Accéder au contenu principal

Au derby !

Source : L'opinion

Entre le classique, le classico ou le « Klassiki », la marge de progression du derby WAC-Raja ou vice-versa est encore énorme. C’est dire que ce match à « haut risques » ne laisse aujourd’hui personne indifférent au point où certains ont poussé l’effronterie, jusqu’à le comparer au Barça-Réal, mais dans une version « Beldie ».


C’est vrai qu’on peut à l’infini s’amuser à lui chercher des comparaisons et des exemples, mais ce match ne ressemble à aucun modèle répertorié dans la planète foot et dans la galaxie. Il n’y a qu’à voir cette « ligne de démarcation » située de l’autre côté des tribunes, et qui sépare les supporters des deux camps pour comprendre que tout est fait pour que les esprits chauds soient séparés les uns des autres par un « man’s land » de plusieurs dizaines de mètres.


Il ne manque plus que les casques bleus de l’ONU pour boucler la boucle d’une zone appelée vulgairement « pelouses ». C’est à se demander si les rencontres sportives sont réellement censées être des après-midi et - accessoirement - des soirées de fraternité,d’amitié et de réconciliation sportive.


C’est vrai que cette catégorie de bipèdes habituée de par sa nature à se frotter au soleil, aux intempéries et de par son comportement aux forces de l’ordre, n’a jamais fait mystère de son pouvoir de transformer le stade et ses annexes en chaudron et le mettre à feu à sang, mais de là à laisser cette portion de gradins désertes, il n’y a qu’une marche qu’il ne fallait pas franchir, puisque cela donne une image négative de la pratique sportive dans notre pays. Que penserait de nous Joseph Blatter, patron de la FIFA, s’il arrive à voir le match à la télé ? Il ne reconnaîtrait plus ce derby feutré, aseptisé et parfumé au « aânber » auquel il avait assisté, il y a quelques temps encore.


Et si on n’avait d’autres choix pour séparer les supporters , pourquoi ne pas louer cet espace vide et servir comme présentoir ou emplacement pour des annonceurs qui voudraient y placarder leurs messages ou leurs produits et truster à l’occasion quelques subsides ?


Il est illusoire de croire que ceux qui n’ont pas l’habitude et les moyens - parfois les deux - de se payer une place dans les tribunes, ne sont que des parasites . Qui sait ? Dedans il doit bien y avoir ce « mashkout » qui a décodé le TPS.
Mohamed AMZIL

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le