la tumultueuse assemblée générale du GNF, la confiance n'est plus de mise et chacun essaye de croire que cette fin de saison se déroulera dans la clarté et la transparence, en particulier au niveau de l'arbitrage.


Il fut un temps où un homme assura avec brio la présidence de cette commission, en l'occurrence Ahmed Ammouri, le président du Rachad Bernoussi, qui s'était entouré d'une équipe performante. Une main de velours dans un gant de fer. Il a résolu la majeure partie des problèmes liés à l'arbitrage aussi bien au niveau de la désignation, des sanctions que de la formation.


Et d'aucuns espèrent son retour au sein de la commission d'arbitrage pointée du doigt, depuis quelque temps, à chaque fois qu'un arbitre dépassait les limites de l'erreur humaine. Les émissions sportives télévisées du week-end ont souvent montré des images peu reluisantes de certains «sifflets» qui traînent des casseroles et qui n'ont jamais été sanctionnés pour leurs flagrantes erreurs.


On attendra donc avec beaucoup de curiosité cette assemblée générale qui accouchera du nouveau bureau fédéral. Quelle allure aura ce comité pour cette saison ? Réponse vendredi après les élections.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv