Accéder au contenu principal

Courtes défaites des clubs marocains en Champions league arabe

Source : MAP

Le Raja et le Wydad de Casablanca ont concédé mercredi la défaite sur la même marque de 1-0, en quarts de finale de la Ligue arabe des champions de football, les "Verts" à Koweït City devant Al Qadissia, et les "Rouges" à Oum Darmane face au club soudanais d'Al Hilal.


Les Rajaouis, dans la première apparition sous la houlette de leur ancien coach argentin Oscar Fullone, ont complètement raté leur déplacement car ils auraient obtenu au moins le match nul, à défaut de s'imposer.


Dès l'entame de leur rencontre, ils ont pesé de tout leur poids face à un adversaire conscient de la difficulté de sa mission, mais au fil des minutes, ils se sont montrés incapables de changer leur jeu systématiquement orienté vers la gauche où évoluaient Nabil Masloub et Zakaria Zerouali.


Les locaux se sont distingués par leur jeu collectif et une bonne organisation sur tous les plans, en particulier au niveau offensif mené par les tonitruants Badre Al-Moutaouaâ et Salama Khalaf.


Sur une montée en bloc des Koweïtiens, Salama, meilleur buteur du tournoi avec six réalisations, sert ses coéquipiers en pleine surface de réparation des Rajaouis, mais le capitaine Nabil Masloub, en voulant éloigner le danger, a eu le malheur de pousser le ballon... dans ses propres filets (8è). Le gardien Yassine El Had, qui a pris la place de Mustapha Chadli, suspendu, était impuissant.


Les hommes d'Oscar Fullone se sont investis à fond pour revenir à la marque en multipliant les contre-attaques et les infiltrations par les flancs, mais ils ont eu affaire à une défense qui maîtrise son sujet avec des ratissages à la chandelle à chaque fois qu'il est nécessaire.


Soufiane Alloudi et Rachid Slimani ont eu la lourde tâche de transpercer la défense adverse, mais en vain, dans un moment où Mohcine Iajour, seul en pointe, a été soumis à un marquage impitoyable.


La défense d'Al Qadissia a certes souffert le martyr, mais leur gardien de but Naouaf Al Khaldi, maître de sa zone, a évité aux siens de sombrer à maintes reprises et d'achever la rencontre sur le score étriqué de 1-0.


Par ailleurs, le même sort a été réservé au Wydad à Oum Darmane par le Hilal du Soudan, au terme d'un match alléchant et qui a tenu toutes ses promesses.


Les "Rouges", soucieux de ramener un bon résultat, ont opté dès les premières minutes pour le pressing afin d'acculer leurs adversaires dans leur camps, dans la perspective de prendre tôt l'avantage et par la même chambouler tout le schéma tactique de leurs vis-à-vis.


Mais les Soudanais, poussés par un grand public, ont affiché une ferme volonté de l'emporter, avec le plus large score possible, parfaitement conscients que la phase retour ne leur sera pas de tout repos.


Il a fallu attendre la 39è minute de jeu pour assister à l'unique but de la rencontre, suite à un cafouillage dans la surface de réparation du portier Nader Lamyaghri. Haitem Kamal Eddine a surgi de nulle part pour loger le cuir au fond des filets du Wydad, donnant ainsi l'avantage aux siens (1-0).


Samir Sarsar s'est approprié une nette occasion en seconde partie pour remettre les pendules à l'heure lorsqu'il est parvenu à échapper à l'hors-jeu pour se retrouver seul face à face au keeper d'Al Hilal, mais son lob magistral n'était pas suffisamment ajusté.


Le rencontre s'est achevée ainsi sur cette marque de 1-0, la même concédé par le Raja à Koweït City. Ce résultat est un handicap surmontable par les clubs marocains, comme ils l'ont pu en effet au tour précédent.


Le Raja n'était-il pas allé battre les célèbres égyptiens de Zamalek devant leur public par 3-0, alors que le Wydad a écarté de la course le tenant du titre qui n'est autre que l'Ittihad de Jeddah, champion d'Asie et qui vient de disputer le championnat du monde des clubs au Japon ? Les matches retour sont prévus le 4 janvier prochain pour le Raja et le 22 février pour le Wydad.


Dans les autres quarts de finale, la Mouloudia d'Alger a été surprise devant son public le club Egyptien d'Enby (1-3), alors que Annasr d'Arabie Saoudite a été tenu en échec à domcile par l'équipe jordanienne d'Al Wahadat (1-1).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le